mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Dunkerque maître de ses nerfs
Dunkerque maître de ses nerfs
14 Février 2013 | France > LNH

Chambéry sévèrement battu à Ivry, Nantais et Dunkerquois avaient l'opportunité de faire l'excellente opération de la 15ème journée. Bien que mené en première période, le visiteur Nordiste a su reprendre l'ascendant en début de seconde période pour signer un joli coup d'éclat sur les bords de Loire.

Confrontation alléchante entre deux candidats à l'Europe, les premières minutes promettent au public de Beaulieu du grand spectacle. Un début de match où chaque défense prend progressivement ses marques, Nantes monte haut sur le porteur du ballon... Un pressing Ligérien qui n'effraie pourtant pas Dunkerque, le Norvégien Rambo égalise d'un tir puissant (3-3, 8'). La patrouille arbitrale met à l'amende des Nantais régulièrement en zone, Mahmoud Gharbi est le premier exclu de la partie... et Baptiste Butto par deux fois donne l'avantage aux Nordistes peu avant le quart d'heure de jeu (5-6, 13').

ENTRERRIOS MANQUE A L'APPEL

La blessure précoce d'Alberto Entrerrios pousse le coach Nantais Thierry Anti à modifier ses plans, Gunnar Jonsson fait son apparition. Dunkerque attend lui son heure, l'USDK se révèle timorée sur chaque attaque placée... peut-être un peu trop au goût de son entraîneur Patrick Cazal. La fin de première période est à l'avantage des Nantais, le H est tout content de compter sur ses Espagnols champions du monde pour garder l'ascendant au score : Jorge Maqueda (5 buts en première mi-temps) et Valero Rivera au jet de 7 mètres confortent le petit pécule du club de la Cité des Ducs (13-10, 25').

Peu avant le repos, les esprits s'échauffent, il faut dire que la paire arbitrable se montre peu inspirée à l'heure de clôturer la première mi-temps. Le bondissant Erwann Siakam a beau sortir de sa boîte, Nantes garde le cap, 15-13 au repos. Après quelques amabilités musclées (du genre distribution de gifles et noms d'oiseaux) dans les couloirs de Beaulieu, Nantais et Dunkerquois sifflent la fin des brutalités au retour des vestiaires. Place au jeu... Le début de seconde marque ainsi le retour des visiteurs : en difficulté, les tireurs Nantais perdent leurs duels face à un Vincent Gérard solide comme à son habitude, les ailiers Baptiste Butto et Jalel Touati profitent des hésitations des Violets pour renverser la tendance (17-19, 39').

SANG FROID... VENU DU NORD

Sans son chef d'orchestre Entrerrios, le jeu Nantais se délite peu à peu... Perte totale de confiance en attaques placées, Seufyann Sayad et ses partenaires manquent de rythme et ne trouvent plus les solutions. Sans être génial, l'USDK convertit la moindre de ses possessions, Christoffer Rambo met sa formation sur les bons rails (18-22, 44'). Sobriété et efficacité au rendez-vous des "Bleus et Blancs" à l'image du Norvégien qui transperce allègrement une arrière-garde locale à la peine. La seconde mi-temps est décidément heurtée et sans saveur. 5 buts d'avance à la 48ème minute, Dunkerque s'achemine tranquillement vers la victoire.

Mais Nantes ne s'avoue pas vaincu... Au plus fort de l'emprise Nordiste, le "H" use et abuse de la solution plein centre, la puissance du pivot Borja Fernandez fait un bien fou et remet les hommes de Thierry Anti dans le bon tempo (21-25, 50'). Tout aussi bienfaitrice, la rentrée de Julien Salmon... Le culot du jeune gardien soulève la ferveur du public (23-25, 52'). Mais le money-time ne profitera pas aux Nantais... Maqueda esseulé en attaque tente de résister mais c'est Dunkerque qui via un dernier penalty de Baptiste Butto, accroche une victoire de prestige. La mauvaise opération est Nantaise, Rock Feliho et ses coéquipiers ne parviendront pas à raccrocher les wagons avec Chambéry, Dunkerque s'empare seul de la 3ème place.

Commentaires d'après-match :

Thierry Anti (entraîneur de Nantes)
"On perd ce match en attaque en manquant de percussions sur la base arrière. Mes joueurs, hormis Maqueda, n'ont pas réussi à venir défier la défense adverse à qui on a permis beaucoup trop de choses. Il aurait fallu la défier en un-contre-un et prises de shoots. Certains joueurs ont été trop timides. On n'a pas réussi à s'adapter aux circonstances de jeu. La blessure d'Alberto, OK mais  on doit se sortir de ces matchs là sans lui".

Patrick Cazal (entraîneur de Dunkerque)
"Ce soir j'ai vu mon équipe à deux visages. Je l'ai plus reconnu sur la 2ème période. A la mi-temps, j'ai demandé à mes joueurs de retrouver leur calme et de remettre de l'agressivité mais dans le sens du jeu. Après ces 15 minutes de pause, on a réussi à mieux défendre... aller chercher les tireurs et mettre plus de volume dans tout ce qu'on entreprenait. A +5, on avait un petit matelas. A chaque fois, on a réussi à ne pas leur laisser un ballon de -1".

HBC NANTES - DUNKERQUE HB GRAND LITTORAL
26 - 28 (Mi-temps : 15-13)
Statistiques du match

Date et Heure :
Le 14/02/2013 à 20:30
Arbitres / Délégué (D) :
JEAN-PIERRE MORENO
MICHEL SERRANO
RENE HERVOUET (D)
Lieu :
BEAULIEU
RUE ANDRE TARDIEU
NANTES

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités