mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
La victoire ! Rien de plus à en dire…
La victoire ! Rien de plus à en dire…
12 Juin 2013 | International

Les Bleus sont allés s’imposer en Lituanie, c’est bien mais honnêtement, l’équipe de France a produit un jeu bien indigne de son statut face à une équipe qui hormis le talent d’Aidenas Malasinkas et la grosse performance de son gardien Vilius Rasimas, n’avait pas grand-chose à offrir pour du handball à très haut niveau.

Certes, ce genre de match pour une équipe déjà qualifiée et sure de finir en tête de sa poule ne peut être joué à 100%. Evidemment, après la saison que viennent de vivre les Tricolores, les organismes sont légitimement fatigués. Bien sur, les absences étaient nombreuses, avec Cédric Sorhaindo, Daniel Narcisse, Bertrand Gille et autre Samuel Honrubia. Et pour finir jouer dans une salle de 13 000 places où seuls 1 000 malheureux et presque 100 français avaient pris place, n’est pas très motivant. Mais il restait encore largement assez de talents dans l’effectif français pour proposer un peu mieux que ce qu’ils ont offert cet après-midi en Lituanie.

On aurait pourtant aimé dire que l’attaque avait été de très bonne qualité dans le premier quart d’heure même si le gardien de la Lituanie commençait son show très rapidement. Mais dans le même temps, la défense était un tantinet aux abonnés absents et Cyril Dumoulin n’arrivait pas à trouver la clef des tirs adverses. Dans ce temps, Nikola Karabatic va être le premier détonateur du jeu français en réussissant quelques 1x1 de bonne facture et Luc Abalo, même en ayant un peu de mal à régler la mire, apportait dynamisme et vitesse au jeu tricolore. Problème les 9 buts encaissés en 16 minutes faisaient tâche et les 11 engrangés arrivaient tout juste à masquer le problème. La nouvelle blessure de Valentin Porte à sa cheville droite était à mettre dans la case mauvaise nouvelle, mais on pensait que la Lituanie allait progressivement baisser de pied, malheureusement c’était plutôt les Bleus qui allaient plonger peu à peu. Le retour des vestiaires n’allait pas changer grand-chose à la donne.

Si défensivement l’entrée en jeu de Thierry Omeyer stabilisait largement la défense, à l’autre bout du terrain on assistait à une « bonne » petite bouillie de handball où le jeu collectif disparaissait peu à peu et où les tentatives individuelles se faisaient souvent en dépit du bon sens. Comme pour finir le tableau, cela manquait un peu de « bulbe » par moment... avec en exergue, les deux minutes à Luka Karabatic pour non respect des 3 mètres alors que la Lituanie était en refus de jeu ou encore cette exclusion de Kevynn Nyokas sur une sortie aussi visible et vigoureuse qu’inutile. Tout cela fragilisait encore plus des Bleus qui n’arrivaient que par instants à retrouver un semblant de liant.

Heureusement, le talent individuel va finir par faire son œuvre… Thierry Omeyer fermait bien la baraque tricolore, Kevynn Nyokas envoyait deux missiles qui trompaient enfin ce diable de Vilius Rasimas et la France s’offrait enfin un peu d’air avec un +3, à 3 minutes de la fin. Même si ils vont encore arriver à se faire un peu peur, les Français tenaient cette victoire arrachée plus que maîtrisée.

Il reste encore 60 minutes à faire samedi prochain à Clermont-Ferrand face à la Turquie. On espère tous que le public tricolore aura le talent de réveiller les ardeurs de ses joueurs favoris. Mais avant cela il y aura certainement un peu de débriefing de la par du staff et ce, sans doute sans concession.

A Vilnius, Siemens Arena
5° journée du groupe 3 de qualification à l'Euro 2014
Le mercredi 12 juin à 17h45
Lituanie - France : 23 - 25 (Mi-temps : 13-14)

1 000 spectateurs
Arbitres :
MM David Wyss et Kevin Zowa (Suisse) 

Lituanie
Gardiens : Rasimas (60 min., 15 arrêts), Cipkus, Veteras
Joueurs : Andriuska (1/2), Babarskas (1/6), Drabavicius (1/1), Eitutis (5/6), Grieze (2/4), Jurevicius, Malasinskas (6/8 dt 4/5 pen.), Petreikis (2/4), Pleta (1/3), Stankevicius (3/5), Strazdas, Svedas (1/2)

France
Gardiens : Dumoulin (30 min., 3 arrêts), Omeyer (30 min, 10 arrêts), Gérard
Joueurs : Fernandez (1/3), Anic (3/3), Joli (1/2 dt 1/1 pen.), Nyokas (3/6), Karabatic N. (5/6), Karabatic L., Grebille, Accambray (4/6), Abalo (5/8), Bingo (1/3), Porte (0/1), Guigou (2/3 dt 2/2 pen.)

Evolution du score : 3-3 5°, 5-6 10°, 6-9 15°, 10-12 20°, 11-13 25°, 13-14 MT - 15-15 35°, 17-16 40°, 18-19 45°, 19-20 50°, 22-22 55°, 23-25 FT.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités