mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LFH : Rien n’est joué avant le retour
LFH : Rien n’est joué avant le retour
9 Avril 2013 | France > LFH

On n’y voit pas beaucoup plus clair après les quarts de finales aller. Issy-Paris, vainqueur d’un petit but du Havre, devra batailler ferme au retour pour passer. Avec trois buts d’avance, Mios peut y croire. En play down, Besançon réalise le bon coup de cette première journée.

Le Havre prend une option
Comme en coupe de la Ligue, Le Havre a cédé d’un but face à Issy-Paris mardi (24-23). Mais cette fois, un match retour attend les deux équipes, le 17 avril aux Docks. Et quand on sait que les Franciliennes sont assez peu à l’aise loin de leurs bases (seulement deux victoires à l’extérieur en championnat), il semble que ce soit Le Havre qui ait réalisé la bonne opération à la mi-temps de cette opposition. « Il aura fallu l’emporter de quatre ou cinq buts », constatait Arnaud Gandais, l’entraîneur parisien. Un écart que ses joueuses n’ont jamais pu creuser. C’est même les Normandes qui ont mené durant toute la première mi-temps à la faveur d’un 4-0 (4-7, 11e) impulsé par le duo Landre – De Sousa (9 buts à elles deux au final). Durant tout le deuxième acte, aucune équipe ne prendra plus de deux buts d’avance, symbole d’un combat de tous les instants. Le duel entre les deux gardiennes Armelle Attingré et Linda Pradel, l’une des clés du match, n’aura lui non plus pas livré de vainqueur : avec 13 arrêts chacune, les deux internationales se sont montrées solides, sans briller. Un pénalty de dernière minute accorda finalement la victoire à Issy-Paris, sans lui conférer de garantie quelconque pour une place en demi-finale. D’autant que cette fois, Aurélien Duraffourg devrait récupérer Jovana Stoiljkovic, sa meilleure marqueuse, absente au match aller.

Nîmes n’aura rien de facile
Dans l’autre quart de finale, Mios a créé un petit écart en l’emportant de trois buts à domicile (30-27) (Lire l'article complet). En tête quarante minutes durant, les Gardoises ont manqué de souffle dans le money time et n’ont pu sauver un match nul pourtant équitable. L’opposition entre les deux collectifs du Sud (neuf buteuses différentes pour Mios, huit à Nîmes) promet en tout cas beaucoup pour le match retour. Nîmes, favori au départ, n’a qu’une marge de manœuvre réduite pour passer l’obstacle girondin.

Toulon confirme et pense à la coupe
Premier de la poule de play down avant le début des matchs, Toulon semble au-dessus, avec une équipe davantage bâtie pour le titre que pour la relégation. Seulement voilà, les filles de Thierry Vincent ont vécu une saison galère, avec un enchaînement de blessures et méformes. Seul rayon de soleil dans le ciel : une demi-finale de coupe de France à Dijon le 19 avril. Pour préparer cette échéance qui peut sauver la saison varoise, rien de tel que d’enchaîner les victoires pour se mettre en confiance. Et encore plus s’il s’agit de Dijon ! Les Toulonnaises auront mis un peu plus d’une mi-temps (12-12, 37e) avant de forcer le passage. Avec une Sophie Herbrecht en mode internationale (7/8 aux tirs), une Kristina Flognman retrouvée (4/4) et une Alexandra Bettacchini version muraille (17 arrêts à 50%, dont 2/4 pénaltys), les Varoises ont disposé de Dijon sans sourciller (25-20). Au classement, Toulon prend six points d’avance sur le dernier, Dijon, et fait un grand pas vers le maintien. Christophe Maréchal et les Bourguignonnes devront réagir dès la prochaine journée, avec la réception de Besançon, pour ne pas lâcher en fin de classement.

Besançon, la bonne opération
On avait vu lors du championnat que Besançon possédait l’une des meilleures attaques de LFH (la 4e meilleure), cela s’est vérifié dès la première journée du play down. Après en avoir enfilé 35 lors de la dernière venue de Nice dans le Doubs, les filles de Florence Sauval ont cette fois infligé un cinglant 38-23 aux Azuréennes, pourtant en forme ces derniers temps. Jamais les visiteuses n’auront inquiété les coéquipières d’une Catherine Gabriel énormissime (20 arrêts à 50%), qui enchaîne après son excellent match face à Nîmes. Après une mi-temps à résister tant bien que mal (18-13 à la pause), les coéquipières de Maida Arslanagic (3/14 aux tirs) se sont effondrées face à la réussite des Godel, Popovic, Levêque et Pop-Lazic (21 buts à elles quatre). Avec cette victoire, les Bisontines prennent trois points d’avance sur leur adversaire du soir (plus un goal-average particulier largement en leur faveur) et cinq sur Dijon. Elles se rendront chez leurs voisines bourguignonnes dès vendredi 12, pour un match qui vaudra déjà cher.

Quarts de  finale des Play Off de LFH

US MIOS BIGANOS BASSIN D'ARCACHON - HANDBALL CERCLE NIMES

30 - 27 (Mi-temps : 13-15)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
JEAN-PATRICK ANICET
FREDERIC FERRANDIER
OLIVIA NICOLLON (D)
Date et Heure :
Le 05/04/2013 à 20:00
Lieu :
Omnisport BIGANOS
Rue de la Verrerie
BIGANOS

*****************************

ISSY PARIS HAND - HAVRE ATHLETIC CLUB

24 - 23 (Mi-temps : 9-9)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
OLIVIER BUY
SEBASTIEN DUCLOS
YANNICK PETIT (D)
Date et Heure :
Le 02/04/2013 à 19:30
Lieu :
Pierre de Coubertin
82, avenue Georges Lafont
PARIS

1° Journée de Play Down de LFH.

TOULON/SAINT-CYR VAR HANDBALL - CERCLE DIJON BOURGOGNE 21

25 - 20 (Mi-temps : 9-9)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
JEAN-FRANÇOIS BOURGEOIS
PATRICK DENIS
ROGER BADALASSI (D)
Date et Heure :
Le 03/04/2013 à 20:00
Lieu :
Palais des Sports de Toulon
420 avenue Amiral Aube
TOULON

*****************************

ES BESANCON FEMININ - OGC NICE COTE D'AZUR HANDBALL

38 - 23 (Mi-temps : 18-13)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
THIERRY DENTZ
DENIS REIBEL
JOEL VOYE (D)
Date et Heure :
Le 05/04/2013 à 20:30
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
42 avenue Léo Lagrange
BESANCON

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités