mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Ce Hazebrouck-là était un bon cru
Ce Hazebrouck-là était un bon cru
25 Février 2013 | National > Nationale 1M

Recevoir le co-leader lorsqu’on se retrouve dans les abysses du classement n’est jamais réjouissant. Et pourtant, malgré la défaite samedi soir, le HBH 71 a offert un étonnant spectacle de volonté et de combativité face aux favoris à la montée. Le début de partie voyait les Bordelais prendre deux longueurs d’avance et vouloir s’y maintenir (5e, 1-2 ; 10e, 3-5) malgré les nombreux arrêts de Carette dont celui d’un penalty qui précédait de peu l’égalisation de Florian Bonin (13e, 5-5) alors que les esprits commençaient à s’échauffer.

Alors que Carette continuait son festival dans les buts hazebrouckois, Tami, malgré son genou douloureux, réalisait un kung-fu et Ruellan donnait l’avantage aux Jaune et Noir (19e, 9-8) ce qui a eu pour effet de réveiller un parterre peu fourni. Tami remettait le couvert (20e, 10-8) tandis que le HBH 71 prenait exemple sur Bordeaux pour mener des contres rapides à l’image de Lyoen (22e, 11-8) puis de Sylla 25e, 12-8). Bordeaux n’en croyait pas ses yeux mais Mathé secouait son groupe qui arrivait à revenir juste avant le repos : 15 à 14.

Dès la reprise, les Jaune et Noir ne lâchaient pas le morceau et continuaient à s’accrocher (40e, 20-20 ; 45e, 24-22). Maintenant c’était les adversaires qui devaient faire l’effort pour recoller au score pour égaliser face à un excellent Carette. Arrivait la 50e et la machine hazebrouckoise donnait des signes de faiblesse (25-26). Les De la Bretèche et Popovic faisaient montre de leurs qualités et le HBH 71 ne parvenaient plus à maintenir le rythme (57e, 26-30) alors que Florian Bonin se faisait expulser. Même si les Hazebrouckois ont échoué dans leur salle (28 à 32), ils ont été loin de démériter mais l’essentiel n’est-il pas d’engranger des points au classement ?

« On a montré un visage séduisant durant la rencontre, reconnaissait Thierry Micolon l’entraîneur flamand. On a été généreux dans l’effort en étant presque discipliné sur tout. Mais il est vrai que sur la durée du match, Bordeaux nous était supérieur dans plusieurs domaines et un peu comme au match aller, les Girondins sont passés devant à dix minutes de la fin. Néanmoins, au vu des dernières rencontres que nous avons faites, je n’ai rien à reprocher à mon équipe qui a tout donné. Il y a beaucoup d’enseignements à tirer de cette rencontre et j’espère qu’on s’en servira pour les rencontres qui suivent. »

Jean-Pierre MALEWICZ pour

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités