mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
D1M: Rémi Desbonnet à Nîmes pour trois saisons
D1M: Rémi Desbonnet à Nîmes pour trois saisons
24 Mai 2013 | France > LNH

Rémi Desbonnet quitte Montpellier, son club formateur pour rejoindre l'USAM Nîmes dès le mois d'août. Le gardien de buts de l'équipe de France juniors signe un 1er contrat professionnel pour les trois saisons à venir.

A quelques jours de la finale de Coupe de France entre Paris et Montpellier, tout s'est accéléré concernant l'avenir professionnel de Rémi Desbonnet, en fin de contrat au centre de formation du MAHB. Dès l'instant où la proposition (une année encore stagiaire et les deux suivantes en tant que pro) n'a pas correspondu à ses attentes, la voie était libre pour répondre favorablement à l'offre du voisin nimois tout fraîchement promu en Division 1.

Avant qu'un autre club de l'Hexagone ne soit intéressé, David Tébib, le président de l'USAM et tout l'encadrement technique n'ont pas tergiversé. « Je suis l'évolution de Rémi, nous a confié Jérôme Chauvet, l'entraineur nîmois, depuis son entrée au Pôle-espoirs de Montpellier. Il fait partie d'une génération assez marquante sur le plan humain et sportif. C'est quelqu'un que je connais depuis longtemps.» Depuis ces années d'apprentissage, Rémi Desbonnet a énormément progressé. Il a mis à profit tout le temps passé dans le moule montpelliérain. Son charisme était naissant, son éclosion au grand jour s'est faite durant la saison écoulée. L'affaire des paris suspects, la mise à l'écart puis le départ de Primoz Prost l'ont propulsé sur le banc héraultais dans le sillage de Mickaël Robin. Et lorsque Patrice Canayer lui a donné sa chance, le jeune portier en a profité. En Ligue des Champions face à Hambourg, mais surtout, lors de la demi-finale de coupe de France remportée face à Nantes et du nul arraché face au PSG, début mai, il a été déterminant.

En octobre dernier, c'est Frédéric Anquetil, le patron de la réserve du MAHB qui nous avait brossé le portrait de ce portier "atypique". « Rémi, c’est un moteur, un fédérateur, il a dans son comportement, tout ce qu’on peut espérer du sportif sur un terrain et même en dehors. J’ai avec lui une relation d’échange, de confiance et quelque part, je me reconnais en lui. Il a cette "grinta" qui lui permet de combler ses lacunes morphologiques. C’est un gagneur qui déteint sur son équipe.»  Propos qui trouvent aujourd'hui une caisse de résonnance auprès de Jérôme Chauvet qui aime le côté "participatif" de sa nouvelle recrue.  « Cette description correspond parfaitement à l'ADN de Nîmes. C'est un grand relanceur, il exprime beaucoup de choses sur le terrain, il vibre avec ses partenaires, avec le public. Pour moi, s'il était parti ailleurs, je vais jusqu'à dire que cela aurait été un crève-coeur parce que tant l'homme que le joueur me parait évident pour porter le maillot nîmois.» A l'USAM, Rémi Desbonnet partagera les cages avec Yassine Idrissi (7 saisons au club avec une coupure entre 2008 et 2011) qui lui, a rempilé pour un an. Emile Mansuy-Fèvre complétant le groupe des gardiens de buts. « On ne peut qu'être satisfait d'avoir trois gardiens et cela va créer une émulation. Mon analyse sur l'année qu'on vient de passer est très simple. Il manquait une vraie concurrence pour que les individus se subliment. Ils ont tous les trois des qualités, certes différentes, la gestion sera particulière mais je suis persuadé que cela va tirer leur niveau et celui de l'équipe, vers le haut.» Après le recrutement de l'espoir espagnol Juanjo Fernandez qui arrive sur la base arrière avec toute sa fougue, son talent en défense et surtout son envie de bien faire, l'USAM cloture par Rémi Desbonnet, son marché pour la saison 2013-2014. « On espère avoir réalisé le recrutement le plus intelligent possible, renchérit Jérôme Chauvet. On ne pouvait pas choisir que des joueurs issus de LNH car cela nous renvoyait à des problématiques financières. Il fallait attirer des talents soit en devenir comme Kader Rahim et Juanjo, soit plus confirmés car on a besoin d'expérience comme Damien Waeghe, Rémi Desbonnet et Paul Mourioux. Nous avons également pris Florent Ferreiro qui sort d'une année difficile en N1 à Saintes après avoir excellé en D2 et ce gars-là a envie de montrer qu'il peut être un grand pivot en LNH.» Et lorsqu'on sait que Nîmes a conservé sa colonne vertébrale de la saison écoulée avec les Saurina, Rebichon, Scaccianoce, Tésorière, Zens et autre Gallego, le retour en D1 et surtout le maintien parmi l'élite peuvent être envisagés avec sérénité.

 

En route pour Paris où ce samedi, Montpellier doit affronter le PSG en finale de la Coupe de France, Rémi Desbonnet a tenu à poster ce message sur son mur Facebook:

" Comme vous avez peut être pu le lire, je ne ferai plus partie du Mahb la saison prochaine. Cela ne change rien à l'amour que je porte à ce club et à tout ce que je lui dois. Je pense aujourd'hui à mon avenir et le choix d'un projet ambitieux qui me permettra d'avoir du temps de jeu, me semble excitant. C'est pour cela que je me suis engagé pour 3 ans avec l'Usam Nîmes Gard. J'ai hâte de découvrir cette nouvelle équipe où je retrouverai pas mal de potes ! Enfin ,un gigantesque merci a Belette et Jérôme qui m'ont permis d'en arriver là aujourd'hui ! Place à la finale de la coupe de France et merci à tout le monde pour votre soutien cela fait chaud au cœur !"

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités