mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Quand Fleury craque, Metz festoie
Quand Fleury craque, Metz festoie
20 Mai 2013 | France > LFH

Une fois n'est pas coutume, le premier de la saison régulière de LFH est aussi celui des play-offs. Parties avec cinq buts de handicap, les filles du Metz Handball ont gagné la finale retour de six unités (27-21). Elles s'octroient un dix-huitième titre national, et retrouveront la Ligue des Champions la saison prochaine. Fleury-les-Aubrais, tombé les armes à la main tout au bout d'un exercice réussi, aura été virtuellement champion pendant une cinquantaine de minutes.

Dans le handball de haut niveau, la pièce ne tombe pas toujours du même côté. Les Messines en sont les premières ravies. Si elles ont perdu la Coupe EHF pour un but d'écart au cumul des deux matches, il y a une semaine, c'est avec la même marge infime qu'elles ont fait main basse sur leur dix-huitième championnat, record de France amélioré. Le premier des play-offs de l'ère moderne, l'un des moins évidents à conquérir.

Sans surprise, Fleury-les-Aubrais a défendu corps et âmes son +5 du match aller (27-22). Marta Mangué et Ionela Stanca, les teignes du secteur central, ont joué des percussions toute la première période de cette finale retour. Contrarié par les étourderies d'Andryushina et Liscevic, Metz n'a jamais compté plus de deux longueurs d'avance avant le repos (13-11, 26'). Le bloc défensif jaune et bleu, resserré et amovible (système 5-1, stricte sur Mangue...), s'est alors mis en branle. Le début de la fin pour les Panthères du Loiret. « Pendant nos temps faibles, on a été absents des deux côtés du terrain » résume leur patron, Fred Bougeant. « On a fait preuve de fébrilité toute la deuxième mi-temps, on a déjoué complètement, précise Gnonsiane Niombla, sa capitaine. Metz nous a mis dans le doute, a appuyé là où ça faisait mal. C'est ça qui nous a perdues ».

La gamberge fleuryssoise est quantifiable. Treize pertes de balle en seconde période (21 en tout), sept buts inscrits, six tirs parés par Laura Glauser, dont un de Beatriz Fernandez Ibanez à la dernière minute. En corollaire, Metz est devenu de plus en plus inspiré dans l'enchaînement défense-montée de balle. Marie Prudhomme (6/9) et Anastasia Pidpalova (5/11) ont uni leur efforts pour se retrouver virtuellement championnes à onze minutes du terme (23-18). Kristina Liscevic, une ambidextre qui s'ignore (blessée à la main droite, elle a joué avec la gauche), a rendu un inattendu coup de pouce pour franchir le cap du +6 (25-19, 54'). Metz l'a tenu jusqu'au bout, récupérant ainsi la couronne empruntée par feu Arvor 29 la saison dernière.

Par rapport à l'aller, « l'envie était multipliée par mille, sourit Marie Prudhomme. On a raté peu de tirs (56 % d'efficacité), on a perdu moins de ballons, et on a surtout resserré en défense. On y a toutes cru, on va pouvoir faire la fête ». Les réjouissances n'ont pas attendu la remise du volumineux trophée pour battre leur plein. Glauser et Grace Zaadi y sont allées de leur désormais traditionnels pas de danse, Pidpalova est montée sur un but pour en tester la robustesse, l'intégrale d'Alicia Keys a résonné dans le vestiaire. « C'est pire que le bonheur (sic), ça fait franchement chaud au cœur, s'égosille Laura Glauser. On était fatiguées, mais on s'est battues avec le cœur, la tête et le mental. Après, ce n'est pas fini, on a encore une coupe (de France) à gagner, et je pense qu'on peut la gagner ». Réponse samedi prochain, à Bercy, contre Dijon. La der des ders en jupette pour Paule Baudouin et Katty Piéjos.

Championnat LFH, Finale retour
METZ HANDBALL - CJF FLEURY LOIRET HANDBALL
4 500 spectateurs

27 - 21 (Mi-temps : 14-14)

Arbitres / Délégué (D) :
STEVANN PICHON
LAURENT REVERET
PATRICK KRAMER (D)
Date et Heure :
Le 19/05/2013 à 20:00
Lieu :
Les Arènes
5, avenue Louis le Débonnaire
METZ
 
METZ HANDBALL
Gardiennes :
Glauser (10 arrêts ), Pierson (2 arrêts )
Joueuses : Dembele, Prudhomme (6/9), Kanto (1/2), Zaadi (0/1), Baudouin (7/12), Piéjos, Broch (0/1), Andryushina (2/3), Pidpalova (5/11), Gonzalez Ortega (1/1), Luciano (4/7), Liscevic (1/1)
Exclusions : Andryushina (15e), Andryushina (59e)
Entraîneur : Sandor Rac
 
CJF FLEURY LOIRET HANDBALL
Gardiennes : Perreira (10 arrêts), Callave (1 arrêt)
Joueuses : Issifou, Fernandez (2/6), Kamdop, Cissé (2/5), Houette (2/3), Rassinoux, Lopez (2/5), Bovemberg (2/2), Niombla (2/5), Stanca (1/4), Vaitanaki, Mangue (5/12)
Exclusions : Lopez (34e)
Entraîneur : Frédéric Bougeant

© Laurent Hoppe
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités