mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Bleuettes : chavirage sur le Norway
Bleuettes : chavirage sur le Norway
7 Août 2013 | International > Juniors

Le second tour des Bleuettes à l’Euro juniors se termine en queue de poisson. Le poids, volumineux, des pertes de balle les prive d’un succès à leur portée contre la Norvège (26-28). Malgré toute leur bonne volonté, les coéquipières de Déborah Kpodar devront se contenter des matches de classement pour, au mieux, accrocher la cinquième place du tableau d’honneur.

Le constat n'est pas neuf. Il a été dressé, déjà, à maintes reprises depuis le début de cet Euro. A chacune de ses apparitions à Sonderborg, l'équipe de France U19 a contrarié tous ses adversaires, sans distinction de CV. Mais à l'exception de l'Allemagne (victoire 22-18, en phase de poule), elle a toujours fini par craquer à un moment donné. Rattrapée, inévitablement, par ses carences technico-tactiques, ses difficultés chroniques à conserver jusqu'au bout la maîtrise des événements.
Ainsi, lors de leur croisière sur le Norway, un navire rafistolé après avoir été harponné par un destroyer russe, la veille au soir (27-24 pour la Sbornaja), les Bleuettes se sont retrouvées par-dessus bord, dans les eaux de la Baltique, suite à une collision avec un fjord. Haut comme 28 pertes de balle, le chiffre-clé de ce second acte du tour principal. Trop de passes mal ajustées, de pieds baladeurs entre les deux arcs de cercle, ont empêché les matelots d'Eric Baradat de sortir en beauté de la grande scène.

Aller chercher la 5e place

Comme le laissait supposer le faux pas de la veille (20-27 contre la Roumanie), la France restera à l'écart du carré d'as. Un succès aurait, certes, éventuellement laissé la porte des demies entrouverte, mais le jeu du goal-average particulier, dans le cas d'une égalité avec Norvégiennes et Roumaines, aurait été trop aléatoire. Les coéquipières de Kellya Zulemaro continueront donc à se perfectionner dans l'arrière-cour des matches de classement, cinquième place à l'horizon. L'enjeu n'est pas anodin. Mieux elles se positionneront au final, plus le tirage au sort pour les qualifications au Mondial 2014 sera favorable...
Dans l'immédiat, leurs regrets porteront davantage sur ce manque de flegme, de patience en attaque. En particulier sur les dernières possessions, alors que les deux points étaient encore envisageables (26-26, 55e). C'est ici que les erreurs de jugement ont provoqué les plus lourdes conséquences. Un but de Jacobsen (26-27), et surtout celui de Groetan, même poste et même silhouette blonde qu’Heidi Loke, esseulée à six mètres. On en oublierait presque que le taux de réussite français au shoot est tout à fait correct (56,5 %).

Rageant, cruel, ce dénouement. Autant que cette décompression subite en début de seconde période, après avoir pris le large (10-7, 14e puis 15-9, 21e). Sous l'impulsion de la Messine Déborah Kpodar, meilleure Française de la rencontre selon le jury de l'EHF (8/14), efficace dans l'engagement rapide comme dans le détroussage de porteuse de balle. La voltigeuse bisontine Alizée Frécon, la foreuse isséenne Kalidiatou Niakaté (4/6 chacune) et la vigie Maryam Garba ont également entretenu l'euphorie. Un sentiment disparu de la circulation en cinq minutes chrono (21-17, 35e puis 21-22, 40e). Le temps pour Hanna Oftedal (9 buts dont 5 penaltys), petite sœur de la néo-parisienne Stine, et consorts de fondre sur leur proie, encore trop naïve. Elles n'allaient plus la lâcher...

A Sonderborg - Match 2 du Tour principal de l'Euro junior féminin
200 spectateurs environ
Le 7 août à 18 heures
FRANCE – NORVEGE : 26-28 (Mi-temps : 16-18)
Arbitres : Mmes Pech et Vagvölgyi (HON).

FRANCE : Burlet 2/6 ; Camara 2/3 ; Kpodar 8/14 ; Niakaté 4/6 ; Prouvensier 1/2 ; Zulemaro ; puis Agathe 2/3 ; Flippes 1/4 ; A. Frécon 4/6 ; Sow 1/1 ; Zazai 1/1 (sur penalty).
Gardiennes : Carretero (10’) puis Garba (7 arrêts en 30’) puis Gabriel (6 en 20’).
Exclusions : Sow (49’), Kpodar (51’).

NORVEGE : Aune (1), Arntzen (4), Oftedal (9), Hagen, Waade (3), Jacobsen (1), Enkerud (2), Bakkerud (2), Bjaaland, Venn, Groetan (2), Stokke (3), Ingstad (1).
Gardiennes : Aarstad, Pedersen et Roekke.
Exclusions : Ingstad (18'), Waade (28').

Classement final du groupe 1
1. RUSSIE 6 points ; 2. NORVEGE 4 ; 3. Roumanie 2 ; 4. France 0.

Et maintenant... les Pays-Bas
Dans l'autre groupe du tour principal, le Danemark (+1) et la Hongrie (+1) se qualifient pour les demi-finales à la différence de buts particulière. Pourtant également crédités de 4 points, les Pays-Bas (-2) restent à la porte, ainsi que la Suède (4ème, 0 pt). Les Néerlandaises seront les prochaines adversaires de l'équipe de France, à l'occasion du premier match de classement pour les places 5 à 8. Il est programmé ce vendredi à Kolding, ville-hôte de la phase finale, à 15 heures.
Les demies opposeront la Russie et la Hongrie d'une part, le Danemark et la Norvège d'autre part.

© Laurent Hoppe
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités