mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Nice : qu'importe le flacon... pourvu qu'on gagne !
Nice : qu'importe le flacon... pourvu qu'on gagne !
17 Mars 2013 | National > Nationale 1M

La gifle prise la semaine dernière à Strasbourg a laissé des traces indélébiles au collectif Niçois, qui en abandonnant l'idée de rejoindre la ProD2, aurait pu tomber dans une déprime fatale avant d'attaquer la dernière ligne droite de ce championnat de N1 vraiment éprouvant.

A la fin de la rencontre, Claude Mirtillo le coach Azuréen nous avouera, que la semaine a été très dure et qu'il aura fallu beaucoup de professionnalisme de la part des joueurs niçois pour se remobiliser et affronter son adversaire d'un soir, en l'occurrence Fréjus qui jouait son va-tout pour le maintien.

D'entrée de jeu, les Niçois se mobilisent autour de leur défense intraitable et exploitent les contres (4-1 à la 7'). Gilles Sanchez le coach varois pose un temps mort utile pour remettre ses troupes dans le bon sens (4-4 à la 13'). Mais la machine "Cavigalesque" repart de plus belle pour faire feu de tout bois avec ses intenables feu follets aux ailes, Loutoufi et Parmentelot. Fréjus ne doit son salut qu'à la performance de Manu Isotton dans ses cages, qui préserve le score à la mi-temps, 11-7 pour les Niçois.

Au début de la deuxième période, malgré la bonne défense 4-2 du club Varois qui pose de gros problèmes à l'attaque Niçoise, le score continue de grandir inlassablement. Fréjus totalement inefficace en attaque donne beaucoup trop de ballons à son adversaire qui n'en demandait pas tant !

18-12 à la 42' : Nice semble partir pour un cavalier seul, étouffant littéralement les Fréjussien par sa plus grande puissance athlétique (24-16 à la 50'). Mais comme à son habitude, ne sachant pas tuer un match au moment où il en a l'occasion, le "Cavi" va laisser revenir progressivement son adversaire, pour souffrir jusqu'au bout. Score finale 28-24.

Boubacar SIDIBE, joueur Niçois
"Nous faisons de très bonnes choses, mais aussi de très mauvaises. Il en est ainsi, mais l'essentiel était quand-même de gagner, on l'a fait malgré le coup de bambou reçu sur la tête la semaine dernière".
 
Emmanuel ISOTTON, joueur Fréjussien
"Nous vivons une année galère dans un championnat de N1 très dur pour les organismes de nos joueurs qui travaillent toute la semaine".

Communiqué du Cavigal Nice Handball

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités