mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Challenge Christophe Caraty : Toujours une histoire de coeur
Challenge Christophe Caraty : Toujours une histoire de coeur
29 Août 2013 | France

C’est un public breton sevré de handball de haut niveau depuis la disparition d’Arvor et l’absence de tournoi en 2012 qui s’est pressé pour assister au renouveau du Challenge Christophe Caraty.

Les salles Avel Sport de Plougastel et Jean Guéguéniat de Brest étaient ainsi quasi combles pour accueillir les équipes de Cesson Rennes Métropole, St Raphaël, Tremblay et Ivry.

Lors de la 1ère journée,  organisé magnifiquement en défense et en verve offensive, notamment dans le jeu rapide où la recrue Maxime Derbier s’est régalé, Cesson n’a fait qu’une bouchée d’un Tremblay manifestement absent, au grand dam de Stéphane Imbratta parrain de l’épreuve. La mauvaise affaire de la soirée est néanmoins pour les bretons avec la perte de Jérémy Suty victime d’une double fracture de la clavicule.

Dans la 2e rencontre, le départ tonitruant de St Raphaël n’a pas découragé Ivry qui a essayé un temps avec courage de recoller au score. Mais les moyens de l’équipe parisienne en l’absence, notamment, de Sebastian Simonet, sont trop restreints pour inquiéter les varois qui ont déplacé un Xavier Barachet, blessé, qui s’est prêté de bonne grâce aux sollicitations du public venu rencontrer le champion du monde.

En petite finale, Tremblay rencontre donc Ivry. Les intentions sont tout autre côté Tremblay : une grosse pression défensive devant un Milan Malina impérial dans ses cages et, côté attaque, les partenaires d’un Sébastien Bosquet, pas encore dans le rythme, se délectent des fautes commises par la défense ivrienne. Mathieu Drouin excelle dans l’exercice des 7 m et Rémy Gervelas n’a que son courage à opposer aux déferlantes tremblaisiennes tantôt initiées par Guillaume Crépain, tantôt par un Romain Ternel déjà dans le coup.

Pour la grande finale, on se la joue remake de l’édition 2011 remportée sur le fil par Cesson face à St Raphaël. Les spectateurs bretons, sur le spectacle produit la veille, sont assez optimistes. Pourtant, ce sont les varois qui vont d’entrée faire la course en tête. L’équipe de Cesson est en panne d’inspiration offensive, visiblement émoussée, et l’écart enfle jusqu’à 6 buts à la pause. On pense un moment assister à une redite de l’édition précédente lorsque les bretons se rapprochent à 4 buts en début de 2e mi-temps. Las, les pertes de balles, les tirs mal cadrés vont faire mal au final et les hommes de David Christmann doivent se résigner : ils ne réaliseront pas le doublé. Christian Gaudin disait à l’envi qu’il reviendrait au Caraty tant qu’il ne l’aurait pas emporté… C’est maintenant chose faite. Pour autant, le coach varois a d’ores et déjà pris rdv pour l’édition 2014. C’est une histoire de cœur et de générosité avant tout qui conduit ces techniciens à partager, année après année, le combat de Joël Caraty : soutenir les malades et les  familles frappées par le cancer.

Philippe Merer

Résultats complets :
- Tremblay - Cesson Rennes : 22 – 38
Saint Raphaël – Ivry : 32 – 23
- Ivry – Tremblay : 18 – 24
Saint Raphaël – Cesson Rennes : 33 - 24

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités