mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Bacau s'éteint face au mur Nantais
Bacau s'éteint face au mur Nantais
10 Février 2013 | Europe

Coupe EHF - Tour principal. Auteur d'un superbe match nul à Chambéry en milieu de semaine, Nantes a parfaitement rempli son contrat en s'imposant à Bacau pour son premier match de poule. Un premier succès capital construit sur la base d'une défense intraitable, le "H" se lance parfaitement dans une compétition qui peut le mener jusqu'à jouer un final four Européen à domicile.

Poussé par la ferveur de son public, Bacau entame les débats en s'appuyant sur une défense 6-0 rugueuse. 4 arrêts durant les 8 premières minutes, le gardien Shota Tevzadze se met ici au diapason de ses coéquipiers. Loin d'être déstabilisé, Nantes s'oppose un temps au bras du gaucher local Ionut Ramba en déployant une défense mobile à l'image de son "chien fou" Mahmoud Gharbi capable de gêner efficacement les transmissions de balle Roumaines. Le "H" subit les premières montées de balles adverses au quart d'heure de jeu (5-3, 14'). Malgré deux jets de 7 mètres manqués et une supériorité numérique mal exploitée, Nantes colle aux semelles des Bleus du Stiinta Bacau... A défaut d'être hyper réaliste, le "H" tient la baraque derrière.

Premier quart d'heure équilibré, les deux équipes s'observent et se craignent. Et au rayon des inquiétudes... l'animation offensive, les coéquipiers d'un Entrerrios bien muselé jusque-là peinent dans la circulation de balle (7-6, 22'). Nantes a la possibilité de revenir à hauteur mais O'brian Nyateu se rate sur un immanquable. Les gros bras du Stiinta, le bombardier Ghita en tête, redonnent de l'ardeur à la tâche Roumaine. Au pivot, Dragos Iancu porte même l'avantage des hommes d'Eliodor Voica à +3 (9-6, 28'). Coupable d'un énervement, Alberto Entrerrios se fait exclure peu avant la mi-temps. Un geste étonnant du gentleman Espagnol, peu coutumier du fait. Les Violets de Thierry Anti courbent le dos... A la pause, Bacau mène en toute logique (9-7, 30').

SKATAR - DE LA BRETECHE...
LES GAUCHERS FLINGUEURS !

Premiers sur le terrain au retour des vestiaires, les Nantais savent qu'il faut absolument élever le niveau pour espérer faire une performance. D'autant qu'il y a la place face à une équipe Roumaine largement prenable. La seconde période redémarre sur un rythme de sénateur. Pour espérer la victoire, Thierry Anti sait qu'il lui faut un grand gardien en ce dimanche de Coupe d'Europe. Et Arnaud Siffert lui donne raison en s'opposant à plusieurs reprises. Face à deux défenses attentives, les shooteurs n'hésitent pas à abuser des tirs à la hanche à l'image d'un Ghita en réussite à cet instant. Irréprochable en défense, Mahmoud Gharbi se révèle tout aussi inspiré face au but adverse, Michele Skatar lui emboîte le pas pour ramener Nantes à hauteur (11-11, 37').

Plus de fluidité dans le jeu des Violets, Nantes n'en oublie pas pour autant de défendre. Calmement sans se presser, Gunnar Jonsson et ses coéquipiers provoquent des exclusions adverses bien utiles et Mathieu De la Bretèche, déjà en évidence à Chambéry, permet à sa formation de prendre les devants. Un début de seconde période idéale, la défense Roumaine se fissure. "C'est maintenant" insiste Thierry Anti sur un temps mort aux abords de la 40ème minute, ses joueurs l'entendent parfaitement (11-14, 41').

Bacau manque de solutions et s'en remet trop souvent aux missiles longue distance de Ghita. Les clameurs se sont moins fortes au cours de cette seconde mi-temps, le public craint une baisse de régime de ses protégés. Et il a tout compris ! La faute notamment à un duo de gauchers remplaçants irrésistible à l'entame du dernier quart d'heure de jeu, Michele Skatar par la précision de ses tirs et Mathieu de la Bretèche, par une activité incessante, font fructifier l'écart (13-17, 49'). Incapables de réagir, les Roumains encaissent sans broncher le retour gagnant de Valero Rivera sur pénalty (14-21, 55'). Sans être transcendant, Nantes a fait le plus dur !

De longues diagonales sans percussion qui se finissent par des tirs hors cadres ou passages en force, Bacau n'y est plus. Seulement 9 buts inscrits sur les 30 dernières minutes, statistique beaucoup trop faible pour contrecarrer les plans Nantais. Par un 4-0 final, Bacau profitera tout de même du money-time pour réduire la marque mais Nantes ne tremble pas et s'impose grâce à une solidité défensive de tous les instants. Premiers pas concluants en EHF Cup, Nantes prend d'entrée les devants... des points pris en déplacement ô combien importants en vue d'obtenir l'une des deux premières places synonymes de qualification. Dans l'autre rencontre du groupe D, l'ultra-favori Allemand Magdebourg n'a fait qu'une bouchée du Besiktas Istanbul, 33-18.

A Bacau, Sala Sporturilor
Le dimanche 10 février 2013 à 18h45
Stiinta Municipal Dedeman Bacau - HBC Nantes : 18-21 (Mi-temps : 9-7)
1.800 spectateurs
Arbitres :
MM. Radojko BRKIC & Andrei JUSUFHODZIC (Autriche)

Bacau
Gardiens : Grigoras (0/1 pen.), Tevzadze (12 arrêts dont 2/2 pen.), Liszkai (4 arrêts dont 0/2 pen.).
Joueurs de champ : Iancu (1/1), Rotaru (3/4), Bondar (0/2 dont 0/1 pen.), Ramba (2/3), Manea, Moya Florido (1/2), Bujor (2/2), Ghita (4/13 dont 1/2 pen.), Voica (1/2), Da Silva Ferreira (3/4 dont 1/1 pen.), Dospinescu (1/1), Paunica (0/1), Novanc.

Nantes
Gardiens : Siffert (13 arrêts dont 2/3 pen.), Salmon (0/1 pen.).
Joueurs de champ : Nyateu (1/7), Vujic (1/1), Gharbi (2/3), Rivera (3/6 dont 3/4 pen.), Entrerrios (2/3), 10. Jonsson (1/2), Sayad (0/2 dont 0/1 pen.), Feliho (1/1), Dole (2/6), Maqueda (2/6), Skatar (4/4), De La Breteche (2/2), Fernandez.

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités