mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Final Four : Des habitués et un nouveau
Final Four : Des habitués et un nouveau
30 Avril 2013 | Europe > Champion's League

Tout va bien pour les « gros » de cette Champion League : Kiel n’a pas tremblé en terre hongroise et Barcelone a retourné magistralement la situation en s’imposant à la maison. Hambourg revient dans le dernier carré et Kielce fait la première apparition, de son histoire, méritée, dans le gotha du handball européen. Les dés sont jetés pour un beau week-end de juin, en perspective !


FC Barcelone
(Espagne) - Atletico Madrid (Espagne) 32- 24 (15- 9) (Aller 20-25)
Barcelone confirme sa domination sur le territoire hispanique, après le titre de champion d’Espagne ( 20° ! ), les voila de nouveau en demi finale de la ligue des Champions ! Avec un début de rencontre parfait ne laissant que des miettes à ses opposants : 12-4 en vingt minutes ! Danijel Saric a fait un show de niveau mondial et Victor Tomas s’est régalé en contre ! Mais Madrid se révolte et réduit l’écart pour finir à un but de l’écart qualificatif à la pause. La reprise voit l’ouragan catalan débouler de nouveau sur les coéquipiers de JJ Hombrados, une défense qui annihile les attaquants madrilènes et un contre magnifique de Juanin Garcia pour clore un sept à un dévastateur. Le public hurle sa joie quand son équipe compte onze buts d’avance. Entrerrios Rodriguez et le menhir, Siareh Rutenka (11) pèsent dans le jeu de Barcelone mais c’est sans compter avec le talentueux Julen Aguinagalde et le buteur Kiril Lazarov (7) qui font de la résistance et ramènent leur équipe à six unités à cinq minutes de la fin ! Chaque équipe se bat pour marquer, Barcelone ayant besoin d’un écart de six buts et c’est Victor Tomas qui met fin au suspense sur une utile contre attaque à deux minutes de la fin, pour un 31 – 24 sécurisant ! Le Palau Blau Grana peut exploser de joie, les siens finiront avec huit buts et la qualification en poche.


Targi Kielce
(Pologne) - Metalurg Skopje (Macédoine) 26- 15 (12-8) (Aller 27-25)

En vingt ans de Champions League c’est la première qualification d’une équipe polonaise en demi finale. Si les hommes de Bogdan Wenta avaient déjà posé les fondations de ce succès à l’aller, c’est à la maison que Kielce a consolidé le rêve en dominant Skopje de bout en bout. Venio Losert dans les buts a encore guidé son énorme défense, la force de l’équipe et la résistance fut donc de courte durée pour les macédoniens jusqu’à 7-7, puis le but d’Ivan Cupic (8-7) qui sera le détonateur de la domination de Kielce. Avec un bon Michal Jurecki (8) et des contres attaques qui s’enchaînent derrière les arrêts de V. Losert, Kielce prend le large. Et ce malgré Darko Stanic et la vaillance des joueurs de Metalurg, impuissants à l’image de Lino Cervar sans armes pour contrer la faim des polonais. Les joueurs et la salle peuvent sauter de joie, la qualification pour Cologne, récompense une sacrée saison pour ce club. Mais Skopje ne doit pas rougir de la sienne, ponctuée par ce premier quart de final.


Veszprém (Hongrie)- Kiel (Allemagne) 28- 29(14-12) (Aller 31- 32)

Sixième demi finale en sept ans pour les triples vainqueurs de la compétition ! Et encore un match de haut niveau entre ces deux équipes, mais comme le banc de Kiel est sans fin, la, c’est Marko Vujin et Filip Jicha qui avec sept réalisations chacun, feront basculer la rencontre sur ce retour. Et ce n’est pas un petit exploit que d’avoir gagné dans la Veszprém Aréna, avec des spectateurs hurlants sans cesse pour soutenir leurs champions, notamment en défense. Défense menée de « bras » de fer par Laszlo Nagy et T. Schuch et boostée par les arrêts de Nandor Fazekas. L. Nagy, n’oublie pas l’attaque et les allemands souffrent malgré le but de Daniel Narcisse qui laisse les siens à deux buts à la pause (14-12). Le scénario de l’aller semble se renouveler, mais les allemands réagissent plus tôt, car les joueurs d’A. Gislasson serrent les boulons en défense et l’égalisation arrive vite, et Marko Vujin et F. Jicha donnent deux buts d’avance à Kiel. Carlos Ortega, pose un temps mort, inquiet, d’autant que Mirko Alilovic devra sortir sur blessure. Les allemands ne quitteront plus la tête et vont compter jusqu’à trois buts d’avance (29- 26) avec Markus Ahlm et l’inévitable F. Jicha. Veszprém combatif tentera un baroud d’honneur mais la messe est dite, ce sont les allemands, encore en course pour le triplé (Coupe, Championnat et Europe ?) qui iront à Cologne pour l’ultime défi de tout un groupe ! Pour Carlos Ortega, « c’est l’équipe qui a été la meilleure dans les moments décisifs qui l’emporte, c’est mérité » Marko Vujin « pense que les deux équipes méritaient le Final Four et que ce fut très dur de jouer à Veszprém . C’est la défense qui a été la clé de notre succès. »


Hambourg
(Allemagne) - Flensburg (Allemagne) 23- 25 (10-13) (Aller 32- 26)

Les allemands reviennent à Cologne après leur participation en 2011, mais rien ne fut simple et au final, les huit buts pris à l’extérieur auront été capitaux pour se qualifier malgré une défaite à la maison. Durand, 45 minutes Flensburg a dominé les débats et fait peur aux supporters hambourgeois ! Avec trois buts d’avance à la pause, en grand partie grâce à l’énorme prestation de Mattias Andersson (20 arrêts), Flensburg met les locaux sous pression. Anders Eggert (6) et Steffen Weinhold mènent le jeu de Flensburg qui croit de plus en plus à la qualification. A quatorze minutes la fin, le score est de 23- 16, ils y sont ! Mais dans ce money time, les coéquipiers d’Eggert ratent plusieurs occasions de tuer le match et restent muets pendant cinq minutes ! C’était le moment choisi par le gardien d’Hambourg, Johannes Bitter pour se montrer et pour Hans Lindbergh, le meilleur buteur de la compétition de signer deux buts consécutifs, à cinq minutes de la fin, puis de nouveau à 22- 25 pour éviter que Flensburg ne reprenne le large et rêve de nouveau ! La correctionnelle n’est pas passée loin et Hambourg devra être efficace sur une heure, s’il veut se donner une chance de jouer une finale et non la place ¾ ! Martin Schwalb, le coach d’Hambourg pouvait enfin respirer !

Quarts de finale aller
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Madrid Barcelona 25 20 20/04 >>
Flensburg Hamburg 26 32 21/04 >>
Skopje Kielce 25 27 21/04 >>
Kiel Veszprém 32 31 21/04 >>
Quarts de finale retour
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Barcelona Madrid 32 24 27/04 >>
Hamburg Flensburg 23 25 28/04 >>
Veszprém Kiel 28 29 27/04 >>
Kielce Skopje 26 15 28/04 >>

© Cathy Tachdjian
Partager
    Identification nécessaire pour ajouter une réaction
    Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
    (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
    joueurs | équipe | actualités