mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Euro – de 17 : Une histoire polonaise mal embarquée
Euro – de 17 : Une histoire polonaise mal embarquée
15 Août 2013 | International > Euro

Dans un Euro dont le premier tour se joue sur une poule de 4 équipes avec 2 équipes qualifiées pour le tour suivant, tout échec se paye comptant. Celui des – de 17 françaises face au Monténégro risque de coûter cher, très cher même si les filles de Pierre Mangin ne se reprennent pas dès demain face aux Pays-Bas.

Face au pays des championnes d’Europe et des vice-championnes olympiques, les Bleuettes ont eu quasiment tout entre les mains pour prendre le meilleur sur une équipe quasiment identique à ses glorieuses ainées. Un 7 très fort mais très peu de rotations, une arrière star qui met les buts quand il faut et très peu de pertes de balles. Face à cela, les Tricolores ont mis beaucoup de cœur, beaucoup d’ardeur défensive mais auront péché sur la finition face à Ana Rajkovic, gardienne ultra solide du Monténégro et surtout laissé beaucoup trop d’espaces à une Djurdjina Malovic, certes ultra performante sur le côté droit, mais bénéficiant trop souvent d’espaces alors qu’elle était peu ou prou le seul danger de loin des adversaires des Françaises.

Il aurait fallu rester sur le fil d’une entame de match solide, ne pas connaître de gros trous d’air comme ce 4-0 subi entre la 14° et la 17°, obligeant Pierre Mangin à prendre son temps mort pour recaler tout son monde. Arriver à prendre un vrai avantage lorsque la défense tricolore parvenait à mettre sur le reculoir le jeu propre mais parfois un peu stéréotypé des Monténégrines, mais surtout ne pas gâcher, parfois plus que bêtement, de bonnes balles de jeu leur donnant l’occasion de creuser le trou en fin de première période. Ces occasions ratées, ce fut le leitmotiv de ce match côté tricolore. Lorsque la défense faisait bien le boulot ou lorsque les gardiennes arrivaient à contrer enfin les tirs adverses, l’attaque connaissait de gros trous d’air et surtout butait sur une gardienne adverse en pleine confiance. Un peu plus de lucidité sur les tireuses adverses n’aurait pas nui non plus. Prendre presque systématiquement but et 2 mn ou 7 mètres et 2 mn sur chaque occasion du pivot, c’est un peu dur… Savoir laisser tirer l’adversaire est souvent la meilleure des choses quand on est battu. Bon, de ce côté-là, les filles d’Emir Beslija n’avaient pas grand-chose à envier aux Tricolores heureusement.

Mais arriver à revenir du diable vauvert après avoir navigué une grosse partie de la seconde période 4 unités derrière aurait dû mettre les Bleuettes sur les bons rails pour le money-time. L’Isséenne Sophia Fehri trouvait les espaces pour martyriser la défense adverse en pivot, mais loupait la balle de +1 dans la foulée sur une zone plus que malvenue. Idem pour Audrey Favelier, poison en défense avancée, mais qui allait prendre un shoot un peu tendre sur une fin de montée de balle sur l’aile gauche alors que le soutien était très présent au centre. Les Françaises auraient dû s’inspirer de la belle variété de tirs de la Fleuryssoise Michele Alissa Takamoud sur son aile gauche ou encore de la percussion de leur capitaine Nelly Plazanet sur le jeu rapide lorsqu’enfin elles se décidèrent à jouer tous les coups à fond en fin de match. Mais il en aura manqué un peu, un tout petit peu pour transformer ce premier match en rampe de lancement vers un qualification au second tour. Au lieu de cela, les jeunes Bleues n’ont déjà quasiment plus le choix… Une victoire sur les Pays-Bas étrillés 32-21 par le Danemark est indispensable demain avant sans doute de devoir s’imposer sur celles que beaucoup montrent comme l’ogre du groupe, le Danemark. Même si celui-ci avait partagé les points en phase qualificative avec le Monténégro. 

A Gdynia, Hala Sportowo Widowiskowa
Le jeudi 15 août 2013 à 15h00
France - Monténégro : 26 - 27 (Mi-temps : 12-12)

400 spectateurs
Arbitres :
MMES Viktoria Alpaidze et Tatyana Berezkina (Russie) 

Evolution du score : 2-1 5°, 3-3 10°, 6-5 15°, 8-8 20°, 11-10 25°, 12-12 MT - 14-14 35°, 15-18 40°, 18-20 45°, 22-23 50°, 24-24 55°, 26-27 FT

FRANCE
Gardiennes :
1 PANNEQUIN Morgane, 12 MERCIER Emma, 16 LACHAT Marie
Joueuses : 3 LORRILLARD Mathilde 3, 4 FAVELIER Audrey 2, 7 GRIMAUD Manon 3, 8 DEVILLE Elsa 1, 9 TAKAMOUD Michele-Alissa 5, 10 CARRARA Fiona, 13 SYLLA Dyeneba 4, 15 TOUBLANC Alicia, 19 KIEFFER Ilona, 20 SAJKA Helene 1, 21 FEHRI Sophia 3, 22 PLAZANET Nelly 4, 25 DEWEZ Eloise.

MONTENEGRO
Gardiennes :
12 NENEZIC Ljubica, 16 RAJKOVIC Ana
Joueuses : 4 UJKIC Dijana 1, 5 GRBIC Itana, 6 PRELEVIC Sladjana, 8 CAVLOVIC Itana, 10 MURATOVIC Esma 1, 11 STANKOVIC Marija, 13 RISTIC Andrea, 14 PAVICEVIC Ivona 3, 15 PAVICEVIC Jovana 1, 18 SENIC Vasilisa 3, 19 JAUKOVIC Djurdjina, 20 AGOVIC Vanesa 4, 25 MALOVIC Djurdjina 13, 26 ARSENIJEVIC Katarina.

Classement du groupe B

  Equipe J G N P Pts Ga
1 Danemark 1 1 0 0 2 11
2 Monténégro 1 1 0 0 2 1
3 France 1 0 0 1 0 -1
4 Pays-Bas 1 0 0 1 0 -11
© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités