mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mondial Juniors: Quentin Minel construit la pyramide
Mondial Juniors: Quentin Minel construit la pyramide
24 Juillet 2013 | International > Juniors

Les joueurs de l'équipe de France écartent l'Egypte (35-33) et poursuivent leur chemin dans le championnat du Monde juniors. En demi-finale, ils retrouveront la Suède, victorieuse des Pays-Bas. Si cette fois, la défense tricolore a été moins conquérante, l'attaque a pris le relais grâce notamment à un Quentin Minel rayonnant. Ce mercredi après-midi, avec ses 10 buts à 91%, le Cristolien a hissé son équipe au sommet de la pyramide.  

De notre envoyé spécial en Bosnie, Yves Michel

Ceux qui avaient pu suivre cette même équipe de France et souffert avec elle pendant l'Euro turc, ne la reconnaîtraient assurément pas, un an plus tard en Bosnie. Certes, le groupe a récupéré certains de ses cadres, en a perdu aussi (Bonnefond et Emonet), mais la métamorphose est flagrante. Résultat: ce mercredi soir, et alors que de nouvelles équipes sont passées à la trappe, les juniors tricolores poursuivent leur chemin, demi-finale de championnat du Monde en vue. Après un premier tour où dans le dur, le doute aurait pu s'installer, les voilà revigorés par deux matches couperets et deux victoires aussi différentes l'une que l'autre. Le match référence, c'était face à l'Allemagne en 8ème où la défense avait largement pris le pas sur l'attaque. Le match de la confirmation, c'est ce quart contre des Egyptiens où le jeu offensif de l'équipe de France a prévalu.

Les Tricolores étaient prévenus, ils avaient face à eux une formation atypique qui ne tient pas en place et qui provoque l'adversaire dans tous les sens. Et dans ce domaine, les Français vont être servis, leur défense ayant les pires difficultés à trouver le bon tempo face à la furia égyptienne. Alexandre Demaille qui avait été aligné d'entrée et qui n'avait pas été en réussite jusque là, cédait sa place à Rémi Desbonnet. Le portier languedocien se signalait par un 1er contre mais le ballon était récupéré et les Pharaons prenaient le large (5-8 à la 10ème). Il fallait réagir et c'est donc en attaque que les Français allaient trouver la solution. Hugo Descat qui depuis le match contre les Allemands est préservé à cause d'une vilaine contracture transformait son 1er sept mètres (il sera à 100% sur 4 tirs), Antoine Ferrandier promu ailier gauche lui emboitait le pas, suivi par Benjamin Bataille et Quentin Minel. Comme entre temps et par deux fois, Rémi Desbonnet avait joué le marin-pompier, la France rétablissait l'équilibre. (9-9 à la 16ème). Loin d'être perturbés, les Egyptiens vont repartir à la charge créant toujours des brêches dans une ligne tricolore trop friable (11-13 à la 20ème). Yohann Delattre posait son temps mort pour repositionner un peu plus haut sa défense et apaiser les esprits. Tout le monde gardait son calme et même si l'adversaire était toujours devant au score, la France restait dans le coup. (14-16 à la pause)

 

Au retour des vestiaires, les Français allaient persister en proposant une bonne alternance en attaque à l'image de Benjamin Bataille (notre photo ci-dessus), quasi transparent en 8èmes contre l'Allemagne, très mobile et surtout très productif sur ce quart (20-20 à la 39ème). Pourtant, l'Egypte comme une sangsue indisposée à lâcher sa proie, restait accrochée. Heureusement pour eux, les Français ne vont plus rater grand chose en attaque. Il faudra pourtant attendre le 1/4 d'heure de jeu en seconde période pour les voir passer devant grâce à une mine de Nicolas Boschi (23-22 à la 45ème). Les Pharaons qui avaient perdu deux de leurs joueurs-clé sur blessure, commençaient à donner des signes de faiblesse et leurs mouvements se faisaient moins précis. Mener durant toute (ou partie de) la rencontre et se faire remonter sur un temps faible, sape le moral. Aux Tricolores d'attendre le moment opportun pour porter le coup fatal.

Il fallait dès lors que Rémi Desbonnet, parachève l'oeuvre. Ce que le Nîmois fera en détournant avec autorité un ultime pénalty tiré pourtant en force par le dénommé Moustafa Tamer. A moins d'une minute de la fin et avec deux buts d'avance, la cause était entendue (35-33). A l'image de ses coéquipiers, Quentin Minel lui, pouvait repartir avec le sentiment du devoir hautement accompli. Depuis ce mercredi soir, le Cristolien a ranimé une lointaine dynastie de pharaons d'Egypte, en attendant de s'approprier, on l'espère dans moins de deux jours, la couronne de Suède. 

Comme elle l'avait fait il y a deux ans en Argentine, la bande à Delattre (et Bertholet) s'offrait donc un billet tout neuf pour la demi-finale. Restait à savoir qui de la Suède ou des Pays Bas, elle allait rencontrer. Indécise pendant une mi-temps et demie, la rencontre a tourné en faveur des Nordiques dans le dernier quart d'heure. A 21-21 à la 46ème, les Pays Bas ont pris un 4-9 dont ils ne se relèveront pas (score final 35-30).  

A Sarajevo, Sarajevo Zetra (stade olympique) - quart de finale du Mondial Juniors
Le 24 juillet 2013 à 13h30

France - Egypte : 35-33 (Mi-temps : 14-16)
150 spectateurs
Arbitres: MM Volodkov Nikolaj et Zotin Evenij (Russie)

France: Desbonnet (8 arrêts/34 dont 2/3 pen.) Demaille  (0/7) - Minel (10/11), Bataille (6/8), Nyateu (5/7), Bonilauri (4/4), Descat (4/4 pen.), Caussé (2/3), Boschi (1/1), Ferrandier (1/3), Ballet (1/2),Gutfreund (1/4), Camarero, Tricaud, Toto, Derot.

Egypte - meilleurs buteurs: Mostafa Khalil (12/18), Moustafa Tamer (6/8 dont 1/2 pen.) Ali Yahia Said (5/7 dont 1/2 pen.)

Evolution du score : 4-6 7ème, 7-8 12ème, 10-10 18ème, 11-13 20ème, 13-13 22ème, 13-16 28ème, 14-16 MT - 16-16 32ème, 20-20 39ème, 20-22 40ème, 23-22 22ème, 25-26 48ème, 27-27 50ème, 29-27 52ème, 31-29 55ème, 33-32 58ème, 35-32 59ème, 35-33 FT.

Programme des demi-finales du championnat du Monde Juniors (vendredi)
18h30                  France – Suède
21h00                  Espagne – Croatie

Matches de classement de la 5ème à la 8ème place (vendredi)
13h30                  Egypte – Pays Bas
16h00                  Suisse - Brésil


Récapitulatif des résultats des quarts de finale:

 France - Egypte

   35-33

Suède - Pays Bas

   30-25

Espagne - Suisse

   26-22

 Croatie - Brésil

   23-21


Interprétation maladroite
Samedi, à l’issue du match perdu contre la Tunisie, les Français n’étaient plus maîtres de leur sort puisqu’un succès des Russes face aux Danois les aurait envoyés tout droit vers la coupe des perdants poliment appelée "la coupe du Président". Nous avons évoqué la soirée des Tricolores et émis des doutes sur leur intérêt à suivre cette rencontre primordiale. Ceci était une information erronée et nous nous en excusons auprès d’eux. Ensemble et malgré le stress (on le comprend) qui pouvait les traverser, ils ont décidé d’assister à cette opposition qui très rapidement comme pour les soulager a tourné en faveur des Nordiques.  Ils avaient eu chaud mais sont restés soudés ! La suite, on la connait et tout le monde a la ferme intention de prolonger l'aventure jusqu’à dimanche !


© Yves Michel
Partager
FRANCE JUNIORS
Catherine TACHDJIAN | Jeudi 25 Juillet 2013 (02h00)
Merci Yves pour ces résumés et ces photos. Cela nous permet de suivre les espoirs et de voir que malgré les absences, encore , pour cette compétition ,pour blessures , les joueurs ont surmonté les débuts difficiles et pris les leçons du passé pour rebondir mentalement! ! Bravo au staff et aux joueurs. L expérience de la saison écoulée et des moments chauds sert aux tauliers et à l'équipe et comme le groupe à l'air de bien vivre , alors bonne suite de competition à tous. Cathy
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités