mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Scénario catastrophe pour Hazebrouck
Scénario catastrophe pour Hazebrouck
28 Avril 2013 | National > Nationale 1M

Il reste trois secondes de jeu effectif. Les arbitres sifflent un énième penalty pour Limoges et infligent un carton rouge direct à Déplanque pour jeu dangereux. Résultat : Limoges marque et remporte la victoire, 30 à 31 !

Il faut revenir au début de cette rencontre capitale pour l’avenir du HBH 71. Sylla marque le premier but dans la première minute de jeu ouvrant la porte aux artilleurs du club flamand qui, telle une meute affamée, s’offre un différentiel positif au fil du jeu (10e, 6-3 ; 15e, 10-6 ; 22e, 15-8) pour  atteindre la pause avec six buts d’avance : 20-14.

La reprise semble confirmer la première phase (45e, 26-21 ; 48e, 29-23) puis plus rien. Les Jaune et Noir ne marqueront qu’un seul but en douze minutes alors que Limoges vogue sur la vague du succès et celle du nombre impressionnant de tirs au but dont ils sont bénéficiaires (57e, 29-29). Le HBH 71 n’en a obtenu  qu’un seul mais il l’a raté ! Alors lorsque la pendule marque la dernière minute de jeu, tout le monde estime qu’un partage des points serait le moins mauvais résultat espéré. Mais à trois secondes de la fin de la rencontre…

Une bronca accompagne alors les arbitres vers leur vestiaire puis une chape de plomb s’abat sur la salle Henri-Desbuquois. Personne ne veut croire encore à la dure réalité de la défaite dans un match qu’il ne fallait pas perdre. Thierry Micolon reste prostré sur le banc de touche, entouré de plusieurs supporters venus tenter de le réconforter puis le temps vient d’une tentative d’explications : « Même si on rentre correctement dans la deuxième mi-temps, on commence à peiner sur le choix de solutions collectives. On reste trop sur des solutions individuelles qui se traduisent par une prise de risques. On est alors en manque de lucidité et en phase de fébrilité. Durant la rencontre, on a tout de même développé un jeu qui n’était pas moche. On n’est vraiment pas récompensé. Limoges a été patient en attendant la dégradation et l’usure de notre jeu avec un petit coup de pouce de l’arbitrage. Sur l’ensemble du match, on mène tout de même durent cinquante-huit minutes. Il va falloir se relever. Cette défaite est vraiment le coup de trop. C’est sûr qu’il nous faudra la victoire sur les deux derniers matches qu’il nous reste à jouer. Ce soir, il est difficile d’avoir des reproches à faire. »

Jean-Pierre MALEWICZ pour

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités