mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Issy y pense très fort
Issy y pense très fort
19 Février 2013 | France > Coupe LFH

Présentation des quarts de finale de la Coupe de la Ligue Féminine.
Les huit meilleures équipes françaises vont se retrouver du 20 au 23 février à Paris pour se disputer la coupe de la Ligue. Entre la fatigue des certaines équipes (cadence d’un match tous les quatre jours depuis janvier) et la formule quelque peu bizarre (avec un Metz-Fleury en quart qui éliminera d’entrée l’une des deux meilleurs équipes du championnat), les surprises ne devraient pas manquer. Etat des lieux des forces en présence.

Metz en grand favori
Comme pour toutes les compétitions hexagonales cette saison, Metz sera favori. Première place quasi-assurée, demi-finale de coupe de France à venir à la maison, ¼ de finale de coupe d’Europe et coupe de la Ligue donc : en lice sur quatre tableaux, les Lorraines ne lâcheront rien. L’effectif complet de Sandor Rac, de retour au club cette saison, reste en plus épargné par les blessures. Le quart de finale pourrait néanmoins sentir le piège face à Fleury, dauphin des Messines bien qu’un peu essoufflé en championnat. Une victoire et la voie serait toute tracée.

Sandor Rac, entraîneur de Metz
« Nous essayons de jouer toutes les compétitions, pour le moment ça fonctionne. L’effectif tourne beaucoup, toutes les joueuses participent et le groupe progresse depuis le début de saison. Il y a de la confiance. Ce trophée nous permettrait de bien lancer la fin de saison. Fleury reste l’une des meilleures équipes en France, avec son armada espagnole, ce sera un match très compliqué. Issy joue aussi très bien en ce moment. Gagner la coupe sera difficile pour tout le monde. »

Issy et Nîmes en outsiders
A domicile, Issy-Paris s’annonce comme l’adversaire numéro 1 des Messines. D’abord car le collectif d’Arnaud Gandais retrouve le rang qui est le sien après un début de saison difficile. Qualifié en quarts de finale de la Winners’ Cup et en play-offs des LFH, les Isséennes reprennent confiance en même temps que leur banc de touche se garnit à nouveau. Après le passage à vide de janvier, l’IPH arrive même lancé au meilleur des moments. De là à glaner le premier trophée de la saison ? Le quart de finale, face à un Dijon venu pour travailler, apparaît en tout cas comme un départ idéal.

Armelle Attingré, gardienne d’Issy-Paris
« Nous n’avions jamais vécu une cadence de matchs comme en janvier. Les absences se sont enchaînées et ç’a été très difficile pour nous. Le groupe commence à reprendre des forces, nous ressemblons à nouveau à une équipe avec les retours de blessure qui apportent des rotations. Nous n’avons jamais été loin des meilleures, alors nous espérons être la bonne surprise de la fin de saison. Le coach a été très clair dans son discours : cette coupe de la Ligue, nous voulons la gagner. »

Avec une seule défaite, face à Metz, depuis la reprise, Nîmes est dans une dynamique ultra-positive. Les Gardoises ont quasiment assuré la troisième place en l’emportant au Havre et peuvent même titiller Fleury, encore trois points devant. Egalement en lice en Challenge Cup, Christophe Chagnard et ses filles ne veulent brader aucune compétition et surfer sur l’euphorie ambiante. Le quart de finale face à Toulon pourrait s’avérer plus dangereux qu’il n’y paraît, face à une équipe battue en février mais qui mise tout sur les coupes nationales. Les Nîmoises devront garder le niveau de jeu qui est le leur depuis janvier pour passer le premier obstacle vers le trophée.

Nicky Houba, capitaine du HBC Nîmes
« Tout se passe bien en ce moment mais il nous reste de gros matchs à jouer. Avec les changements de l’intersaison, il a fallu quelques rencontres pour que chacun trouve sa place. Il faut conserver cette dynamique en coupe de la Ligue. Les Toulonnaises vont tout donner, ce sera sans doute un match serré. Nous allons essayer de le gagner puis d’aller au bout, à condition que le tirage soit bon. Si on tombe contre Metz en demie, ce sera compliqué… »

Les grosses cotes : Le Havre, Fleury et Toulon
Après une bonne première partie de saison, Le Havre pioche un peu. Défaites par Nîmes, les Havraises viennent sans doute de faire une croix sur  la troisième place de LFH. Même sans blessure longue durée, le groupe d’Aurélien Duraffourg souffre. Seul vainqueur de Metz cette saison dans l’hexagone, Le Havre reste capable « de se sublimer sur les gros matchs », dixit son entraîneur. Un quart de finale ouvert s’offre aux Havraises, face à Mios. Finaliste en 2005, 2006 et 2009, le club se verrait bien ramener le trophée à la maison.

Aurélien Duraffourg, entraîneur du Havre
« Nous sommes dans une période où nous avons du mal à gagner les matchs. Les petites blessures nous empêchent de travailler correctement. Ce sera un gros duel contre Mios, qui nous avait battus chez nous. On se concentre sur le quart de finale ouvert, face à une équipe jeune qui nous ressemble. On laisse la casquette de favoris à des équipes comme Metz, Issy ou Nîmes. »

Fleury même pas en outsider ? Deuxièmes du championnat, menées par les internationales ibériques Marta Mangue et Beatriz Fernandez, renforcées par la Hollandaise Bovenberg, les Loiretaines ne manqueront pas d’ambition. Seulement voilà : d’entrée, il faudra se coltiner Metz. « Le duel entre les deux premières équipes du championnat dès les quarts est plutôt bizarre, relève Fred Bougeant. Ce n’est pas le mieux pour la visibilité de la coupe. » Le technicien fleuryssois annonce se projeter sur le mois de mars et les play-offs. Une victoire contre le favori pourrait néanmoins le faire changer d’avis.

Fred Bougeant, entraîneur de Fleury-Loiret
« Nous connaissons un cycle difficile, avec jusqu’à sept joueuses absentes. Notre objectif reste de rentrer dans le dernier carré en championnat pour être en coupe d’Europe la saison prochaine. L’équipe est besogneuse et montre des valeurs qui nous serviront pour la suite. Nous venons pour travailler, en faisant tourner l’effectif. Mais si une demie porte s’ouvre, nous n’allons pas la refuser… »

Quasiment hors-course pour les play-offs, Toulon attend les coupes avec impatience. Avant un déplacement à Dijon en demie de coupe de France, les Varoises attaquent donc ce premier trophée avec ambition. Toujours pas au complet, l’effectif de Thierry Vincent reste compétitif. Gnabouyou, Goïorani, Deroin et les autres internationales donneraient ainsi un tout autre relief à la saison de leur club. Face à Nîmes, rien ne sera facile, à l’image du dernier match à Toulon où les Gardoises s’étaient imposées dans les dernières secondes (22-23).

Julie Goïorani, pivot de Toulon
« Nous sommes déçues, la qualification en play-offs semble très difficile. Les pépins physiques nous ont freinés. Nous aimerions bien revenir avec un titre et nous allons désormais nous concentrer sur cet objectif. La saison se passe quand même bien, il y a une bonne ambiance. Contre Nîmes, nous avons perdu deux fois en championnat, ce serait bien de pouvoir enfin les battre. De toute manière, il faut être présent du début à la fin pour remporter un trophée ; nous allons commencer par le début et Nîmes. »

Ce sera dur pour Mios et Dijon
Un peu plus en difficulté depuis mi-janvier en championnat, éliminé de la coupe d’Europe, Mios est moins bien en ce moment. Pire, les Girondines sortent d’un lourd revers à Metz, encaissant quarante-deux buts. « Une sévère déculottée », peste l’entraîneur Manu Mayonnade. L’objectif prioritaire reste la qualification en play-offs, pour laquelle Mios-Biganos est en position favorable avec trois points d’avance sur Toulon. Se profile pourtant un quart ouvert face au Havre, que les Miossaises avaient battu en Normandie. Finalistes l’an dernier, les filles du bassin d’Arcachon auront cette fois du mal à refaire le coup.

Emmanuel Mayonnade, entraîneur de Mios-Biganos
« Plus que le résultat, nous voulons retrouver de la qualité dans le jeu. Cela fait un petit moment que nous ne sommes pas au niveau et il faut retrouver de la cohérence pendant une heure, pour ne pas passer pour des truffes. Les filles en sont capables. Nous étions en finale l’an dernier, je sais mieux que les autres à quel point cela peut aller vite. Nous restons des compétiteurs, le match face au Havre sera du 50/50. Mais l’effectif sera sans doute trop limité pour enchaîner trois matchs en quatre jours. »

En net regain de forme, Dijon a subi un coup d’arrêt avec la défaite à Nice, lanterne rouge, le week-end dernier. Neuvièmes, les Dijonnaises gardent le maintien comme priorité. Les coupes réussissent pourtant bien aux Bourguignonnes, présentes à Paris cette semaine et qualifiées en demi-finale de coupe de France. A l’image de Fred Bougeant à Fleury, Christophe Maréchal préfère venir pour travailler, en prévision des matchs à venir. D’autant que ce sera compliqué d’entrée face à Issy, qui accueille l’épreuve.

Christophe Maréchal, entraîneur de Dijon
« Les joueuses commencent à fatiguer, notre préparation pour être bien en janvier a fonctionné mais nous le payons en ce moment. Il faudra prendre des points en championnat. Nice nous a laissé la coupe de la Ligue, en faisant tourner en match de qualification. Mon équipe est jeune et a besoin de rencontres de bon niveau pour progresser au niveau mental. Les joueuses sur lesquelles je m’appuie beaucoup vont souffler et les autres auront davantage de temps de jeu. La coupe de la Ligue servira surtout à préparer les play-down. »

ISSY PARIS HAND -  CERCLE DIJON BOURGOGNE

Pronostic : Issy

Date et Heure :
Le 20/02/2013 à 14:30
Arbitres / Délégué (D)
JEAN-FRANÇOIS BOURGEOIS
PATRICK DENIS
MAX JOURNO (D)
Lieu :
Pierre de Coubertin
82, avenue Georges Lafont
PARIS

*********************************************

METZ HANDBALL -  CJF FLEURY LOIRET HANDBALL

Pronostic : Metz

Date et Heure :
Le 20/02/2013 à 20:00
Arbitres / Délégué (D)
JEAN-PIERRE MORENO
MICHEL SERRANO
ODILE CROMBEZ (D)
Lieu :
Arena
121 rue Jules Guesde
GAGNY

*********************************************

TOULON/SAINT-CYR VAR HANDBALL -  HANDBALL CERCLE NIMES

Pronostic : Nîmes

Date et Heure :
Le 20/02/2013 à 20:00
Arbitres / Délégué (D)
STEVANN PICHON
LAURENT REVERET
JEAN-CLAUDE DENIS (D)
Lieu :
Gymnase Brossolette
51, avenue Pierre Brossolette
ST MAUR DES FOSSES

*********************************************

US MIOS BIGANOS -  HAVRE ATHLETIC CLUB

Pronostic : Le Havre

Date et Heure :
Le 20/02/2013 à 20:00
Arbitres / Délégué (D)
MOURAD BOUNOUARA
RICHARD THOBIE
VINCENT GUILLEMOT (D)
Lieu :
Pierre de Coubertin
avenue de Geesthacht
PLAISIR

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités