mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Le Monde les attend !
Le Monde les attend !
9 Juin 2013 | International > Mondial

Les Bleues forment vraiment une drôle d’équipe… Maladroites, timorées, la peur au ventre la semaine dernière face à la Croatie, elles ont réussi leur entreprise d’aller s’imposer en terres adverses. Elles l’ont fait de la meilleure des façons ! Solides en défense, impeccables en montée de balle, tranchantes dans leur intentions, elles ont fait déjouer une équipe croate qui elle s’est mise peu à peu à « psychoter » et à s’empêtrer dans le bloc défensif tricolore.

Elles iront en Serbie au mois de décembre prochain et elles continuent ainsi une série qui dure depuis le dernier millénaire… Quand on voit la grande Russie passer à la trappe face aux Pays Bas, on peut mesurer ce que cette série comporte comme exploits à répétition, comme le dernier en date à Umag sur les bords de l’Adriatique.

Pourtant l’entame de match ne conviait pas à un optimisme béat… En butte à la toute jeune Razum dans les buts croates, les Bleues balbutiaient un peu leur jeu face à la 5-1 adverse et surtout la prise en stricte d’Andréa Penezic avait été largement étudiée par le staff adverse. Un bloc et un engagement dans le dos et la grande Serbe mettait ses deux premiers shoot et aidée par Kristina Franic – Elez elle mettait ses couleurs devant avec un 3-1 un peu angoissant. Heureusement, tout cela ne va durer que quelques minutes. Dès le début Cléopâtre Darleux s’imposait de loin et surtout sur les ailes. Zebic et Gace ne trouvaient pas la faille sur les côtés et hormis Penezic, le reste de la base arrière Serbe n’avait pas les armes pour battre la gardienne tricolore. Malheureusement, les échecs croates trouvaient eux aussi un écho de l’autre côté du terrain, Razum et ses 21 printemps, des maladresses ou des manques de chance et la France ne pouvait passer devant avant la 18° minute, ce qui provoquait automatiquement le temps mort de Canjuga mais aussi voyait Gnonsiane Niombla entrer sur le terrain et de suite énormément apporter à la France.

Sa vitesse de jambes, ses fixations et surtout ses libérations dans un timing parfait donnaient au jeu tricolore un tout autre cachet, et comme en plus elle ne se faisait pas prier pour prendre sa chance et réussir, les Bleues tenaient le score et surtout épuisaient des adversaires au banc largement moins fourni. On commençait à voir des contre-attaques fabuleusement lancées par Cléopâtre Darleux ou des montées de balles tranchantes et visiblement, l’idée que la deuxième mi-temps allait donner tout son sens à la domination physique tricolore faisait son chemin.

Et c’est ce qui va se passer dans les grandes largeurs sur la seconde période ! Tenant encore 5 minutes au score, les Croates vont petit à petit lâcher l’affaire dans les jambes puis dans les têtes. Siraba Dembele, utilisée encore une fois en tant qu’arrière gauche faisait parler ses jambes de feu, Audrey Deroin lui emboitait le pas et surtout le réveil d’Alexandra Lacrabère allait faire basculer une bonne fois pour toute la rencontre. Avec un 0/5, la future arrière droite de Mios inquiétait pour le moins, sa mise en route allait achever les espoirs de qualification de la Croatie. A +5 à la 45° on sentait les choses bien engagées, mais surtout on ne voyait pas comment les Croates allaient se sortir de tout cela. Vladimir Canjuga tentait même de se passer de sa star Penezic, rien n’y faisait surtout qu’il laissait une Marina Razum dans les buts qui n’avait plus touché un ballon depuis un bail. Les Bleues accéléraient le jeu quand elles le voulaient et ne laissaient pas les Croates reprendre leur souffle. Quelques jets de 7 mètres, quelques buts de ci de là, vont bien garder un semblant de suspense, mais on voyait bien que le physique était atteint chez les adversaires de Bleues toujours aussi pimpantes. Cléopâtre Darleux continuait son show arrêt – relance et même le « 3 fois 2 » pour Nina Kanto passait inaperçu. Joyeuses et délivrées, les Bleues pouvaient lever les bras au ciel ! La grande trouille de Montbéliard était partie des têtes et la Serbie peut attendre l’équipe de France pour le Mondial 2013.

Reste à savoir si tous les bruits de changements à la tête de cette équipe vont perdurer. Le remplacement d’Olivier Krumbholz était dans l’air depuis quelques temps, la qualification pour le Mondial aura-t-elle pour conséquence de tout enterrer, ou les bruits vont-ils continuer à se faire entendre… Réponse dans les semaines à venir.

A Umag, Sporthall
Le dimanche 8 juin à 18h30
Croatie - France : 26 - 30 (Mi-temps : 12-13)

1 850 spectateurs
Arbitres :
MMES Diana-Carmen Florescu et Anamaria Duta (Roumanie) 

Croatie :
Gardiennes : Razum (60 min, 7 arrêts dont 0/2 pen.), Grubisic.
Joueuses de champ : Jezic (2/2), Lovric (0/1), Zebic (4/6 dont 2/2 pen.), V. Milanovic Litre (2/2), Golubic (1/1), Gace (2/4), Ostarijas (3/4 dont 1/1 pen.), Elez-Franic (4/9 dont 3/4 pen.), Penezic (3/8), Jankovic (0/1), Dzono, Z. Covic (1/3), Frankovic (0/1), Basic (4/4).
Entraîneur : Vladimir Canjuga.

France :
Gardiennes
: Leynaud (0/3 pen.), Darleux (60 min, 12 arrêts), Attingré (0/3 pen.).
Joueuses de champ : Mendy (3/3), Baudouin (2/2 dont 2/2 pen.), Gnabouyou (1/1), Dembélé (4/6), Deroin (1/1), Edwige, Dancette (2/3), Kanto (4/4), Pineau (4/9), Goiorani, Prudhomme, Niombla (4/6), Lacrabère (5/10).
Entraîneur : Olivier Krumbholz.

Evolution du score : 3-3 5°, 6-4 10°, 7-6 15°, 8-9 20°, 10-11 25°, 12-13 MT - 14-16 35°, 16-19 40°, 17-22 45°, 19-25 50°, 22-27 55°, 26-30 FT.

Le Mondial 2013 féminin aura lieu en Serbie du 7 au 22 décembre à Belgrade, Nis, Novi Sad et Zrenjanin. Le tirage au sort aura lieu le 15 juin à 11h30 à Belgrade.

Voici les pays qualifiés :
- Serbie : pays hôte
- Norvège : champion du Monde en titre
- Europe : Monténégro et Hongrie (via places Euro 2012) et via play-off Europe : Danemark, République tchèque, Pologne, Roumanie, Pays-Bas, Espagne, Allemagne, France
- Afrique : Angola, Tunisie, Algérie, République démocratique du Congo
- Asie : Corée, Chine, Japon
- Pan Amérique : Brésil, Argentine, Paraguay et République dominicaine
- Océanie : Australie

© François Dasriaux
Partager
    Identification nécessaire pour ajouter une réaction
    Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
    (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
    joueurs | équipe | actualités