mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Besançon sauve sa place en LFH
Besançon sauve sa place en LFH
14 Mai 2013 | France > LFH

Au terme d’une dernière journée surprenante, à l’image de la saison vécue par les deux clubs, Besançon a sauvé sa peau en LFH pendant que Dijon prenait la direction de la D2. Alors qu’elles avaient les cartes en mains, les Bourguignonnes sont tombées sur un Nice imperturbable. Le miracle à la bisontine a eu lieu.

Il y avait d’un côté Besançon, dernier avant cette ultime heure de jeu, contraint de s’imposer face à un Toulon en vacances depuis trois semaines. De l’autre, Dijon, revenu d’une situation qu’on pensait irrémédiable, et qui pouvait se contenter d’un match nul devant son public pour fêter son maintien avant de monter à Bercy disputer la finale de la coupe de France. Et au milieu, le facteur X, ou plutôt « facteur Nice ».

Et les Azuréennes ont joué un bien mauvais tour aux joueuses de Christophe Maréchal samedi. Déjà venues s’imposer en championnat (23-21), Sébastien Gardillou et ses filles ont remis ça. Après une première mi-temps accrochée, Dijon semblait pourtant en mesure de décrocher le point nécessaire à sa survie (25-24), malgré la disqualification de la capitaine Céline Murigneux. Mais deux derniers arrêts de Cécilia Grubbstrom (13 arrêts) couplés à deux derniers buts de Kulakova et Desgrolard ont fait basculer le match du côté des visiteuses. Pour l’anecdote, Arslanagic (10 buts) et les Niçoises terminent le play-down à la première place, témoin de leur belle seconde partie de saison. Mais à Dijon, la déception est immense.

Maréchal : « L’avenir, c’est le bordel… »
Car dans le même temps, Besançon a rempli sa part du contrat. Florence Sauval voulait « bien terminer », sans croire plus que ça au miracle. Ses joueuses ont pourtant bien fait de battre Toulon, sans doute moins motivé par ce match sans enjeu. Après une première mi-temps équilibrée (15-16), les Bisontines d’une Catherine Gabriel décidément plus à l’aise à domicile (14 arrêts pour la gardienne) ont fait le trou (24-18, 43e) pour se rendre facile la fin de match.

Encore fallait-il attendre, quelques longues secondes, le résultat de Dijon. Jusqu’à son annonce, suivie de la traditionnelle effusion de joie. « On revient d’archi-loin », explosait Catherine Garbiel au micro de France 3 Franche-Comté à la fin du match. Pour sa part, l’entraîneur Florence Sauval annonçait son départ du club bisontin, satisfaite de laisser le club là où elle l’a pris en main.

L’ambiance contrastait terriblement avec la déception dijonnaise, symbolisée par son président Michel Amico, en pleurs à la fin du match. « Je ne pense pas que le club mérite de descendre, mais c’est comme ça », soufflait-il à France 3 Bourgogne. « L’avenir, ça va être le bordel », lâchait pour sa part Christophe Maréchal, l’entraîneur du CBD. Le futur proche passera auparavant par Bercy, pour la finale de la coupe de France que le club jouera contre Metz le 25 mai prochain.

ES BESANCON FEMININ - TOULON/SAINT-CYR VAR HANDBALL

31 - 28 (Mi-temps : 15-16)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
CLÉMENT BADER
LOIC WEBER
THIERRY KEGLER (D)
Date et Heure :
Le 11/05/2013 à 20:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
42 avenue Léo Lagrange
BESANCON

*****************************

CERCLE DIJON BOURGOGNE 21 - OGC NICE COTE D'AZUR HANDBALL

26 - 27 (Mi-temps : 10-11)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
THIERRY DENTZ
DENIS REIBEL
FREDERIC GARCIA (D)
Date et Heure :
Le 11/05/2013 à 20:00
Lieu :
Jean-Michel Geoffroy
17, rue Léon Mauris
DIJON

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités