mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Nantaises et Angoumoisines à l'honneur !
Nantaises et Angoumoisines à l'honneur !
11 Juin 2013 | France > Division 2F

Au terme de 26 heures d'un combat intense, le championnat de D2 filles a pris fin il y a tout juste un mois. Nantes est sacré champion : 3 de ses joueuses sont logiquement récompensées. La palme revient à l'expérience dans ce palmarès individuel avec Elodie Mambo, Myriam Borg, Anne Deroletz et deux Angoumoisines habituées du haut niveau. Le détail des calculs, issu du vote des entraîneurs, est à consulter dans le numéro de juin du magazine Handaction.

Un tiers des joueuses récompensées faisait déjà partie du palmarès la saison passée : parmi elles, Adeline Gaschet figure toujours en tête des meilleures ailières gauches de cette division à l'ombre de l'élite. Preuve que le temps n'a décidemment pas d'effet sur cette joueuse d'expérience de l'ACH. C'est d'ailleurs l'expérience qui est à l'honneur dans ce palmarès : nouvel exemple avec la nomination logique d'Elodie Mambo-Brou toujours sur le côté gauche mais au poste d'arrière. Meilleure scoreuse de D2, l'internationale Ivoirienne allie cette saison réussites individuelle et collective avec une superbe seconde place finale obtenue par Mérignac. Autre joueuse à faire coup double, Anne Deroletz reste le modèle à suivre au poste de pivot. Et qui pour succéder à Valérie Nicolas dans les buts ? Une autre joueuse d'expérience bien sûr... avec l'Octevillaise Aurélie Leblond, toujours précieuse d'un bout à l'autre de la saison pour maintenir son club Normand dans la première partie de tableau du championnat. Enfin, deux joueuses estampillées LFH sont venues goûter aux joutes de D2 cette saison : Nabila Tizi, référence au poste d'arrière droite, a montré la voie à une équipe Angoumoisine branchée sur courant alternatif. Autre équipe habituée aux montagnes russes, Bègles a pu compter sur la science du haut niveau de Myriam Borg pour garder le cap... et ce, malgré de nombreux virages mal négociés. Si l'expérience des joueuses cadres du NLAH (Rafika Marzouk et Maria Bals en premier lieu) a joué un rôle prépondérant dans le sacre du club de Loire-Atlantique, ce sont les Nantaises les plus jeunes qui se sont accaparées les distinctions individuelles : la vie en rose pour les protégées du président Ponroy, à commencer par la pétillante Maroua Dhaouadi, auteur d'une entrée en matière remarquée dans le championnat Français. La Tunisienne a su saisir sa chance et est logiquement nommée révélation de la saison. Autre championne de D2 en pleine lumière, Gaëlle Le Hir a reçu l'approbation des techniciens de la division au rang du mérite défensif. Le symbole d'un leader Nantais flamboyant durant la majeure partie du championnat puis solidaire lorsqu'il a fallu conclure. Enfin, Pauline Coatanea reçoit la médaille sur l'aile droite devant la lauréate de l'an dernier, Julie Salaun. Juste récompense pour une gauchère promise à un bel avenir.

Rappelons que le 25 mai dernier, la "Nuit du Hand" avait ouvert ses portes pour la première fois de sa jeune histoire aux protagonistes de la D2 féminine. Parmi les personnalités honorées lors de cette grande messe du handball hexagonal, Stéphane Moualek, champion de France avec le NLAH, a été logiquement désigné meilleur entraîneur de la division (ci-dessus en photo). Et c'est sans surprise que le titre de meilleure joueuse est revenu à la meilleure buteuse et joueuse vedette de D2, la Girondine Elodie Mambo-Brou s'est encore distinguée avec plus de 8 buts inscrits en moyenne par match. Une nouvelle saison exemplaire de l'arrière gauche Mérignacaise qui n'est évidemment pas étrangère au retour du MHB au premier plan. "Cette récompense vient avant tout rejaillir sur le groupe. Il s’agit du fruit d’un travail collectif. Je pense surtout à mes dirigeants, à tous les gens du club pour lesquels cette distinction fait plaisir" indiquait t'elle de façon altruiste il y a peu au quotidien Sud Ouest. En aparté de ces deux désignations, voici donc le palmarès poste par poste d'une saison 2012/13 passionnante de bout en bout.

Meilleure gardienne : Aurélie LEBLOND (Octeville)
fiche de la joueuse

Gardienne du HBO depuis cinq ans, Aurélie Leblond a une nouvelle fois réalisé une superbe saison... une prestation individuelle qui n'est pas étrangère à la belle 5ème place obtenue par Octeville. L'ancienne Havraise s'est distinguée d'entrée en sortant le grand jeu à Vaulx-en-Velin puis face à Noisy. S'en suivent des sorties de haute volée comme à Lomme (22 arrêts) ou à Chambray (18 arrêts) qui permettent au HBO de garder sa place en première partie de tableau. Elle est aussi de l'exploit retentissant contre Nantes... Saison pleine et entière au final pour cette joueuse référence à son poste depuis déjà de nombreuses saisons.

Également nommées2ème : Charlotte Deschamps (Angoulême), 3ème : Noura Ben Slama (Bègles), 4ème : Marieke Van der Wal (Cergy Pontoise), 5ème : Raquel Alvarez Lafuente (Mérignac).

*****************************

Meilleure arrière gauche : Elodie MAMBO-BROU (Mérignac)
fiche de la joueuse

Terreur des gardiennes de D2 depuis déjà quatre saisons, Elodie Mambo fait figure de modèle à son poste. Un véritable casse-tête aussi pour les entraîneurs adverses à l'idée de trouver une solution tactique pour réduire l'influence de Madame 8 buts par match. L'Ivoirienne de 32 ans démarre septembre sur les chapeaux de roue en scorant à plus de 12 buts par rencontre, elle atteint son record personnel (14 buts) contre Yutz fin octobre. Une nouvelle fois meilleure scoreuse de D2, elle est aussi et surtout l'indispensable fer de lance offensif d'un Mérignac... irrésistible au fil des dernières semaines de compétition. Jusqu'à faire trembler un leader Nantais inquiet du forcing de son dauphin Girondin.

Également nommées2ème : Wendy Lawson (Nantes), 3ème : Souad Titou (Bègles), 4ème : Vanessa Boutrouille (Chambray), 5ème : Hadja Cissé (Cannes).

*****************************

Meilleure ailière gauche : Adeline GASCHET (Angoulême)
fiche de la joueuse

Si Séverine Augustin arrête sa carrière au terme de cette saison, Adeline Gaschet l'autre joueuse d'expérience de l'ACH âgée de 35 ans continue elle l'aventure avec Angoulême. Le club Charentais a plus que jamais besoin de sa gâchette n°1, elle qui sort d'une nouvelle saison exemplaire sur l'aile gauche. D'entrée à Mérignac (12 buts), elle pose les jalons de sa réussite personnelle. D'une insolente régularité, la serial-buteuse Angoumoisine est déterminante en phase retour lorsque l'ACH est dans le dur, permettant d'arracher quelques succès précieux à domicile comme face à Bègles (8 buts) ou Lomme (9 buts).

Également nommées2ème : Edyta Kucharska (Lomme), 3ème : Camille Aoustin (Chambray), 4ème : Aurélie Goubel (Cannes), 5ème : Clémence Denizou (Lyon Vaulx).

*****************************

Meilleure pivot : Anne DEROLETZ (Cergy-Pontoise)
fiche de la joueuse

Déjà lauréate de ce titre l'an dernier, la n°80 (en référence à sa Somme natale) du CPHB 95 remet le couvert en 2012/13. Si le bilan de l'équipe Cergy-Pontaine s'est révélée quelque peu décevant, l'ancienne Yussoise s'est elle brillamment distinguée tout au long de la saison : d'entrée avec 9 buts en septembre à Lomme comme contre son ancien club Yutz, Anne Deroletz continue par la suite d'aligner des prestations d'une implacable régularité. De l'expérience à revendre sur les prises de position et d'une précision infaillible face aux gardiennes... Ce n'est plus un secret pour personne : Anne Deroletz est la référence de D2 à son poste depuis plusieurs saisons maintenant.

Également nommées2ème : Emilie Esparre (Noisy le Grand), 3ème : Sladjana Topic (Celles s/Belle), 4ème : Wafaa Serghini (Chambray).

*****************************

Meilleure arrière droite : Nabila TIZI (Angoulême)
fiche de la joueuse

Angoulême avait fait l'excellente opération de l'été 2012 au moment de recruter Nabila Tizi, en provenance de Besançon. L'internationale Algérienne de 29 ans, habituée aux exigences du haut niveau, a rapidement pris la température de la D2 (9 buts à Mérignac ou encore 13 buts à Bègles) et devient en toute logique l'une des meilleurs scoreuses du championnat. La saison Angoumoisine sera faite de hauts et de bas... Nabila Tizi répondant toujours présente notamment en fin de parcours (11 buts en avril contre Lomme et 9 buts face à Lyon par exemple), une présence bien utile pour permettre à l'ACH de terminer à une honorable 7ème place.

Également nommées2ème : Rafika Marzouk (Nantes), 3ème : Mélanie Roussillon (Chambray), 4ème : Flavia Nascimento (Lomme), 5ème : Chantal Okomba (Celles s/Belle).

*****************************

Meilleure ailière droite : Pauline COATANEA (Nantes)
fiche de la joueuse

Elle avait quitté son Finistère sur une dernière saison mi-figue mi-raisin marquée par les blessures... on retrouve Pauline Coatanéa championne de D2 avec Nantes. Un an après son titre de meilleure ailière droite lors des mondiaux juniors, la demoiselle de Locmaria a fait du chemin : auteur d'une saison remarquable, Pauline Coatanéa s'est illustrée notamment début 2013 avec quelques références : 7 buts à Lyon, 8 à Angoulême et son record personnel de 11 buts contre Chambray. Décisive lors d'un tournant du championnat à domicile contre Bègles (6 buts), la jeune Bretonne de 19 ans prouve ici que les grands espoirs de la voir évoluer un jour à très haut niveau sont bel et bien fondés.

Également nommées2ème : Julie Salaun (Bègles), 3ème : Mathilde Nicollet (Lyon Vaulx), 4ème : Sophie Gravil (Cergy Pontoise), 5ème : Adina Caldararu (Yutz).

*****************************

Meilleure demi-centre : Myriam BORG (Bègles)
fiche de la joueuse

Après un bail de 8 ans en LFH à Mios, Myriam Borg débarque au CAB l'été dernier avec l'ambition de jouer les premiers rôles en D2. Si l'entrée en matière de la championne du monde 2003 est pour le moins tonitruante (11 buts à Noisy), Bègles doit cependant courber le dos en novembre comme en avril lors de duels directs perdus face aux cadors du championnat. Constamment en position de suiveur, le club Girondin peut néanmoins compter sur la régularité de sa demi-centre Internationale pour conserver sa place dans le top 5. Elue meilleure meneuse de jeu de la division, il s'agit là d'une dernière distinction méritée pour Myriam Borg sous le maillot à damiers.

Également nommées : 2ème : Rachida Drii-Hadj (Yutz), 3ème : Solène de la Bretèche (Nantes), 4ème : Dona Bassarila (Octeville), 5ème : Maria Bals (Nantes).

*****************************

Meilleure défenseure : Gaëlle LE HIR (Nantes)
fiche de la joueuse

La Bretagne... ça vous gagne ! C'est le slogan que pourrait utiliser le leader Nantais pour expliquer une partie de sa réussite. Après l'ailière Pauline Coatanéa, voici une seconde Finistérienne inscrite au palmarès de la saison. La capitaine du NLA Gaelle Le Hir est distinguée pour ses qualités défensives : normal au vu de l'hermétisme de l'arrière-garde Nantaise habituée à n'encaisser que 23 buts par match. La pivot de 23 ans a rapidement donné l'exemple en réussissant quelques matchs référence dès l'ouverture mais aussi et surtout en fin de saison. Elue au rang de meilleure défenseure, elle goûtera à nouveau à la LFH en septembre prochain... 3 ans après la fin de son aventure à Arvor.

Également nommées2ème : Oumou Niang-Fouquet (Octeville), 3ème : Marie Olive (Cannes), 4ème : Aline Silva Dos Santos (Cergy Pontoise), 5ème : Audrey Sclève (Noisy le Grand).

*****************************

Révélation de la saison : Maroua DHAOUADI (Nantes)
fiche de la joueuse

Maroua Dhaouadi, jeune Internationale Tunisienne âgée tout juste de 21 ans, a dû ronger son frein en réserve jusqu'à début novembre. Mais au détour d'un voyage à Bègles, l'arrière originaire de Bizerte laisse éclater son talent au grand jour (5 buts à son actif). Dès lors, elle ne quittera plus le groupe fanion du NLAH participant aux démonstrations du leader comme face à Celles, Noisy, Abbeville ou à Lomme (7 buts personnels). Sous l'oeil bienveillant de la "grande soeur" Rafika Marzouk, Maroua Dhaouadi alias "Tunisair" a fait le bon choix à Nantes... s'inscrivant dans l'ambitieux projet du club Ligérien. A noter aussi la belle entrée en matière de la jeune ailière Béglaise Elsa Deville, seconde dans ce classement des révélations.

Également nommées2ème : Elsa Deville (Bègles), 3ème : Hatadou Sako (Noisy le Grand), 4ème : Dieneba Sy (Octeville), 5ème : Khoudiedji Ba (Celles s/Belle), 6ème : Pauline Dreyer (Lyon Vaulx).

*****************************

MODALITÉS DU VOTE :
Handzone et HandAction ont sollicité tous les entraîneurs de la division pour élire le meilleur joueur ou la meilleure joueuse à son poste au cours de la saison 2012/13. Il appartenait donc à chacun des entraîneurs de définir, dans l'ordre (attribution de 5 points au premier, 3 au second et 1 au troisième) le podium à tous les postes, ainsi que dans le rôle du défenseur et de la révélation (première saison à ce niveau). Ce podium a été établi à partir d'une liste prédéfinie mais pas exclusive. Chaque entraîneur pouvait donc citer d'autres noms que ceux déjà indiqués.

© Davy Bodiguel
Partager
il manque des nominées
ALAIN CALVARIN | Mardi 11 Juin 2013 (14h37)
et les


- mvp
- meilleur entraineur


??????
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités