mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Les Françaises cherchent fortune en Europe
Les Françaises cherchent fortune en Europe
1 Février 2013 | Europe

Après avoir chamboulé un peu le déroulement du championnat de LFH, voilà enfin le retour des compétitions européennes pour les équipes françaises. Si Nîmes sera à l’ouvrage la semaine prochaine en jouant ses deux matches au Parnasse, les quatre autres seront de sortie sur la scène continentale.

A commencer par Metz et Mios samedi soir qui seront à la mode polonaise. En Coupe EHF, Metz va essayer de ne pas se remettre dans la panade en recevant le KGHM Metraco Zaglebie Lubin comme face aux Hongroises de Erdi, la défaite de 6 buts en Hongrie les ayant obligé à faire un retentissant exploit au retour. Là il sera question de se constituer un petit matelas face à des Polonaises passées elles aussi par des trous de souris pour se qualifier à chaque tour. Ce sera l’occasion pour le public messin de revoir deux anciennes du championnat de France en la personne de Seynabou Benga et Vanessa Jelic, mais surtout pour les Messines d’avoir un œil sur une Kinga Byzdra qui est de loin l’artilleuse en titre de Lubin. Méfiance aussi face à une équipe mélangeant expérience et jeunesse, ce qui peut être un atout mais aussi une faiblesse si Metz sait mettre la pression là ou cela fait mal.

Pour Mios, les deux matches en Challenge Cup face au KSS Kielce auront lieu à Etienne Turpin. Les anciennes triomphatrices de l’épreuve en 2011, savent que ces Polonaises sont loin d’être aussi impressionnantes que leur alter ego masculin qui brillent de mille feux en Champion’s League. Un petit tour en Challenge Cup en 2011-2012 et c’est tout en terme d’expérience pour une équipe qui ne compte aucune étrangère dans ses rangs et qui a sorti les Grecques du PAOK au tour précédent. Même si Mios marche sur courant alternatif en championnat, avec deux matches à domicile, les choses peuvent être envisagées sous les meilleurs auspices.

Après la Pologne place à la partie Norvégienne des affrontements européens avec en premier Issy Paris qui va se déplacer dimanche au Stabaek Handball et qui va devoir se méfier. Car au tour précédent, les nordiques du Stabaek avaient arraché leur qualification face à une équipe de Budapest où l’on trouve les Nikolayenko, Csaki, Toth et autre Leposava. Avec Stine Oftedal et Karoline Naess les internationales norvégiennes en figure de proue, les Norvégiennes avaient renversé la vapeur sur les terres hongroises ce qui démontre un sacré tempérament même si cette aventure en Coupe des Coupes est la première pour les adversaires de l’IPH.

Autre équipe norvégienne à recevoir une équipe française en Coupe EHF, le Tertnes Bergen va accueillir le Havre AC qui va devoir là aussi bigrement se méfier de son adversaire. Si Linn Gosse est la seule internationale de renom pour Bergen, y aller semble un sacré défi cette saison. +14 contre les Islandaises de Fram et +12 contre les Allemandes de Francfort, autant dire que la salle de Bergen est un vrai piège. Si le HAC est capable de surfer sur sa solidité défensive vue en championnat et de minimiser la casse, alors le match retour pourrait être une belle aventure pour les Normandes. Il faudra avant tout museler Linn Gosse sur son aile, mais aussi Marthe Reinkind qui sur son poste d’arrière droite à fait parler la poudre lors des matches précédents.

Enfin, Nîmes comme Mios, jouera ses deux matches à la maison, mais la semaine prochaine, face à une équipe du Spartak Kiev qui rappelle de bons souvenirs au handball français. En 2003, c’est face aux Ukrainiennes que Besançon avait fermé son carré magique : Championnat, Coupe de France, Coupe de la Ligue et finalement Coupe des Coupes. Puis en 2008, Mérignac avait sorti ce même Spartak Kiev en 8° de finale avant de faire la course jusqu’en finale. Méfiance tout de même pour les Nîmoises, car le quart de finale de cette même Challenge Cup la saison dernière montre que les Ukrainiennes ont encore un très bon niveau. Aux filles de Christophe Chagnard de s’appuyer sur leur bonne forme du moment, même si la réception de Metz a été un cauchemar, pour continuer encore une fois l’aventure dans cette coupe d’Europe que le HBCN a déjà gagné 2 fois.

Coupe des vainqueurs de coupe (C2)
3 février à 18H. Stabaek Handball (Nor.) - Issy Paris.
Match retour dimanche 10 février à 16h, Palais des Sports Robert Charpentier (Issy-les-Moulineaux)

Coupe de l’EHF (C3)
2 février à 20H. Metz HB - KGHM Metraco Zaglebie Lubin (Pol.), Les Arènes (Metz)
Match retour samedi 9 février à 20h

3 février à 18H. Tertnes Bergen (Nor.) - Le Havre AC.
Match retour dimanche 10 février à 17h, Docks Océane (Le Havre)

Challenge Cup (C4),
2 février à 20H. KSS Kielce (Pol.) - Mios Biganos Bassin d’Arcachon, Salle Étienne Tupin (La Teste)
Match retour dimanche 3 février à 16h, Salle Étienne Tupin

9 février février à 20h. Spartak Kiev (Ukr.) - HBC Nîmes, Le Parnasse (Nîmes)
Match retour dimanche 10 février à 14h30, Le Parnasse

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités