mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Dijon, surprenant jusqu’au bout ?
Dijon, surprenant jusqu’au bout ?
24 Mai 2013 | France > Coupe de France

Presentation de la finale de la Coupe de France Féminine.
La finale de la coupe de France oppose cette année Metz, tout récent champion de France, à Dijon, à peine moins fraichement relégué. Une démonstration en prévision ? Pas sûr, tant les Dijonnaises ont surpris dans cette compétition.

Cette fois, c’est la der. Le baisser de rideau est annoncé pour samedi 19 heures, à peine un peu plus si affinités. Epilogue d’une saison magnifique pour les unes (Metz est champion de France et vice-champion d’Europe), dramatique pour les autres (relégation de Dijon lors de la dernière journée). Mais samedi, chacun aura sa chance. La chance de conclure une saison en beauté, pour prolonger la parenthèse dorée, ou pour finir l’aventure sur une bonne note.

Comme à chaque fois cette saison, Metz parti favori de ce match. Parce-que les budgets, les histoires et les effectifs n’ont rien à voir. « Andryushina est double championne du monde, Liscevic parmi les meilleurs espoirs européens, Ortega a un potentiel énorme, Prudhomme est capable de choses incroyables », énumère le président Thierry Weizman, qui a soulevé son 18e titre de champion de France « avec un immense bonheur ». Autant d’atouts qui font de Metz l’une des 10 meilleurs équipes d’Europe, se plaît-il à rappeler.

Dijon a « besoin de matchs de ce genre »
L’Europe, Dijon la découvrira la saison prochaine. Alors que seul le vainqueur devait disputer la Challenge Cup la saison prochaine, Metz a décroché sa place en Ligue des champions en même temps que le titre de LFH, permettant aux finalistes bourguignonnes de décrocher le ticket pour la quatrième coupe d’Europe. « Bien sûr qu’on la jouera, cela fera de l’expérience pour les joueuses, promet Christophe Maréchal, l’entraîneur du CDB. Ce serait bien de passer trois tours, car on a besoin de matchs de ce genre. »

Et les matchs tendus, où l’avenir se joue sur une heure, Dijon les a plutôt bien négociés cette saison. Quart de finaliste de la coupe de la Ligue, le voilà qualifié pour Bercy après avoir écarté Nice, Fleury et Toulon. Dijon, une équipe de coupe ? « Cette fois, on ne sera vraiment pas favori, sourit le technicien dijonnais. Metz est en réussite, nous en échec, la dynamique n’est pas la même. Et je ne parle pas des effectifs… »

Weizman : « Cette semaine, on a tout fait sauf du handball »
La chance des Bourguignonnes pourrait en fait être le titre messin, acquis dimanche dernier après deux heures intenses de lutte face à Fleury. Car au-delà du relâchement que cela implique, les joueuses du Metz handball ont depuis multiplié les réceptions, entre la mairie, les supporters et la Nuit du handball, la veille de la finale. « Cette semaine, on a tout fait sauf du handball », soupire le président Weizman, néanmoins ravi d’être « obligé » de parader en champion qu’il est. « Mais Sandor Rac a toujours laissé les joueuses s’autogérer au niveau de la discipline, poursuit-il. J’espère qu’elles sauront à nouveau se remobiliser samedi. »

Ces festivités, les joueuses de la Côte d’Or en sont bien loin. Bien obligé de préparer la saison prochaine, le club négocie pour ne pas perdre ses meilleurs éléments, même s’il devra sans doute lâcher ses étrangères, les gardiennes Pantic et Tothova en premier lieu, pour se plier au règlement de la Pro D2. « La semaine dernière a été compliquée, concède Christophe Maréchal. Ce n’était pas des moments faciles à vivre, mais on a beaucoup parlé avec les joueuses. Maintenant, les filles sont prêtes. »

Sans Lisecvic ni Ognjenovic, blessées au poignet, les Messines tenteront de décrocher un énième titre et confirmer ainsi, s’il le faut encore, leur présence ininterrompue au plus haut niveau du handball français. L’opposition de style vaudra le détour, entre l’attaque à tout-va messine et la défense dijonnaise, « la cinquième meilleure de LFH », souligne l’entraîneur bourguignon, déjà titré quatre fois dans l’épreuve, qui promet « quelques astuces ». Au point de créer une nouvelle surprise ?

METZ HANDBALL - CERCLE DIJON BOURGOGNE

Pronostic : Metz

Arbitres / Délégué (D) :
JEAN-PIERRE MORENO
MICHEL SERRANO
ODILE CROMBEZ (D)
Date et Heure :
Le 25/05/2013 A 17:00
Lieu :
POPB
8, rue de Bercy
PARIS

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités