mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mondial Jeunes masc.: Les choses sérieuses commencent ce dimanche
Mondial Jeunes masc.: Les choses sérieuses commencent ce dimanche
16 Août 2013 | International > Mondial

Dans une rencontre où l'issue ne devait faire aucun doute, l'équipe de France s'est largement imposée face à l'Angola (20-49). Les Bleus clôturent de belle manière, une phase préliminaire où ils n'ont été battus que par l'Espagne (qui termine 1ère) et la Croatie (2ème). En 8èmes, ce dimanche, ils seront opposés à la Norvège.

Dans la salle d'Erd, il y a autant de drapeaux tricolores étendus aux balustrades que de supporters français assis dans les tribunes. Et cette poignée d'irréductibles gaulois venus soutenir leurs couleurs a pu apprécier le sérieux avec lequel ce vendredi, les petits Bleus ont affronté l'Angola. Les joueurs de l'ancienne colonie portugaise n'avaient eu jusque-là que leur bonne volonté et leur désir d'apprendre à opposer aux adversaires qu'ils ont affrontés depuis le début de l'épreuve. Excepté face à l'Argentine où ils ne s'étaient inclinés que de quatre buts, ils ont pris à chaque fois la foudre dans les trois rencontres qui ont suivi. La confrontation face à la France n'a pas dérogé à la règle.

Les Tricolores ont mis 2'23 pour trouver la faille. Ensuite, les Traoré (excellent ce vendredi soir), Marie-Joseph, Vigneron et autre Djeric ont déroulé. Et la joyeuse bande s'est faite royalement plaisir, sans trop en faire. Six buts d'écart après 10', dix à la 20ème, 11 à la pause, 21 à la 40ème, 25 à la 50ème et 29 au buzzer après avoir compté jusqu'à 32 unités d'écart au tableau d'affichage (58ème). Tout le monde (excepté Max Henri Herrmann) a participé au festival, certains comme le Parisien Steve Marie-Joseph (photo du bas) ont eu un peu plus de temps de jeu qu'à l'accoutumée et ont prouvé que le staff pouvait compter sur eux, bref, l'objectif a été rempli. Net et sans bavures.

Ce dimanche, les Français entreront dans la phase des rencontres à élimination directe. Un regard sur le groupe D s'impose. Terminant en 3ème position, ils tombent sur la Norvège, le second de ce groupe. Ils ont pour l'instant évité l'épouvantail allemand (ouf !c'était le but initial). 


A Erd (22 km sud-ouest de Budapest) Municipal Sport Hall - Tour préliminaire
le 16 août 2013 à 20h45
Angola - France   20 - 49  (12 - 23)
Arbitres: STOKES Allan & BARTLETT Brian (G.B)

France: gardien - Bolenor (10/30 - 1h00 de jeu) - Traoré (8/8), Tritta (1/1), Villeminot (2/3), Brkljacic (2/5), Dupuy (1/2), Saidani (2/2), Tournat (2/2), Hoarau (2/4), Seri (4/7), Djeric (5/7), Bouilly (2/3), Delecroix (4/5 dont 2/2 pen.), Marie-Joseph (9/9 dont 2/2 pen.), Vigneron (5/7)

Angola: meilleurs buteurs: Cassange (6/15)  Pascoal (4/5)

Les résultats de la poule C (5ème journée):

Argentine

Brésil

25-45

Espagne

Croatie

29-28

Angola

France

20-49


Le classement :

Cl.

Equipe

Pts

Diff.

1

Espagne

8

30/+1

2

Croatie

8

36/-1

3

France

6

29/+1

4

Brésil

6

40/-1

5

Argentine

2

-50

6

Angola

0

-85

Dimanche... 8èmes de finale  (salles de   Budaors et Erd)

à 14h Suède  Belarusse
   France   Norvège
à 16h15  Autriche  Croatie
   Danemark  Roumanie
à 18h30 Slovénie  Egypte
   Espagne  Hongrie
à 20h45  Allemagne  Brésil
   Serbie   Qatar

Tous les résultats du Mondial Jeunes en Hongrie, c'est ici



La Norvège... coriace mais pas insurmontable

Les Français ont certes évité l’Allemagne en 8èmes mais la Norvège possède des atouts qui ne seront pas à négliger. Les grands gabarits nordiques se sont véritablement imposés en défense (la 3ème de ce Mondial) avec deux excellents gardiens (Aasheim et Bergerud) dans un groupe qui n’était pas des plus faciles à négocier avec donc le champion d’Europe en titre, la Hongrie à domicile et l’Autriche. Les  Norvégiens ont perdu contre les Allemands et ont éprouvé quelques difficultés à se débarrasser des deux autres formations. L’ensemble est solide avec une mobylette, l’ailier gauche Pedersen (photo ci-dessus) quasi insaisissable en contre-attaque, deux bons shooteurs de loin, l’arrière gauche Eriksen et le demi-centre Sagosen et un autre arrière, Matic qui adore jouer au près, sans oublier le pivot Rammel qui du haut de ses 2m06 est un poison pour la défense adverse. Les Tricolores connaissent cette équipe, ils l’ont déjà rencontrée il y a très exactement treize mois, au cours de l’Euro autrichien et ils s’étaient imposés à l’arrachée, 31 à 30. Allan Villeminot et Nicolas Tournat doivent, entre autres, parfaitement s’en souvenir. Ce jour-là, le demi-centre montpelliérain et le pivot nantais avaient inscrit 8 et 6 buts.

Si les Français passent l'obstacle norvégien, ils retrouveront en quarts le vainqueur de Danemark-Roumanie. Les Danois ont terminé 3èmes du dernier Euro.  

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités