mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
CHL : Narcisse porte Kiel et Madrid surprend !
CHL : Narcisse porte Kiel et Madrid surprend !
22 Avril 2013 | Europe > Champion's League

Javier Hombrados revient et fait gagner son équipe dans le derby espagnol de ces quarts de finale. Daniel Narcisse et Titi Omeyer sortent Kiel d’un drôle de guêpier hongrois avec classe en deuxième mi temps, pour gagner dans le money time, la première manche d’un incroyable duel de titan ! Kielce confirme ses dispositions pour le Final Four en allant l'emporter en Macédoine et le derby allemand a vu Hambourg remporter une précieuse victoire à l’extérieur avec un petit matelas qu’il leur apporte du confort et entrouvre la voie vers le Final Four !

Atletico Madrid (Espagne) – FC Barcelone (Espagne) 25-20 (11-10)
Javier Hombrados est bien de retour et à quel niveau ! La grave blessure subie par le gardien de but international, n’a entamée en rien, son talent et sa motivation, au contraire et c’est Madrid qui s’en félicite et profite de cette prestation haut de gamme pour prendre cinq buts d’avance, contre Barcelone avant le match retour. La partie s’est lancée tranquillement avec une domination alternée des deux équipes et un petit but de plus pour les locaux. La seconde période voit les madrilènes prendre le jeu à leur compte en muselant Siareh Rutenka, seul espagnol vraiment dangereux avec six buts. Cédric Sorhaindo pointe son nez avec trois réalisations mais cela ne sera pas suffisant pour contrer les volontés de Javier Hombrados et les joueurs Joan Canellas, Kiril Lazarov (6) ou encore Ivano Balic. Barcelone ne proposait rien avec dix minutes sans but (23-17) .La débauche d’énergie des hommes de Talent Dushebaev et les deux pénaltys arrêtés au final par « l’ancien » donnent un écart de cinq buts, et une première victoire contre le Barca cette saison qui peut faire rêver les 11000 supporters et Madrid au Final Four !

Metalurg Skopje (Macédoine) - Targi Kielce (Pologne) 25-27 (13-13)
Les joueurs de Bogdan Wenta ont remporté une brillante victoire à l’extérieur, qui les met sur la route de leur premier Final Four. Décidément les polonais ne réussissent pas à Skopje qui aura perdu déjà trois fois contre Kielce. Au début, ce sont deux équipes qui défendent et des macédoniens protégés par un Darko Stanic toujours efficace qui met en échec les attaques et les contres de Kielce. Hélas, ils n’ont pas su fructifier leur avantage de trois buts qui finit par fondre à la pause. Kielce entame la reprise tambour battant, plus hermétique en défense, et prend l’avantage avec un bon Uros Zorman. Les polonais ont commencé à dérouler leur jeu huilé malgré la défense de Metalurg qui se bat pour réduire l’écart, monté un temps jusqu’à cinq buts (20-25). Si la victoire revient à Kielce, l’écart réduit à deux buts peut encore laisser espérer les coéquipiers de Darko Stanic, même si cette saison, jamais Kielce n’a perdu à la maison. Alors avec l’objectif de l’histoire du club en point de mire, on imagine mal, Bogdan Wenta lâcher quoi que ce soit !

Kiel (Allemagne) – Veszprém (Hongrie) 32-31 (15-16)
Après la coupe d’Allemagne, rencontre qui a vu les deux internationaux briller, revoilà Kiel qui cherche toujours à remplir sa boite à trophée ! Mais il fallait être un fervent supporter allemand et connaitre leur énorme mentalité de gagneurs pour croire encore à une victoire des leurs, dans ce match intense mené longtemps par une équipe hongroise qui semblait maitriser son sujet avec un Laszlo Nagy de gala ( 11) et un Nandor Fazekas efficace dans les buts. Les allemands limitent les dégâts en première période, surtout grâce à leur coté droit avec un grand Marko Vujin (8) et Christian Sprenger à l’aile. Veszprém, joue bien en attaque, L. Nagy et Renato Sulic posent de gros problèmes à la défense allemande et Nandor Fazekas veille dans les buts.

Le début de seconde période voit l’équipe de Kiel se cogner contre le grand mur hongrois, empruntée en attaque et moyenne dans les buts, ce qui donne jusqu’à cinq buts d’avance aux hommes de Carlos Ortega ! A. Gislasson ne trouve pas de solutions à la puissance de L. Nagy qui crucifie les allemands, pas plus qu’à la relation pivot avec R. Sulic. Veszprém passe même un Kun Fu à cinq contre six avec Laszlo Nagy, à la conclusion, qui enfile les buts ! Kiel survit en trouvant René Toft Hansen au poste de pivot ou les ailiers, quand la balle arrive à circuler. Et puis, à quatorze minutes de la fin, alors menée 22- 28, T. Omeyer se réveille dans les cages, A. Gislasson met Daniel Narcisse en pointe d’une 1- 5 agressive, et aidée par des exclusions de R. Sulic, mis au supplice par un Narcisse en jambes, l’équipe se met à récupérer des balles et remonte au score ! L. Nagy, se fait aussi exclure par deux fois. Momir Illic enchaîne les penalties pour Kiel qui met enfin de l’intensité dans ses engagements. Le meilleur joueur du monde 2012, lui, rend fous les rudes défenseurs hongrois, alignant les un contre un et les passes décisives pour des ailiers, C. Sprenger et Gudjon Sigurdsson qui se régalent de décalages d’école ! A 28- 28, sur un but de Narcisse (maillot déchiré) en contre attaque, les allemands ont collé un 6-0 à Veszprém et on pense que le match a tourné mais Mirko Alilovic stoppe deux tirs de Kiel et Renato Sulic marque pour redonner deux buts d’avance à ses coéquipiers .La Sparkasse Aréna est en feu, et ce sont les deux français qui vont porter leur club vers la victoire, des arrêts de Titi, et surtout un Daniel Narcisse motivé, la rage au ventre qui va arracher le plus un, dans les dernières secondes, seul, avec un but venu d’ailleurs, comme lorsqu’il est sur sa planète, tout en haut ! L’équipe ne se trompe pas en allant « étouffer » le français sous les embrassades devant un public aux anges et surtout soulagé. La course poursuite est gagnée, mais rien n’est fait pour les allemands, à tout le moins le suspense est préservé pour un match retour qui va valoir le déplacement entre ces deux équipes qui méritent toutes le deux le Final Four !

Flensburg (Allemagne)- Hambourg (Allemagne) 26- 32(14-15)
Avec en mémoire leur défaite contre Flensburg en demi finale de coupe d’Allemagne, les joueurs de Martin Schwalb n’avaient pas l’intention de faire encore des cadeaux pour cette fin de saison ! En remportant la première manche de six buts, ils se sont donnés un peu d’air pour aborder le match retour dans leur antre. La première période voit les deux équipes faire jeu égal, avec pour chacune leurs temps forts : Flensburg mène le début de match (11-7) et les visiteurs prennent l’avantage à la fin de mi temps d’un petit but. Les hôtes reviennent des vestiaires remontés et creusent un écart de quatre buts (22-17) avec un Petar Djordjic efficace (futur joueur d'Hambourg). Mais Martin Schwalb, sur un temps mort va secouer ses troupes, qui vont rapidement égaliser avec le trio Blazenko Lackovic, le meneur Domagoj Duvnjak et le grand Pascal Hens (21-21) puis passer un dix à zéro à une équipe de Flensburg médusée ! A 27 -22, la messe est dite ! Avec six buts chacun, au final, ces trois ont amené leurs coéquipiers vers la victoire et le score en restera la, malgré tous les efforts de Flensburg, qui voit la route vers la phase finale se fermer !

Rendez vous dans une semaine pour le verdict final.

Quart de finale aller de la Champion's League
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Madrid Barcelona 25 20 20/04 >>
Flensburg Hamburg 26 32 21/04 >>
Skopje Kielce 25 27 21/04 >>
Kiel Veszprém 32 31 21/04 >>

© Cathy Tachdjian
Partager
    Identification nécessaire pour ajouter une réaction
    Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
    (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
    joueurs | équipe | actualités