mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Metz et Fleury, arènes d’angoisse
Metz et Fleury, arènes d’angoisse
29 Avril 2013 | France > LFH

Rien n’est joué à la mi-temps des demi-finales de LFH et le suspense a pris rendez-vous pour les matchs retour. Metz, avec deux buts à remonter, aura la tâche compliquée mercredi face à un Issy toujours plus solide. Après le nul du match aller, le vainqueur de Fleury-Mios passera en finale. En play-down, Toulon et Nice assurent leur maintien.

Issy-Paris a fait Tosko fallait
Avec Amélie Goudjo et Angélique Spincer dans les tribunes (ajoutez-y Paule Baudouin côté messin, cela faisait un joli trio d’internationales blessées), Issy-Paris avait un banc de touche classe biberon pour accueillir le club aux quatorze titres de champion. Alors les filles d’Arnaud Gandais y ont mis du cœur, usant à fond de leur recette grosse défense – montées de balle. Malgré un niveau de jeu irrégulier pendant une heure, les Parisiennes partiront en Moselle avec deux petits buts d’avance.

A voir la première poussette d’Anne-Sophie Kpoze et l’interception en bout de repli défensif de Jasna Toskovic, on a vite compris qu’Issy-Paris ne lâcherait rien. L’internationale monténégrine se muait même en une buteuse trop rarement vue cette saison. Deux buts en début de match et trois autres au cœur de la seconde période permettaient à son équipe de creuser l’écart chaque fois (5-1, 13e puis 23-18, 50e). L’arrière droite devenue danger numéro un, Mariama Signaté n’avait plus qu’à prendre les intervalles de l’autre côté du terrain pour ajouter sa pierre à l’édifice. Et les bases isséennes étaient solides vendredi, Metz n’étant pas le premier du championnat pour rien.

Quand les titulaires prenaient l’eau, Sandor Rac changeait toute son équipe. Alors que Pierson continuait sa prestation de haute-volée (19 arrêts à 43%), Prudhomme faisait parler son bras, Andryushina menait son équipe efficacement au relais d’une Liscevic peu inspirée (8 balles perdues) quand Issy-Paris fléchissait physiquement. Revenues à la mi-temps (12-12), les Messines refaisaient le coup du début de match en laissant progressivement l’IPH s’envoler. Jusqu’à une dernière réaction d’orgueil ponctuée par Katty Piéjos, concluant un 3-0 qui préserve les chances lorraines pour le retour (24-22). « Finir à deux buts, c’est plutôt pas mal, on a vraiment limité la casse, estimait Gervaise Pierson. Je pense qu’en regardant la vidéo, on va beaucoup s’en vouloir d’avoir perdu autant de balles. On aura à cœur de se rattraper mercredi. » « Gagner, c’est important, soufflait pour sa part Anne-Sophie Kpoze, encore utilisée sur tous les postes vendredi. On a réussi à tenir, à être combattantes, même en infériorité numérique. Si on arrive à faire douter les Messines chez elles, pourquoi pas… »

Paule Baudoin, présente en tribune, demeure incertaine pour le match retour mercredi. « On a trop porté le ballon, sans respecter les consignes du coach, jugeait la meilleure marqueuse du championnat. Il y a eu un peu d’appréhension, de stress en début de match, c’est quand même une demi-finale de LFH, avec beaucoup d’enjeu. On est bien revenus et Gervaise Pierson et Armelle Attingré se sont ensuite livré un beau duel à distance. Mercredi, il faudra qu’on soit meilleures et surtout qu’Issy-Paris joue moins bien. Deux buts c’est rien du tout, il reste encore une heure. »

Fleury n’a pas Mangué son coup
Devant presque toute la première mi-temps (3-6, puis 7-10), Fleury-Loiret a évité de peu une défaite embarrassante en terre girondine. Les Orléanaises pourront remercier Marta Mangué Gonzalez, maladroite quarante-cinq minutes durant (4 balles perdues), qui s’est occupée de prendre les choses en mains dans le money-time, avec un 4/4 impeccable et une défense de fer. Question suspense, les supporters loiretains n’auront rien à envier à leurs homologues messins, ce match nul ramené de Mios ne garantissant rien à personne.

Emmanuel Mayonnade et ses filles ont bien failli refaire le même coup que face à Nîmes. Après une entame difficile, Mios-Biganos est revenu avant de faire craquer Fleury en douceur (17-15 puis 21-18). On pensait alors que le collectif du bassin d’Arcachon, mené par Luzumova (5 buts) et l’Espagnole Gonzalez (9 réalisations), aurait raison de la force de frappe fleuryssoise. Mais Fred Bougeant dispose de trop de talents pour céder, à l’image des sept joueuses à trois buts ou plus et des deux gardiennes, particulièrement inspirées samedi (18 arrêts à elles deux).

C’est  finalement une autre Espagnole, Marta Mangué, qui débloquait la situation en rappelant qu’elle n’était pas la meilleure demi-centre des derniers jeux olympiques pour rien. En ne craquant pas en Gironde, les deuxièmes du championnat réalisent plutôt une bonne opération. Manu Mayonnade sentait ses filles « capables de s’imposer » à Fleury. C’est bien ce qu’elles devront faire pour créer la surprise.

Nîmes fait un pas vers le top 5
Derrière les quatre équipes qui se battent pour une place en finale, deux autres grosses cylindrées se rencontrent pour départager les places 5 et 6 du championnat. Un match non sans enjeu puisque une qualification européenne attend le vainqueur. Et aux Docks, ce sont les Nîmoises qui se sont réveillées, avec une première mi-temps à nouveau digne de leur belle saison (11-17 au repos). La seconde période marquait le retour au premier plan de Jovana Stoiljkovic, conjugué à une Linda Pradel toujours solide (16 arrêts), qui permettait aux Havraises de recoller aux basques des Gardoises (17-18, 40e). La demi-centre Estelle Nze Minko (8/13 aux tirs) et la gardienne Nicky Houba (18 arrêts à 43%) prouvaient qu’elles n’étaient pas parmi les trois meilleurs à leur poste pour rien et creusaient à elles seules un nouvel écart (21-26, 50e). Les filles de Christophe Maréchal l’emportent finalement 29-25 en Normandie. Quatre buts déjà importants avant le match retour, dans une semaine au Parnasse.

Vorreiterova égaye Dijon
Ses trois réalisations sur quatre, auxquelles s’ajoutent trois pertes de balles, n’ont rien d’une prestation hors du commun. Mais en marquant le 21e but de son équipe à 26 seconde la fin du match, Veronika Vorreiterova a permis à Dijon d’emporter une victoire ô combien précieuse face à Toulon (21-20). Ces trois points laissent de l’espoir aux Bourguignonnes, toujours dernières de la poule de play-down, mais à seulement un petit point de Besançon. Les Doubistes, pourtant bien parties dans cette seconde phase de championnat, viennent d’enchaîner trois défaites, il est vrai en trois déplacements, qui les mettent en grand danger. Se profile dès vendredi un bouillant derby de l’est entre Bisontines et Dijonnaises, qui vaudra bien plus qu’un pesant de cacahuètes.  Car devant, Toulon et Nice ont assuré leur survie. Revenues au score – finalement en vain – en Bourgogne, les Varoises ont néanmoins conservé l’avantage du goal-average particulier sur le collectif de Christophe Maréchal. Avec quatre points d’avance en plus, les coéquipières d’Adina Tuvene (4/5 aux tirs dimanche) ne peuvent plus être rejointes et assurent donc leur place en LFH. Nice peut aussi laisser éclater sa joie. A l’opposé de Besançon, les Azuréennes ont profité de leurs trois réceptions consécutives pour enquiller autant de victoires. Voilà les Niçoises sauvées à deux journées de la fin pour leur première saison dans l’élite. Pari gagné pour Sébastien Gardillou !

Demi-finales aller des Play Off de LFH.

ISSY PARIS HAND - METZ HANDBALL

24 - 22 (Mi-temps : 12-12)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
MOURAD BOUNOUARA
KHALID SAMI
JEAN LELONG (D)
Date et Heure :
Le 26/04/2013 à 20:00
Lieu :
Robert Charpentier
4/6 Bd des Frères Voisins
ISSY LES MOULINEAUX

*****************************

US MIOS BIGANOS BASSIN D'ARCACHON - CJF FLEURY LOIRET HANDBALL

25 - 25 (Mi-temps : 13-12)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
MOURAD BOUNOUARA
RICHARD THOBIE
MAX CAMPOS (D)
Date et Heure :
Le 27/04/2013 à 20:00
Lieu :
Omnisport BIGANOS
Rue de la Verrerie
BIGANOS

Match classement 5/6 des Play Off de LFH.

HAVRE ATHLETIC CLUB - HANDBALL CERCLE NIMES

25 - 25 (Mi-temps : 11-17)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
JEAN-FRANÇOIS BOURGEOIS
PATRICK DENIS
YANNICK PETIT (D)
Date et Heure :
Le 28/04/2013 à 17H00
Lieu :
DOCKS OCEANE
QUAI FRISSARD
LE HAVRE

*****************************

4° Journée des Play Down de LFH.

OGC NICE COTE D'AZUR HANDBALL - ES BESANCON FEMININ

27 - 20 (Mi-temps : 16-10)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
EMMANUEL LANGEVIN
LUDOVIC RAGAINE
MICHEL CAILLET (D)
Date et Heure :
Le 28/04/2013 à 16:00
Lieu :
Halle des Sports Charles Ehrmann
155, route de Grenoble
NICE

*****************************

CERCLE DIJON BOURGOGNE - TOULON/SAINT-CYR VAR HANDBALL

21 - 20 (Mi-temps : 13-10)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
STEVANN PICHON
LAURENT REVERET
JOEL VOYE (D)
Date et Heure :
Le 28/04/2013 à 16:00
Lieu :
Jean-Michel Geoffroy
17, rue Léon Mauris
DIJON

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités