mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mondial Jun: après le 1er succès des Bleus, résumé de l'acte 3
Mondial Jun: après le 1er succès des Bleus, résumé de l'acte 3
18 Juillet 2013 | International > Juniors

Les grands favoris de ce Mondial juniors se retrouvent tous aux avant-postes. La France tarde encore à les rejoindre. Il va falloir cravacher dur sinon, c'est un 8ème contre l'Allemagne qui attend les Tricolores.

C’est une réelle satisfaction, la France a enfin ouvert son compteur dans ce Mondial juniors. Même si tout n’a pas été parfait avec une entame à méditer (voir le résumé par ailleurs), les Tricolores retrouvent un soupçon de confiance. Garants de cette montée en puissance, le gardien Rémi Desbonnet et surtout un Hugo Descat… impérial. Avec 26 réalisations à 79% en trois matches, le Cristolien est en tête des buteurs de la compétition, à égalité avec un certain Pablo Simonet (notre photo de tête). L’Argentin futur Ivryen a le même crédit sans le même taux de réussite (67%). Au fait, le portier n’est pas mal non plus côté palmarès… Rémi Desbonnet pointe en 3ème position derrière le Russe Artem Grushko et l'inévitable Nikola Portner. En matière de coffre-fort, le Suisse en connait un rayon et le sien est dur à dynamiter. A l’exception des Allemands qui ont su y faire, quoiqu'avec 14 arrêts, l'Helvète tient son rythme de croisière.

Dans ce groupe A, la surprise est venue du match SerbieTunisie. Les Champions d’Afrique ont su faire abstraction de l’environnement hostile du public serbe. Même lorsqu’ils étaient menés de deux buts à 1’30 de la fin, ils ont trouvé les ressources nécessaires pour revenir à la hauteur et dépasser leur adversaire. Il faudra se méfier de ces Tunisiens que la France retrouvera samedi, pour son dernier match de poule. Dans l’autre rencontre de ce groupe A, le Danemark, seul leader avec 3 matches / 3 victoires a cartonné face à l’Angola, 31-18.

Dans le groupe B, l’Allemagne et la Croatie déroulent et rajoutent un 3ème succès consécutif à leur palmarès. Les premiers face à la Suisse (29-24), les seconds face à l’Algérie (30-21). On comptait sur le Qatar de Dragan Zovko pour jouer les trublions. Les jeunes émiratis ont perdu la rencontre qu’il ne fallait pas perdre. Face aux Pays-Bas et assez lourdement (19-26). Malgré un départ en trombe (7-1 après 9’), le Qatar a sombré. L’apprentissage du haut niveau en est encore à ses balbutiements et les pièces rapportées des autres continents (Balkans et Tunisie) ne suffisent pas à faire la différence. Désormais, même si les Pays-Bas comme c’est probable, s’inclinent aujourd’hui face à l’Allemagne et le Qatar bat l’Algérie, les protégés de l’ex entraîneur de Créteil n’ont pas leur destin entre les mains. Même un sans faute sur leurs deux derniers matches (il faut au passage un exploit contre la Suisse), ne les qualifie pas pour les 8èmes. L’Algérie est d’ores et déjà hors du cadre.

Dans le groupe C, pas de souci pour la Hongrie qui s’est offerte une promenade de santé face au modeste Congo (37-19). L’Argentine s’est faite peur mais a finalement battu la Corée du Sud (30-29). Le duo Pablo Simonet-Santiago Baroneto (14 et 10 buts à eux 2) avait fait l’essentiel lorsqu’à 4 minutes de la fin, la sélection albiceleste menait de 4 buts. Les Asiatiques ont amorcé une chevauchée fantastique que seul le buzzer final a arrêté. Le 3ème match avait été bien vendu à en croire l’affluence recensée dans les tribunes. 8000 spectateurs dans le stade olympique pour un Bosnie-Slovénie juniors ! Et au sifflet, la paire française Stevann Pichon-Laurent Reveret. Jusque-là invaincues, les deux formations se disputaient la 1ère place du groupe. Les partenaires de Denis Serdarevic sont tombés sur plus expérimentés. Sur un duo d’artilleurs Mackovsek-Sostaric, hors pair et sur des Slovènes qui après une entrée poussive face à la Hongrie, montent en puissance et ne seront pas loin du podium. Les Bosniens restent connectés pour une qualif aux 8èmes.

Enfin, dans le groupe D, la Suède tient bon même si quelques fissures sont apparues dans l’édifice. Le Brésil est passé à côté de l’exploit et durant 60 minutes, a joué les agitateurs de cocotier. 11-7 pour les Nordiques à la 20ème, 11-13 pour les cariocas, six minutes plus tard ! A 3 minutes du terme, rien n’était joué (28-27) pour les têtes blondes qui parvenaient à conserver cet avantage d’une unité. Un peu plus tôt dans l’après-midi, l’Espagne presque en roue libre et parfois même manquant de concentration a corrigé le Koweit, 36-27. Le Koweit, notons-le au passage a vu un de ses joueurs exclu de toute la compétition pour comportement anti-sportif sur un arbitre lors du match contre le Brésil. Dans cette dernière poule, tout semble limpide, le Chili qui a encore pris une fessée face à l’Egypte (-14) et vraisemblablement le Koweit devraient être écartés des 8èmes.

Une projection sur les 8èmes  (basée sur le classement après 3 journées)

Danemark – Pays Bas
Serbie – Suisse
Tunisie – Croatie
Allemagne – France

Slovénie – Egypte
Argentine – Brésil
Corée du Sud – Espagne
Bosnie – Suède

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités