mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mondial Jun : Au rendez-vous des 8èmes, la France joue serré
Mondial Jun : Au rendez-vous des 8èmes, la France joue serré
19 Juillet 2013 | International > Juniors

Sur seize équipes, onze sont mathématiquement assurées de disputer les 8èmes de finale du championnat du Monde juniors. La France n'en fait pas encore partie mais garde son destin en main. Tous les favoris sans exception, sont au rendez-vous.  

Dans le groupe A, il y a le Danemark, la Serbie et puis les autres. Les deux équipes de tête pourtant séparées par deux points, se sont neutralisées ce jeudi soir. A tous les niveaux. Dans le jeu et le score. La parité est équitable puisqu’aucune des équipes n’a pris l’ascendant sur l’autre. La Serbie a tenu le rythme grâce à ses deux gauchers, l’arrière Orbovic et le futur ailier de Flensburg, Radivojevic mais également à l’assurance de son gardien Uros Tomic (15 arrêts).  Les Danois eux, n’ont que faire de passer par les ailes (à peine deux buts). Ils excellent de loin, en contre-attaque et aux 6 mètres. En revanche, leurs gardiens n’étaient pas dans un grand jour. Leur faiblesse est peut-être là. Toujours est-il qu’à moins d’un relâchement aussi coupable qu’imprévu, samedi face aux Russes, les champions du Monde de la catégorie termineront en tête de leur groupe. Ceci dit,  en alignant les "coiffeurs", ils peuvent glisser dans un traquenard qui pourrait être fatal à la France. Eh oui, la cohorte tricolore n’est pas sortie d’affaire. La confrontation qui se profile face à la Tunisie reste elle, aussi indécise que piégeuse. Les Champions d’Afrique ont, ne l’oublions pas, battu la Serbie. Sur un match décisif et même s’ils se sont inclinés ce jeudi face à la Russie(les 15 dernières minutes ont été fatales), tout peut se passer. Le plus rassurant dans le camp français, c’est que sur le match face à l’Angola, la plupart des cadres a pu se ménager (voir le résumé du match).


Dans le groupe B, où les Français iront chercher leur adversaire s’ils se qualifient pour les 8èmes, la situation est assez limpide. Même si on a failli assister à une "Kolossale" surprise, avec une équipe d’Allemagne en difficulté face aux Pays-Bas. Les Néerlandais ont fait déjouer leur adversaire et quand on sait que la machine d’outre-Rhin n’aime pas les grains de sable, cela peut être conséquent. L’essentiel a été préservé et malgré un retour en trombe des  Pays-Bas distancés de quatre buts à huit minutes du buzzer, les hommes de l'ancien champion du Monde 2007, Markus Baur ont signé leur 4ème victoire consécutive dans le tournoi. La Croatie elle, s’attendait certainement à un autre visage que celui donné par la Suisse. Les Helvètes ont pris un coup derrière la tête à chaque entame de mi-temps, encaissant à chaque fois, un fatal 0/4. Si on ajoute à cela, la contreperformance inhabituelle de Nikola Portner dans ses buts, l’addition  (20-27) parait salée. Les Croates restent au contact de leur rival annoncé. Le match de samedi entre les deux formations, déterminera le leadership du groupe. La Suisse est quasiment assurée de terminer 3ème. Pour le 4ème billet en vue des 8èmes, les Pays Bas sont en ballotage très favorable face au Qatar qui n’est même pas maître de son sort. L'Algérie n'est plus concernée.

Dans le groupe C, la Slovénie a consolidé sa 1ère place en humiliant une équipe de Corée du Sud trop limitée en puissance et en taille. Ces Asiatiques sont atypiques. Ils sautent partout, poussent des hurlements lorsqu’ils sont contents et se saluent mutuellement à la moindre occasion. Les camarades de l’arrière droit Gasper Hrastnik (notre photo) ne s’embarrassent pas de ces artifices. Ils prônent la rigueur, l’efficacité et la bonne humeur. Sous le regard attentif de Slavko Ivezic, l’ancien patron de Slovénie A. Son équipe a été reversée dans le groupe le plus "facile" des quatre. Elle a souffert contre la Hongrie et à un degré moindre contre la Bosnie mais elle est passée. Pour elle, le Mondial commencera lundi, au plus tard mercredi avec les quarts de finale.

La Bosnie son dauphin, a eu le Congo à l’usure grâce notamment aux 11 arrêts du Toulousain Denis Serdarevic qui a trouvé du répondant avec son vis-à-vis, Armel Wague (10 parades). La Hongrie n’a eu aucun mal à se défaire d’une Argentine qui tourne autour de deux éléments-clé. L’arrière droit Santiago Baronetto (messieurs les recruteurs, notez ce nom sur vos tablettes) et… Pablo Simonet. Là où le bât blesse c’est que le benjamin de la famille est le plus utilisé par son entraîneur. Hier, le futur Ivryen a mis du temps à récupérer et nous a avoué qu’il était bien lessivé. Pascal Léandri appréciera. La sélection albiceleste devrait sans souci se retrouver en 8èmes au détriment des Asiatiques.

Dans le groupe D, aucune surprise n’est à relever, les favoris sont tous sortis vainqueurs de cette 4ème journée. On connait les quatre qualifiés pour les 8èmes. Dans l’ordre du classement, Suède, Espagne, Egypte, Brésil. Samedi, la journée n’aura comme seul enjeu que de déterminer la tête de pont puisque Suédois et Ibères se rencontrent, et l’ordre suivant entre Cariocas et Pharaons.

Notre projection de ce que seraient les 8èmes, à partir du classement à l’issue de cette 4ème levée :

Allemagne - Tunisie
France - Croatie
Danemark - Pays Bas
Suisse - Serbie

Slovénie - Brésil
Egypte - Bosnie
Hongrie - Espagne
Suède - Argentine

Au classement des buteurs, Hugo Descat qui a très peu été utilisé ce jeudi, s’est fait décramponner par… le Congolais Yannick Angao ex aequo avec l’Argentin Pablo Simonet (34 buts).  Le Koweiti Algharaballi est 3ème, l’ailier gauche tricolore arrive en 4ème position avec 27 réalisations, ex aequo avec l’Angolais Pestana.
Au classement des gardiens, Rémi Desbonnet recule de deux places. Nikola Portner et le Russe Grushko sont aux deux premières, le Hongrois Tibor Balogh (notre photo ci-dessus) fait son apparition sur le podium. Hier, le Magyar, excellent également dans la relance, a capitalisé en arrêtant, vous ne rêvez pas, 28 tirs argentins avec un taux de réussite de 58% !!!! Le jeune portier n'a que 19 ans.  

 

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités