mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mondial Juniors: La France grille un 1er joker
Mondial Juniors: La France grille un 1er joker
15 Juillet 2013 | International > Juniors

Dans une ambiance délétère où les gradins de la salle de Banja Luka étaient garnis par une marée de supporters serbes, la France a raté son entrée dans le Mondial juniors 2013. Malgré les dix buts d'Hugo Descat et les 13 arrêts de Rémi Desbonnet, les Tricolores se sont inclinés 24-25 face à une solide équipe de Serbie.

Les Français ont été servis et ils se rappelleront longtemps de cette salle chauffée à blanc par une marée de supporters toute acquise à la cause serbe. De la 1ère à la dernière minute, sans oublier la période d'échauffement et les hymnes, les juniors français vont être copieusement sifflés. Est-ce pour cette raison qu'ils vont rater leur entrée en matière ? On peut se poser la question. La peur de mal faire sans doute dans cette compétition où certains se sont risqués à annoncer la couleur du métal qu'ils convoitent ? Toujours est-il qu'àprès sept minutes de jeu, la Serbie avait imposé son tempo (2-5), obligeant même Yohann Delattre à abattre son 1er temps mort pour recadrer ses joueurs. Les Tricolores vont remettre de l'ordre dans la défense, soigner le repli et réduire les intervalles. Ils vont parvenir à refaire surface et revenir à hauteur (6-6 à la 12ème). Ils prendront même les commandes (11-9 à la 24ème) avant de rendre généreusement quelques ballons et rentrer au vestiaire sur un score de parité (13-13).

A la reprise et alors que les deux gardiens, Desbonnet d'un côté et Radovanovic, de l'autre s'étaient largement illustrés, aucune équipe n'allait lâcher le morceau. Privés d'un côté droit efficient, les Français retombaient dans les travers décelés pendant toute la préparation. Une trop grande imprécision dans les tirs de loin et un grand nombre d'immanquables gachés après une belle montée de balle. Les Serbes qui en janvier avaient loupé la qualif et qui avaient été repêchés quelques semaines plus tard, motivaient l'intérêt que la Fédération Internationale leur avait porté. Ils avaient pris les commandes après que la France eut l'occasion d'égaliser par deux fois (23-25 à la 56ème). A 2 minutes du terme, Hugo Descat réduisait la marque mais ni lui, ni ses coéquipiers n'allaient pourtant réussir à au moins arracher le point du match nul. (défaite 24-25). Galvanisée par 4000 sympathisants très "chauvins", la Serbie a réalisé l'entrée parfaite dans la compétition. La France elle, a brûlé son 1er joker. Une réaction est attendue dès ce soir face aux champions du Monde de la génération, le Danemark. Ce dimanche, les Danois ont mis presque une mi-temps pour écarter de coriaces tunisiens. Au final, ils se sont largement imposés (34-24) grâce à l'arrière droit Langerhuus (7/9) et l'ailier gauche Christensen (9/9). Les Nordiques ne sont plus ce qu'ils étaient mais ont gardé de belles vertus.

A Banja Luka, Serbie bat France 25-24  (MT 13-13)
arbitres: Mohamed Abdelaziz & Moustafa Elmoamly (Egy)

France: Desbonnet (13 arrêts à 39%) Demaille - Descat (10/11 dont 4/4 à 7m), Bataille (5/6), Cramoisy (4/4), Gutfreund (2/5), Boschi (2/8), Camarero (1/4), Causse, Tricaud et Bonilauri (0/1), Nyateu et Ballet (0/2), Derot, Ferrandier, Toto.

meilleurs éléments tricolores: Desbonnet, Cramoisy, Descat, Bataille. Nyateu en défense

Serbie: Radovanovic (8 arrêts à 28%) Pesic (7/7), Perovic (4/6), Dekic (4/8), Radivojevic (3/6), Orbovic, Ilic S., Ilic V., Maticic, Brajovic, Todorovic, Marsenic (tous un but) 

Tous les favoris ont gagné sauf... l'Espagne ! Les champions d'Europe en titre ont failli même tomber de haut, malmenés par une étonnante sélection égyptienne (13-16 à la pause). Il faudra tout le talent d'Alex Dujshebaev (toujours sdf depuis la déconfiture de l'Atletico Madrid) pour replacer la Rojita dans le droit chemin. (27-23 à la 54ème). Six minutes, c'est ce que va mettre l'Egypte pour remonter et arracher le nul (28-28). Les partenaires du néo Nîmois Juanjo Fernandez cherchent au plus vite à se racheter.

Pas de souci en revanche pour l'Argentine de Pablito Simonet qui a cartonné face au Congo, tout comme l'Allemagne face à l'Algérie. Le score final (+10) est largement en faveur de la Suède mais face au Koweit, les Nordiques n'ont trouvé la clé du coffre qu'en 2ème période, menés à la pause de 2 buts (11-13). Dans la poule de la France, la Russie s'est débarrassée de l'Angola, 25-19.

La Suisse a pu découvrir une équipe des Pays-Bas très mobile et très accrocheuse qui n'a craqué que dans le money-time (25-22 au final), grâce notamment aux 19 arrêts de la pépite Nikola Portner (notre photo). La Bosnie du gardien toulousain Denis Serdarevic a tenu son rang en arrachant le nul (26-26) face à la Corée. Dans cette même poule D, la Slovénie, médaille de bronze lors du dernier Euro s'impose 33-32 non sans avoir subi la domination de la Hongrie, en tête pendant 53 minutes. Coup de chapeau enfin à l'excellent travail de Dragan Zovko à la tête de la sélection du Qatar. Les joueurs de l'ancien coach de Créteil et Vernon ont failli causer la surprise face à la Croatie, vice championne d'Europe en ne s'inclinant que de deux buts (19-21).

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités