mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Gonzalo Perez de Vargas, une belle affaire pour Toulouse
Gonzalo Perez de Vargas, une belle affaire pour Toulouse
24 Mars 2013 | France > LNH

L’actuel meilleur gardien de la Liga Asobal a signé un contrat de trois ans en faveur du Fénix. Gonzalo Perez de Vargas prêté à Granollers par le prestigieux FC Barcelone sera toulousain dès juillet prochain. Handzone vous l'annonçait déjà en janvier dernier. Le joueur nous a réservé ses premiers commentaires sur la nouvelle orientation de sa carrière.

Il se passionne pour le rugby, atout majeur lorsqu’on débarque dans la Ville Rose. Mais c’est pour le handball et une expérience en LNH que Gonzalo Perez de Vargas a décidé d’arriver sur les bords de la Garonne. Son départ de la Liga Asobal est largement commenté outre Pyrénées car c’est le gardien espagnol le plus prometteur de sa génération qui part à l’étranger. Toulouse cherchait un jeune joueur pour remplacer Daouda Karaboué dont le bail n’a pas été prolongé.

Le parcours du jeune portier catalan originaire de Tolède est atypique. « J’ai commencé à jouer à l’âge de 6 ans dans un club et une équipe à Tolède qui à l’époque (en 1997) a été créé de toutes pièces. C’est le père d’un camarade de classe qui entraînait et je me suis orienté vers le handball. Je m’étais essayé au tennis mais j’ai vite compris quelle était ma priorité. » Et c’est dans les buts qu’il trouve son élément dans un club qui va investir dans la jeunesse et glaner de nombreuses récompenses dans les tournois auxquels il participe. « On était une bande de potes et rapidement, on a eu d’excellents résultats. » Très rapidement, le gamin se fait remarquer par les recruteurs de Barcelone ! A seize ans ! « C’était incroyable, le club le plus titré d’Espagne s’intéressait à moi. J’ai fait le bon choix même si d’un coup, je quittais mon petit confort, mes parents et mes amis. Mais j’allais côtoyer une partie des meilleurs joueurs de la planète. ». En équipe jeunes la 1ère saison, il passe quelques têtes du côté de l’entraînement des pros. Ses modèles ‘’blaugrana’’ s’appellent Kasper Hvidt et surtout David Barrufet, le gardien de la Roja championne du Monde 2005 qui est véritablement bluffé par les qualités du jeune tolédan. « Au Barça, le niveau n’avait rien à voir avec ce que j’avais connu à Tolède. J’ai beaucoup progressé et quand tu te retrouves dans ce type d’environnement, cela te pousse à te surpasser. » Gonzalo n’est pas oublié des sélections nationales et en août 2008, il est élu meilleur portier de l’Euro des moins de 18 ans à Brno en République Tchèque. Dans la foulée, il dispute avec Barcelone, la Ligue des Pyrénées dont un 1er match contre… Toulouse et la demi-finale contre Montpellier. La saison suivante sera déterminante.

Surclassé chez les Juniors nationaux, il participe au Mondial en Egypte mais fait surtout ses grands débuts en Liga Asobal, en septembre 2009 contre Tolède. Les facultés d’adaptation de Gonzalo sont prodigieuses. « Quand j’étais retenu en sélection jeune, c’était comme une récompense. Cela me permettait d’être confronté aux meilleurs de ma génération. Même si avec l’Espagne, on n’a rien gagné, l’expérience a été incroyable. » Il ne lui manque plus qu’une marche à atteindre pour passer à l’étage supérieur. Fin 2009, l’entraîneur national Valero Rivera le convie à la 1ère phase de la préparation de la ‘’Roja’’ à l’Euro 2010. « J’ai vécu une année exceptionnelle avec quelques matches en Asobal et cette invitation avec les A. J'étais encore plus motivé pour la suite. » La concurrence au Barça est redoutable et Gonzalo est cantonné à l’équipe réserve et quelques piges en équipe 1. La saison se termine pourtant en apothéose avec en mai 2011, un titre national et un succès en Ligue des Champions. « C’était toujours aussi difficile de se faire une place dans un club aussi côté et avec deux grands gardiens. J’ai donc accepté le principe du prêt. Dans un club espagnol qui ne m’éloigne pas trop de Barcelone. » Le jeune gardien de buts est donc prêté depuis deux saisons à Granollers, le voisin catalan. Le club a perdu son lustre d’antan mais parvient à se maintenir dans la 1ère partie de la Liga Asobal. Gonzalo parvient même cette année à se hisser en haut du classement des meilleurs portiers du championnat espagnol. Mais pour un éventuel retour au Barça qui vient d’engager Arpad Sterbik aux côtés de Saric, l'avenir est toujours bouché. « A Granollers, l’équipe joue le haut de tableau mais chaque année, de nombreux joueurs quittent le club. Je dois penser à mon avenir. L’Espagne traverse toujours la crise économique et le handball n’est pas épargné. La Liga a même revu ses exigences avec notamment une baisse des salaires. Les sponsors sont de plus en plus difficiles à trouver. » Seuls trois clubs (Barcelone, Madrid et Logrono) payent (à peu près) rubis sur ongle. La situation est critique.

En début d’année, alors qu’il venait pour la 2ème fois de sa carrière d’effectuer la préparation de la Roja au Mondial organisé en Espagne, le jeune tolédan est contacté par Toulouse. Le Barça accepte de le libérer. « Le niveau en France et en Allemagne est au-dessus de celui de la Liga Asobal. Je voulais connaître un environnement plus compétitif, une nouvelle culture, une nouvelle langue. » Et puis Toulouse est la plus espagnole des villes françaises. Gonzalo ne sera pas trop dépaysé. « Le club a montré beaucoup d’intérêt pour moi et les contacts ont été très bons. Je connais très bien Jérôme Fernandez et... Valentin Porte que j’ai plusieurs fois rencontré en juniors puisqu’on est de la même génération. Il y a quelques jours, j’ai fait un saut là-bas. Un de mes meilleurs amis, Jaime Gonzalez (ancien joueur de Leon et coéquipier en sélection jeune) fait des études dans l’aéronautique. Il va faciliter mon acclimatation.»  Souci immédiat pour le futur néo-toulousain : apprendre le français et trouver un appartement qui lui convienne. Avec ce gardien d’à peine 22 ans (il les a eus le 10 janvier dernier), le Fénix de Toulouse peut être certain d’avoir réalisé une très belle affaire.

Gonzalo Perez de Vargas en bref….
Né le 10-01-1991 à Tolède (Esp)
1.89 pour 93 kg

Professionnel depuis 2009 (à 18 ans !)

Classement actuel (Liga Asobal) : 1er avec 295 parades (38 % de réussite)
Clubs successifs :
1997-2007 Amibal Tolède
2007-2011 FC Barcelone
2011-2013 Fraikin BM Granollers
International jeune et junior. Deux sélections en Espagne A.

© Yves Michel
Partager
fiche du gardien sur le site de l'EHF
ALAIN CALVARIN | Dimanche 24 Mars 2013 (00h39)
http://www.eurohandball.com/ec/ehfc/men/2011-12/player/535288/GonzaloPerez+de+Vargas
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités