mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
D1M: Créteil, genèse d'une saison à l'envers
D1M: Créteil, genèse d'une saison à l'envers
4 Juin 2013 | France > LNH

Ce jeudi, en déplacement à Chambéry, Créteil va disputer le match le plus important de sa saison. Le match qui va décider de tout. De son maintien en Division 1 mais également de sa pérennité. Un avenir qui passe certainement par les jeunes du centre de formation qui à l'image d'Hugo Descat commencent à être convoités par la concurrence.

Sans compter sur un hypothétique repêchage (en cas par exemple, de défaillance financière d'un prétendant à la LNH), Créteil joue sa peau parmi l'élite sur un seul match. Les Cristoliens ne sont même pas maîtres de leur destin. Non seulement il faut qu'ils s'imposent à Chambéry mais aussi que Tremblay s'incline à Coubertin face au Paris St Germain. Tout autre résultat serait fatal aux Descat, Minel, Nyokas, Guilbert et consors. 

Cette saison, jamais l'équipe val-de-marnaise n'a pu vivre un moment de répit. Tout lui est tombé dessus. Les blessures à répétition notamment du côté des cadres (enfin, ceux qui devaient remplir ce rôle), un recrutement déficient (excepté l'Espagnol Baena) et ce malgré un budget "honorable" (2,5 millions d'euros, le 9ème de la LNH soit 700 000 de plus que Cesson, l'actuel 7ème), des attitudes révélatrices d'un climat tendu au sein du groupe avec des joueurs parmi les plus aguerris loin de maîtriser leurs nerfs, tous ces paramètres ont projeté Créteil très rapidement dans l'ornière. Depuis le début de la saison, l'équipe n'a jamais décollé. Douzième avec seulement 2 points à la 4ème journée, elle s'est irrémédiablement enfoncée. Le plus souvent au coude à coude avec Aix pour la place de 2ème relégable, sa situation ne s'est pas améliorée lorsqu'en février, les Provençaux ont profité de l'arrivée de Nikola Karabatic.

Quel gâchis ! Ce club cité en exemple pour la qualité de sa formation a compté sur ses "jeunes" pour s'en sortir. Les minots se sont dépensés, ont sué jusqu'à la dernière goutte, ont fait le dos rond lorsque la critique infondée s'abattait sur eux, mais rien n'a fonctionné. Il reste désormais une chance de sauver ce qui peut l'être. Une chance aussi mince que l'épaisseur d'une feuille à rouler. Les Descat, Minel (les deux meilleurs buteurs du groupe), Ferrandier, Toto, Rémili (photo ci-dessous), Ballet et Conta sont prêts à laisser leur chemise sur le parquet du Phare ce jeudi. Les autres, plus âgés, et là est le paradoxe, devront suivre l'exemple.

Guéric Kervadec fait partie de l'âme de l'USC. Il y a joué 11 saisons au poste de pivot et en 2010, en est devenu le directeur sportif. Avec 217 sélections en équipe de France, un titre mondial en 1995 et une ligue des Champions avec les Allemands de Magdebourg en 2002, son expertise fait référence. 

Guéric, Créteil est en sursis...
Oui, on peut dire cela puisqu'il reste un match à disputer et que notre dernière prestation contre Aix nous donne de l'espoir.

Avec le 9ème budget de D1, comment en est-on arrivé là?
On peut toujours regarder en arrière et dire qu'on aurait pu mieux faire ici ou là. On aura tout le temps de tirer les conclusions, on fera le bilan et on regardera ce qui n'a pas marché et ce qu'il faut améliorer. Il faut aussi être conscient que nous n'avons pas évolué avec un collectif complet. En préparation, cette équipe nous avait donné toutes les garanties, l'alternance de blessures, de suspensions et par moment, de non-matches n'ont rien arrangé.

Il y a des raisons d'espérer avec tous ces jeunes joueurs...
On a toujours fait ce pari de vouloir méler les joueurs issus du centre de formation aux plus expérimentés et quand ceux-ci se sont blessés, les jeunes ont répondu présent. On ne peut pas leur reprocher quoi que ce soit quand on les voit, parfois, tirer à côté.

Est-ce qu'il n'y a pas eu déficience dans le recrutement ?
Non, je ne pense pas. Nous avons sept joueurs de la génération 92-93 dans l'effectif. Soit on les laisse dans les tribunes ou sur le banc, soit on compte sur eux. C'est un choix et le recrutement a été fait en fonction de cela. On aurait pu prendre des stars, des joueurs plus performants sur la base arrière, à la place de Minel par exemple mais aurait-il progressé et excellé comme il l'a fait cette année ? Hugo Descat a montré depuis deux saisons, qu'il avait sa place en LNH. On a fait venir Baena qui a fait la Ligue des Champions avec Leon, on avait Nyokas, Guilbert, Montorier, Stankovic, nos gardiens de buts ont répondu présents avec la malchance pour Tabarand qui s'est "pété" les croisés... non, en plus il ne faut pas oublier que l'an dernier, on a du attendre assez tard pour savoir si on restait en 1ère division.

On parlait des jeunes, ils vont être de plus en plus convoités, non ?
Ils ont signé un contrat qui les lie avec nous mais il n'y a pas que cela. Ils sont tout à fait conscients de leur marge de progression, ils sont encore en formation et nous, ici à Créteil, on a la capacité de leur apporter ce qui leur manque pour passer un palier. S'ils nous quittent, ils savent qu'ils auront un peu plus de pression. Pour l'instant, il n'y a pas de départs envisageables et envisagés.

On sait qu'Hugo Descat est très courtisé*, qu'en est-il ?
Il n'y a eu aucun rapprochement, aucun contact. Hugo est sous contrat (NDLR: jusqu'en juin 2015), il est très bien à Créteil et nous n'avons pas l'intention, pour le moment, de nous en séparer.

Tous unis pour aller battre Chambéry ?
Il faut y aller en se disant que nous jouons notre vie pour rester en 1ère division. Les joueurs ont très bien compris le message. On va arriver à Chambéry avec l'envie de les battre chez eux pour pouvoir se sauver sportivement. On laisse de côté tout ce qu'on entend sur un éventuel repêchage, il ne faut s'occuper que de notre sort.

* selon nos sources, le Fénix Toulouse qui est à la recherche de deux ailiers à gauche, est très intéressé.

L'US Créteil dans le rétro...

Championnat de France D1: 1er en 1989 (2e en 1988, 1997 et 2004)
Championnat de France D2: 1er en 2011
Coupe de France: vainqueur en 1989 et 1997 (finaliste en 1988, 1993 et 2003)
Coupe de la LNH: vainqueur en 2003 (finaliste en 2004 et 2008)
Coupe des Coupes: Finaliste en 1989 (contre les Allemands d'Essen)

 saison  clt  saison  clt  saison  clt  saison  clt  saison  clt
 85-86  7è  91-92  3è  97-98  11è  03-04  2è  09-10  14è
 86-87  6è  92-93  10è  98-99  10è  04-05  4è  10-11  Pro D2
 87-88  2è  93-94  15è  99-00  8è  05-06  7è  11-12  8è
 88-89  1er  94-95  5è  00-01  3è  06-07  8è  12-13  13è*
 89-90  4è  95-96  3è  01-02  4è  07-08  8è    
 90-91  5è  96-97  2è  02-03  3è  08-09  7è    

* avant dernière journée

© Yves Michel
Partager
Créteil, genèse d'une saison à l'envers........et beaucoup d'injustice !
Christian FALGUIERE | Mardi 4 Juin 2013 (14h23)
"..... Le plus souvent au coude à coude avec Aix pour la place de 2ème relégable, sa situation ne s'est pas améliorée lorsqu'en février, les Provençaux ont profité de l'arrivée de Nikola Karabatic " et pour cause elle permet à Aix de se maintenir et peut-être à Créteil de descendre : mais tous ces petits jeunes n'ont peut-être pas dit leur dernier mot
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités