mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Canayer : « Diego Simonet intéresse Montpellier »
Canayer : « Diego Simonet intéresse Montpellier »
22 Janvier 2013 | France > LNH
Depuis quinze ans, Patrice Canayer arpente championnats du Monde et d'Europe à la recherche de nouvelles idées mais aussi de nouveaux joueurs. En Espagne, Il ne rate aucune miette de ce Mondial et il a déjà noté quelques noms sur ses tablettes. Diego Simonet, l'Argentin d'Ivry a été approché. Mais il n'est pas le seul à intéresser le club héraultais.  

Il y a une semaine, Patrice Canayer a confié les clés du camion montpelliérain à Fabrice Grasset et Fred Anquetil qui se sont chargés de la reprise de l’entraînement au MAHB (avec les jeunes du centre de formation et les pros qui ne disputent pas le Mondial espagnol). Le technicien héraultais a prévu de rester en Espagne jusqu’à ce jeudi. Déjà, il a pu assister à de nombreux matches, mesurer l’évolution du jeu, les tendances mais aussi apprécier le talent de nouveaux joueurs, ceux qui dans un futur proche, pourraient l’intéresser ou ceux plus connus qui ont encore progressé. Parmi eux, l’entraîneur des multiples champions de France n'a pas caché son intérêt pour le stratège argentin Diego Simonet. Mais il n’est pas le seul !  Entretien avec un passionné…..

Le jeu a-t-il évolué ? Quelles constatations sont à faire sur ce Mondial?
Je ne pense pas que le niveau ait progressé mais je trouve surtout que les écarts ont diminué. Aujourd’hui, de nombreuses équipes rivalisent avec d’autres. Beaucoup de matches du tour préliminaire se décantaient en 2ème mi-temps et dans les derniers quarts d’heure. C’est un Mondial qui est un peu particulier, après les Jeux, on commence à voir apparaître de nouveaux joueurs dans les équipes nationales, on sent qu’il y a une volonté de se projeter vers la nouvelle olympiade.

Les joueurs vous intéressent, certains plus que d’autres ? 
Oui, on peut parler de repérage car l’avenir nous réserve souvent des surprises. Après, heureusement qu’on ne les prend pas tous (sourire). Là c’est intéressant car il y a de nouvelles têtes, des joueurs qu’on ne connaissait pas et qui ont un profil séduisant. Il y a une nouvelle génération par exemple chez les Tunisiens. Ce qui est à relever aussi, c’est que des nations que l’on n’attendait pas, proposent des joueurs talentueux. L’autre jour, je suis allé voir Arabie Saoudite – Corée du sud, c’était un match assez improbable avec un niveau technique très moyen mais par contre, beaucoup d’intensité. Dans l’équipe du Brésil, il y aussi quelques bons éléments que j’ai repérés, notamment un bon arrière gaucher, un gardien mais ce qui m’intéresse surtout, ce sont les joueurs méconnus qui ont moins de 22-23 ans.

Vous devez être très sollicité par les agents, non ? 
Oui, tout le temps, ils font leur travail. Après ils nous questionnent sur nos besoins dans les six mois qui arrivent ou à plus long terme. Mais en ce moment, on s’aperçoit que la crise fait des ravages. Il y a eu des coupes sévères sur les rémunérations et les contrats ne sont pas au même niveau qu’il y a 3 ans. 


Parmi les joueurs qui vous intéressent, il y a un certain Diego Simonet
C’est un très beau joueur qui a deux qualités essentielles : son potentiel est encore important et il connait bien le championnat de France, l’adaptation n’est pas à faire. 

…. Et il est en fin de contrat…
C’est vrai, donc ça fait pas mal d’avantages. Après, pour qu’il vienne, il faut qu’il en ait envie et il faut aussi qu’on ait les moyens financiers. A Montpellier, la façon de procéder est simple. On va chercher des joueurs soit très confirmés, type Omeyer par exemple, et là, on sait à quoi s'attendre, soit on essaie de prendre des joueurs qui ont un certain niveau mais qui ont encore beaucoup de choses à prouver, par exemple, Dolenec et Gaber, les deux jeunes slovènes que l’on vient de recruter. Ils ont un potentiel intéressant, une connaissance de la Ligue des Champions avec Vélénjé et ils sont déjà à 21 et 23 ans, en sélection de Slovénie. Diego Simonet fait partie des gens qui nous intéressent mais il n’est pas le seul. 

Son frère Sébastian fait aussi partie du contrat ? 
Je n’ai pas connu ce type de situation. On a eu déjà des frères, les Anquetil, les Karabatic, ils ne m’ont jamais été imposés. Les Simonet ont même un 3ème frère, plus jeune qui s’appelle Pablo. C’est un excellent joueur. Je l’ai vu à l’œuvre avec l’Argentine. Mon souci, c’est que j’ai beaucoup de jeunes de talent à Montpellier et je ne fais pas une équipe qu’avec des gamins. Mais ils sont dans le style de ce que je recherche car il y a une vraie plus-value à amener pour un club. 

Rien n’est signé mais des contacts sont avancés…
(sourire et long silence)…. Une chose importante à dire, notre marge de manœuvre est liée aux budgets prévisionnels et aux partenariats qu’on va signer. Avant de dépenser l’argent, il faut le faire rentrer. La crise comme je le disais est bien présente et on ne connait pas sa durée. 


Les joueurs sont aussi touchés….
J’avais coutume à Montpellier de ne jamais baisser les salaires, je préférais me séparer d’un joueur plutôt que de revoir son contrat. Aujourd’hui, je pense qu’on va travailler différemment. La réalité c’est qu’un joueur à qui tu donnais 10 à 14 000 euros, il y a deux-trois ans, aujourd’hui, ça a baissé de 30%. Maintenant, on peut avoir de très bons joueurs pour 7000 euros. A Granollers par exemple, il y a des pros qui touchent 3000 euros par mois. Je le regrette mais on constate que les recettes de sponsoring ont plutôt tendance à baisser, les droits télé n’augmentent pas et au niveau des guichets, cela stagne car si le prix des places augmentait, le public viendrait moins souvent. 

Vous citiez l’exemple des joueurs confirmés comme Thierry Omeyer. Il sera vraiment montpelliérain la saison prochaine ? 
Il a signé il y a un an, un vrai contrat de 3 saisons avec à la clé, une reconversion. Je sais qu’il a manifesté quelques inquiétudes par rapport à la situation financière du club et demandé si on allait être compétitif. Nous lui avons apporté les réponses nécessaires. Je ne l’ai pas entendu dire qu’il ne souhaitait plus venir à Montpellier (ndlr : Thierry Omeyer n'a pas souhaité s’exprimer sur le sujet pendant la durée du Mondial)

Vous intégrez aussi Nikola Karabatic dans votre réflexion ? 
Il est lié trois ans à Montpellier. Ce n’est pas rien. Je ne veux pas en faire un cas particulier. On a traversé des moments très difficiles qui ont profondément touché le club. Cela a forcément eu des répercussions sur les relations entre les individus. J’ai dit à tous les joueurs que si certains avaient un malaise à rester chez nous, nous n’étions pas fermés à envisager un départ. Et je ne parle pas que de Nikola. Mais cela se fera dans le respect des contrats. Il faut que cela soit fait suffisamment tôt avant et que la valeur financière des contrats soit respectée. On ne sait pas aussi quelle sera l’évolution de l’affaire. Mais pour être tout à fait honnête, des bons joueurs sur le marché, cela ne manque pas. 

Selon vous, au niveau du titre, le championnat est-il joué ? 
Sans équivoques, je réponds, oui ! On est beaucoup trop loin de Paris pour leur mettre trop de pression. Six points plus le goal-average, ça fait sept points et puis on est, nous, dans une telle situation que finir second avec tout ce qu’on a connu, serait une très belle performance.  
© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités