mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
D1M: une 21ème journée pour rien... ou presque !
D1M: une 21ème journée pour rien... ou presque !
22 Avril 2013 | France > LNH

Aucune ligne n'a bougé puisque les six premiers au classement de la D1 masculine ont gagné, les six derniers... ont trébuché. A une exception toutefois, Ivry a récupéré un point de son voyage à Cesson. Ce dimanche, Dunkerque est difficilement venu à bout de Créteil. Dans le Nord, on se prépare déjà au rendez-vous de jeudi contre Montpellier. 

Dunkerque s'impose à Créteil dans les douleurs

Entre deux équipes qui joueront sans doute, une grande partie de leur saison lors du prochain match, on se doutait bien que ni Créteil, ni Dunkerque ne serait disposée à céder du terrain. Boostés par leur récent succès à Montpellier, les Cristoliens vont d'entrée donner du rythme à cette rencontre mais face à des défenses bien en place, personne ne va creuser l'écart (11-11 à la 21ème). Grâce notamment aux parades de Vincent Gérard (10 en 1ère période contre 7 pour son vis-à-vis Skof) et au culot d'Erwan Siakam (notre photo de tête), l'USDK plus incisif parviendra à faire un premier break juste avant la pause (14-16). A la reprise, Créteil n'arrivait pas à recoller et restait à deux longueurs (20-22 à la 42ème). C'est là qu'un incident va corser les débats. Une panne de secteur plongeait de longues minutes le gymnase Robert Oubron dans l'obscurité. "Je pense que cela nous a plus destabilisé qu'eux, soulignait Patrick Cazal. On commençait à imposer notre rythme et les épuiser." La coupure ne va pourtant pas pénaliser Dunkerque qui creusait même l'écart, grâce à Mohammed Mokrani, enfin servi à 6 mètres (23-27 à la 50ème). Mais Créteil ne lâchait rien. Le sursaut va venir tout d'abord du gardien Gorazd Skof (10 arrêts en 2ème période) et de l'incontournable Hugo Descat (27-27 à la 54ème). Dunkerque va trembler jusqu'au bout mais Vincent Gérard allait s'illustrer à deux reprises, tout d'abord en stoppant un jet de 7 mètres et en arrêtant un tir d'Olivier Nyokas à l'ultime seconde. Les Nordistes signaient leur 4ème succès d'affilée (29-30). "Peu importe la manière, peu importe la fin, soufflait Patrick Cazal, la victoire est importante. Il faut aussi accepter qu'on ne gagne pas toujours avec de la qualité et un gros écart. Mais je souhaite bien du plaisir à ceux qui vont devoir se déplacer à Créteil." Désormais, Dunkerque attend Montpellier à domicile. Avec ou sans Bosquet, convoqué devant le conseil de discipline (voir par ailleurs) ? L'entraîneur nordiste n'a pas esquivé la question. "Mon souci est de choisir ceux qui sont les meilleurs. J'attends de lui qu'il ait envie de rejoindre le groupe et qu'il le montre à travers les entraînements. Je trouve que ces derniers temps, il s'est un peu égaré. De mon côté, la porte n'est pas fermée." Contrairement à la semaine dernière, l'international tricolore n'a pas été mis à la disposition de l'équipe réserve qui évolue en N2.

Paris à un point de son 1er titre de champion

Il reste six journées de D1 masculine et Paris n’est plus très loin du Graal. Il ne manque qu’un point à décrocher pour obtenir le 1er titre de champion de l’histoire du club. Sauf que le PSG va se déplacer à deux reprises (à Cesson et Montpellier) avant de retrouver son public face à Billère (le 16 mai). Entre temps, il y aura eu la demi-finale de la coupe de France contre Dunkerque. « Ce point, confie Philippe Gardent, on va aller le chercher le plus rapidement possible. Pourquoi pas sur le prochain match et ce qui suivra ne sera que bonus car on ne lâchera pas la fin de saison pour autant. Je ne ferai pas la fine bouche. Je le répète, on n’attendra pas de revenir à Coubertin pour être champion. » Ce vendredi, les Parisiens qui n’ont pas pu utiliser Didier Dinart (souci au pied) se sont montrés appliqués, sereins et efficaces à l’image de Luc Abalo (9/11) et d’un impressionnant Robert Gunnarsson, face à une équipe d’Aix généreuse où Nikola Karabatic (8 buts) et les jeunes Luc Tobie et Pierre Marche (6 buts chacun) se sont illustrés. « On n’est pas encore sorti d’affaire, souffle l’international tricolore, les trois derniers matches de la saison contre des adversaires plus à notre portée seront capitaux. Contre Paris, on a brûlé pas mal d’énergie à défendre et on a payé cash les erreurs commises. Le fait d’avoir de la pression, de se battre pour le maintien avec un enjeu sur tous les matches, je trouve cela plutôt cool. Je me donne à fond, Aix a progressé et ça me plait. Finalement j’aurai tout joué en même pas un an. Une finale au JO et des matches pour le maintien. » Et à la question concernant son avenir et son éventuel départ pour le prestigieux FC Barcelone, dans un large sourire, Nikola Karabatic a répondu que « ce n’était que des rumeurs qui servent à vendre du papier !» Sacré Niko !

Montpellier resserre la vis

Face à Montpellier qui n’avait d’autre objectif que la victoire, c’est un retard à l’allumage (6-1 en moins de 6’) qui a désorienté Sélestat pendant tout le match. Les Alsaciens ont constamment couru après le score, usés à colmater les brèches créées par les deux gâchettes héraultaises Mathieu Grébille (notre photo) et Dragan Gajic (8 buts chacun). Même si Podsiadlo et ses neuf réalisations n’a pas démérité, Sélestat a été dominé dans tous les secteurs. Montpellier qui récupérait Michaël Guigou (blessé depuis plus d’un mois) voulait faire oublier sa déconvenue contre Créteil et a formidablement bien préparé ce qui pourrait être un des sommets de la saison, jeudi prochain avec le déplacement à Dunkerque. Un match primordial puisqu’une qualification en Ligue des Champions est en jeu.

St Raphaël frise la correctionnelle

A Saint-Raphaël, personne n’aurait crié au scandale si Tremblay avait décroché le point du match nul tant les débats ont été serrés jusqu’au bout à l’exception d’un temps fort varois dans le 1er quart d’heure du second acte25-21 à la 44ème). Les Franciliens ont remonté leur retard puis ont gardé le contact jusqu’à la fin (31-31 à 30 secondes du buzzer). C’est un but de Jan Stehlik suivi d’une perte de balle d’Audray Tuzolona qui ont permis  à Saint Raphaël de renouer dans la douleur, avec le succès (32-31). Tremblay n’en a pas terminé avec les déplacements périlleux avec Chambéry, samedi prochain.

Le pari de Chambéry

Toulouse n’a pas pesé bien lourd face à une équipe de Chambéry revigorée par la belle réussite de Cédric Paty (9 buts) et par la présence de Bertrand Gille (notre photo). Le pivot international n’a pas retrouvé tous ses moyens mais le seul fait qu’il reprenne sa place après de si longues semaines d’absence (depuis la mi-février), a boosté ses camarades. Mario Cavalli nous l’avait confié, son équipe veut tenter le sans faute jusqu’à la fin de la saison et n’a pas fait une croix sur une qualification pour la Ligue des Champions. Les Toulousains qui ont compté jusqu’à huit buts de retard sont tombés sur une autre adversaire que Sélestat où ils étaient allés s’imposer. Le Grec Vasilakis malgré six buts (sur 13 tentatives) a été par exemple, moins à son aise face à la défense savoyarde. Pour les partenaires de Jérôme Fernandez, le déplacement à Billère en fin de semaine est important, surtout avant d’accueillir Dunkerque, 15 jours plus tard.

Les sénateurs cessonnais

Où est donc passée l’équipe de Cesson qui était allée s’imposer à Chambéry, il y a un peu plus d’un mois ? Corrigés à Aix, la semaine dernière, les coéquipiers de Romain Ternel (notre photo) n’ont pu obtenir mieux que le match nul face à Ivry (20-20) qui a arraché ce précieux point dans la course au maintien, grâce à son ailier Cédric Loupadière à… deux secondes de la fin.  Jusque-là le tableau d’affichage avait eu la bougeotte, tantôt favorable aux Val-de-Marnais (11-15 à la 45ème), tantôt favorable aux Cessonnais (20-18 à la 58ème). Le peu de buts inscrits et le nombre de tirs ratés ne laisseront pas un souvenir impérissable aux quelques spectateurs présents. Cesson a désormais le temps de préparer la venue de Paris au Liberté de Rennes, tout comme Ivry qui joue à domicile, un match très important samedi, face à Créteil. Pascal Léandri, présent ce dimanche à Oubron a pu apprécier la volonté que les joueurs cristoliens ont pu opposer à Dunkerque. En fin de semaine, Delaune va ressembler à une boule de feu.

Nantes... tranquille... tranquille

Avec 9 buts d'avance sur Billère à la pause, Nantes n'avait plus qu'à gérer une seconde période sans surprise. Outre le fait d'enchaîner sur une 21ème défaite d'affilée en championnat (29-17), les Béarnais ont établi un nouveau record en LNH en n'inscrivant que cinq buts lors de la 1ère période. Même s'ils étaient amoindris par quelques absences, la marche à gravir était trop haute pour eux. Côté nantais, Thierry Anti a largement fait tourner son effectif, donnant du temps de jeu à ses 14 protégés, gardiens compris. Le "H" aborde la suite dans la sérénité par un 6ème succès de rang. Le calendrier des partenaires de Valero Rivera (notre photo) est chargé mais comme on dit sur les bords de l'Erdre, « on ne va pas se plaindre parce qu'on a des matches à répétition à disputer jusqu'en juin, ne boudons pas notre plaisir.» A Nantes, on se prépare à vivre un joli mois de mai.

MONTPELLIER HANDBALL - SELESTAT ALSACE HANDBALL

35 - 29 (Mi-temps : 20-14)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
STEVANN PICHON
LAURENT REVERET
ROGER BADALASSI (D)
Date et Heure :
Le 19/04/2013 à 20:00
Lieu :
ymnase Rene Bougnol
Avenue du Val de Montferrand
MONTPELLIER

*****************************

US CRETEIL HANDBALL - DUNKERQUE HANDBALL GRAND LITTORAL

29 - 30 (Mi-temps : 14-16)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
CLÉMENT BADER
LOIC WEBER
MICHEL GUILLOU (D)
Date et Heure :
Le 21/04/2013 à 16:15
Lieu :
ROBERT OUBRON
RUE PASTEUR VALERY RADOT
CRETEIL

*****************************

SAINT RAPHAEL VHB - TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL

32 - 31 (Mi-temps : 16-17)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
SAID BOUNOUARA
KHALID SAMI
GILLES JUVENTIN (D)
Date et Heure :
Le 19/04/2013 à 20:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Rue des Chataigniers
ST RAPHAEL

*****************************

PARIS HANDBALL - PAYS AIX UNIVERSITE CLUB HANDBALL

39 - 33 (Mi-temps : 22-16)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
JEAN-PATRICK ANICET
FREDERIC FERRANDIER
JEAN-MICHEL GERMAIN (D)
Date et Heure :
Le 19/04/2013 à 20:30
Lieu :
Pierre de Coubertin
82, avenue Georges Lafont
PARIS

*****************************

Cesson Rennes Métropole HB - UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL

20 - 20 (Mi-temps : 7-10)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
SIEGFRIED CLAPSON
XAVIER FIESCHI
OLIVIER LOUETTE (D)
Date et Heure :
Le 19/04/2013 à 20:45
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Allée de Champagne
CESSON SEVIGNE

*****************************

HBC NANTESBILLERE HANDBALL

29 - 17 (Mi-temps : 14-5)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
MOURAD BOUNOUARA
RICHARD THOBIE
JOSETTE SORIN (D)
Date et Heure :
Le 20/04/2013 à 20:30
Lieu :
BEAULIEU
RUE ANDRE TARDIEU
NANTES

*****************************

FENIX TOULOUSE HANDBALL - CHAMBERY SAVOIE HB

25 - 29 (Mi-temps : 13-17)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
JEAN-PIERRE MORENO
MICHEL SERRANO
JEAN-PHILIPPE DUBEDOUT (D)
Date et Heure :
Le 18/04/2013 (R) à 20:45
Lieu :
Palais des Sports de Toulouse
3 rue Pierre Laplace
TOULOUSE

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités