mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Paris Sans Garantie, Dunkerque assure, les autres attendent
Paris Sans Garantie, Dunkerque assure, les autres attendent
19 Septembre 2013 | France > LNH

Suite de la 2ème journée de D1 masculine. Après ce qui a failli ressembler à un énorme camouflet à Coubertin (personne n'aurait crié au scandale si le PSG avait partagé les points ou perdu face à Chambéry), la riposte s'organise. Dunkerque est passé entre les gouttes, Montpellier, St Raphaël et Nantes espèrent rejoindre les Nordistes en tête du classement.  

La 2ème journée de D1 a bien failli débuter sur une énorme surprise : la 1ère défaite à domicile pour le Paris St Germain. Paris a gagné face à Chambéry mais Paris n’a pas montré toute sa sérénité et cela s’est vu durant toute la rencontre. A contrario, les Savoyards n’ont jamais été mis en déroute et comme ils s’étaient imposés au Trophée des Champions sur un pénalty arrêté, c’est, là aussi, une histoire de jet à 7 mètres qui a scellé le sort de la rencontre de mercredi. La balance a penché dans l’autre sens et c’est Patrice Annonay qui a sorti le tir d’Edin Basic à l’ultime seconde. Le PSG réalise le hold-up parfait tant un score de parité aurait été plus équitable. « Il faut savoir gagner en ne jouant pas bien » dira Samuel Honrubia à l’issue de cette rencontre. Oui, mais on lui fera remarquer qu'avec le "matos" qui l’entoure, le public est en droit d’attendre mieux ! Au complet, Chambéry a fière allure avec notamment un Bertrand Gille qui retrouve peu à peu son allant de la grande époque, un Greg Detrez plus incisif que jamais… bref, les joueurs de Mario Cavalli continuent à faire bonne impression même si ils auraient préféré ramener un voire deux points de leur déplacement dans la capitale.

Du côté du PSG, c’est l’heure des doutes. Vori et Gojun ne donnent pas (encore) tout ce qu’on attend d’eux, les individualités masquent les carences collectives, la communication reste imparfaite entre les joueurs, le talentueux Gabor Csaszar se morfondait mercredi dans les tribunes (mauvais choix ?), seuls les deux ailiers, à gauche Honrubia et à droite Melic sortent vraiment du lot. Sans oublier l’inusable Patrice Annonay, héros de la soirée qui a su faire oublier les insuffisances du gardien espagnol José Manuel Sierra. C’est une toute autre équipe parisienne qui devra se présenter contre Montpellier dans un peu plus de quinze jours et surtout en Ligue des Champions. Le baptême du feu a lieu ce samedi contre les Biélorusses de Minsk. Attention, ceux-là ne sont pas favoris mais peuvent en enquiquiner plus d’un.


 
Dunkerque, l’autre représentant français en Ligue des Champions vogue en eaux claires. Deux succès d’affilée, à Tremblay et ce mercredi, face à Toulouse. Après une mise en route laborieuse (4-6 à la 12ème), l’équipe de Patrick Cazal a produit un jeu de qualité notamment en attaque grâce à Baptiste Butto (notre photo - 6 buts) et surtout Guillaume Joli (7 buts) qui a démontré qu’il tenait la distance sur 60 minutes. Pourtant le coach nordiste n’était pas pleinement satisfait du rendement de son équipe, « car en fin de match, on leur rend trois ballons. On a eu le même relâchement qu’à Tremblay. Cela ne prête pas à conséquence mais cela ne sourira pas toujours, notamment en Ligue des Champions.» Toulouse a eu trop de déchets (16 ballons perdus) pour prétendre à mieux. Dunkerque a désormais la tête tournée vers l’Europe avec un difficile déplacement en Pologne à Kielce, équipe surarmée qui ne fera aucun cadeau.

 

Nîmes ouvre à domicile face à Cesson qui reste sur un très bon match nul contre Chambéry. Les  Gardois n’ont pas démérité lors de leur retour parmi l’élite en ne s’inclinant que de deux buts à St Raphaël. De quoi donner de l’espoir, les deux formations ne poursuivant pas les mêmes objectifs. L’Usam reste encore en rodage avec un effectif qui a bougé à l’intersaison (arrivées notamment de Rémi Desbonnet, Juanjo Fernandez et Damien Waeghe) mais qui conserve des cadres toujours aussi efficaces (pour preuve, les 7 buts de Scaccianoce - notre photo - et Saurina).  Dans le sillage de Maxime Derbier, un ex pensionnaire de la maison verte, les Bretons eux, ont coché ce match dans la case "profits".

Nantes (lire l'interview de Thierry Anti) accueille l'équipe de Sélestat qui elle aussi, a bien débuté la saison en s’imposant face au promu dijonnais. Les hommes de Jean-Luc Legall n’ont pas eu à forcer leur talent notamment en 1ère période face à un adversaire qui s’est ressaisi dans le second acte. Le duo d’ailiers Freppel-Beretta s’est véritablement régalé, Fulop reste une valeur sûre sur sa ligne (12 arrêts) et tous les Alsaciens ont pu savourer ce 1er résultat positif. A Nantes, le scénario risque d’être légèrement différent.  La saison passée, dix buts d’écart avaient sanctionné leur déplacement.

Pour St Raphaël, il est hors de question de ne pas capitaliser sur les matches à domicile. Les cinq défaites la saison passée au palais des sports ont certainement coûté aux partenaires de Geoffroy Krantz (notre photo), un meilleur classement pour décrocher l'Europe. Après Nîmes qui en fin de rencontre a ramené à deux unités un écart qui avait pris par moments, des allures de correction, Tremblay arrive avec le couteau entre les dents et quasiment le dos au mur. Les Franciliens ont perdu face à Dunkerque leur 1er match à la maison. Aux dires des joueurs, la préparation cette année a été plus poussée que prévue et les organismes ne sont sans doute pas réglés pour répondre à 100% dès l'entame du championnat. Avec un effectif profondément remanié où l'intégration des recrues étrangères n'est pas pleinement réalisée, Tremblay est en quête d'un match référence. La Côte d'Azur peut servir à cela. En avril dernier, la formation séquanodionysienne avait failli repartir avec un bon résultat en poche, ne s’inclinant que d’un but (32-31).   

Avec ce qu'on a pu voir face à Nantes, cette saison, Ivry commencera par jouer… le maintien. Samedi dernier, les Nantais évoluaient dans un registre que les hommes de Pascal Léandri n'ont pas encore les moyens d'atteindre. Les recrues Novica Rudovic et Javier Humet ne sont pas au diapason du niveau de la LNH, Pablo Simonet est pétri de qualités, plein de bonne volonté mais encore "tendre" face à des défenses agressives. Les cadres n'ont pas été à la hauteur, ce sont les jeunes qui ont dû prendre les manettes. Pays d'Aix soutient la comparaison. Montpellier est passé par là et les Provençaux ont été littéralement laminés. L'an passé, Ivry s'était imposé de justesse à Delaune. Il faut certainement s'attendre à pareil scénario encore cette fois-ci.

Aussi paradoxale qu'elle puisse paraître, la question que tout le monde se pose en Bourgogne est de savoir si ce samedi, Dijon va bien remplir son palais des sports face à Montpellier. Le club n'a pas de moyens pour s'offrir une campagne de communication et les 3300 places du palais des sports Jean-Michel Geoffroy n'ont à cette heure pas toutes trouvées preneurs ! Pourtant, cette saison, le promu aura besoin du soutien du public pour espérer prolonger son bail parmi l'élite. Malgré la défaite (25-21), la mise en bouche à Sélestat peut laisser des regrets. Tout d'abord, les partenaires d'Istvan Redei (notre photo) ont pris la foudre en fin de 1ère période, ce qui a eu pour effet de plomber ce qui a suivi. Les 15 arrêts dont trois pénaltys de Stojinovic sont à souligner mais au final, les Dijonnais sont repartis sans point. Ils devront très certainement attendre encore quelques semaines avant d'ouvrir leur compteur. Car après Montpellier, c'est Chambéry qui leur sera proposé. Du côté de l'Hérault, après la parenthèse tunisienne, Patrice Canayer a retrouvé tout son effectif et Aix a pris une fessée. Avant d'entrer dans le dur (Nantes et PSG), Dijon ne devrait bénéficier d'aucun traitement de faveur.

USAM NIMES GARD - CESSON RENNES M

Pronostic : Nîmes 

Arbitres:
BADER CLÉMENT
WEBER LOIC
Date et Heure :
Le 20/09/2013 A 20:30:00
Lieu :
Le Parnasse
Route de St Gilles
160 avenue du Languedoc
NIMES
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

SAINT RAPHAEL VHB - TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL

Pronostic : St Raphaël ou Nul

Arbitres:
BOUNOUARA SAID
SAMI KHALID
Date et Heure :
Le 20/09/2013 A 20:00:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Rue des Chataigniers
ST RAPHAEL
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

HBC NANTES - SELESTAT ALSACE HANDBALL

Pronostic : Nantes

Arbitres:
DENIS PATRICK
BOURGEOIS JEAN-FRANÇOIS
Date et Heure :
Le 20/09/2013 A 20:30:00
Lieu :
BEAULIEU
RUE ANDRE TARDIEU
NANTES
Lien Google Maps vers la salle

UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL - PAYS AIX UNIVERSITE CLUB HANDBALL

Pronostic : Pays d'Aix ou Nul

Arbitres:
BUY OLIVIER
DUCLOS SEBASTIEN
Date et Heure :
Le 21/09/2013 A 20:00:00
Lieu :
Gymnase Auguste Delaune
16 rue Robespierre
IVRY SUR SEINE
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

DIJON BOURGOGNE H.B. - MONTPELLIER HANDBALL

Pronostic : Montpellier

Arbitres:
MORENO JEAN-PIERRE
SERRANO MICHEL
Date et Heure :
Le 21/09/2013 A 20:30:00
Lieu :
Jean-Michel Geoffroy
17, rue Léon Mauris
DIJON
Lien Google Maps vers la salle

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités