mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LNH: L'écrémage continue
LNH: L'écrémage continue
29 Septembre 2013 | France > LNH

Les équipes de Montpellier et Dunkerque sont seules en tête au classement de la D1 masculine. St Raphaël battu par une étonnante équipe d'Aix et Nantes sont légèrement décrochés. Le Paris St Germain remet les pendules à l'heure à Cesson et se prépare au "clasico" de fin de semaine. En queue de peloton, Ivry et Dijon n'ont toujours pas décollé.  

Nous n'en sommes qu'à trois journées de championnat et Montpellier est déjà en tête de la LNH en compagnie de Dunkerque. Pendant combien de temps, alors que se profile un très attendu PSG-MAHB ?

En se déplaçant dans l'Hérault, Nantes handicapé par les absences de Maqueda, Entrerrios et Vujic savait que la tâche ne serait pas aisée mais les joueurs de Thierry Anti peuvent regretter d'avoir véritablement loupé leur soirée. Ballotés notamment en 1ère période par un William Accambray (notre photo de tête) des grandes occasions, ils vont fonctionner sur courant alternatif. Peu avantagé par l'arbitrage (vers lequel une remarque déplacée vaudra d'ailleurs un 2 minutes au coach ligérien), le "H" restera un poison jusqu'au bout avant de craquer dans les dix dernières minutes (31-26). «C’est un match qui sur le plan comptable est bien, notera Patrice Canayer. Mais si on s’attache plus à l’analyse, il y a un manque de précision, de rythme et de maitrise. En revanche, on a été bon dans le secteur défensif. » Pour Nantes, c'est un coup d'arrêt avant d'aller à Cesson et accueillir Dunkerque. 

Le Paris St Germain grâce notamment à "Duggie" Bojinovic (qui en inscrivant sept pénaltys est devenu meilleur tireur à sept mètres de la LNH avec un total de 406 réalisations) mais surtout grâce aux 10 buts de Mikkel Hansen n'a laissé aucune chance à Cesson-Rennes qui n'a entretenu l'illusion que dans les deux premières minutes (3-1). Les Parisiens ont ensuite pris les commandes et ont installé leur insolente domination. Au final, la note est salée (28-41) mais les Bretons paient sans doute la réaction d'orgueil d'une équipe parisienne très critiquée en ce début de saison et qui n'a pas ramené de bonnes nouvelles de son 1er déplacement à Skopje. Les "grosses" échéances se rapprochent (Montpellier, dimanche, Barcelone dans trois semaines) et c'est là que tout le monde attend la formation de Philippe Gardent.    

Si en Ligue des Champions, c'est plutôt morne plaine, Dunkerque s'exporte plutôt bien et surtout négocie de la meilleure des façons son début de saison en D1. Pourtant son calendrier était plutôt compliqué et après trois journées, les camarades de Benjamin Afgour (notre photo) réalisent un carton plein avec deux succès à l'extérieur dont le dernier à Sélestat et un à domicile. En Alsace, dans une rencontre où l'arbitrage n'a pas été à la hauteur de part et d'autre (le rouge infligé par exemple, au Sélestadien Pintor ne s'imposait pas), Dunkerque a contrôlé sans pour autant écraser son adversaire. La tension qui a accompagné les débats n'a pas aidé à la fluidité du jeu. Mais les Nordistes ont su gérer cette situation "électrique" (un 2ème rouge sera infligé à Jean Luc Legall, l'entraîneur du SAHB) pour enlever la décision (21-24).  Quant à Sélestat, l'écart n'est pas énorme et les trois pénaltys ratés vont certainement amplifier les regrets.

Dans l'interview qu'il nous avait accordée, Yohann Ploquin avait prévenu, « St Raphaël ne viendra pas prendre de points à Aix. » On pouvait penser que le gardien provençal jouait l’intox face à ses anciens coéquipiers et que les Azuréens avec l’armada dont ils disposent, sortiraient vainqueurs de cette confrontation. D’ailleurs, après vingt minutes équilibrées, les joueurs de Christian Gaudin vont faire le break (12-15 à la pause) et continuer sur le même tempo (14-18 à la 35ème). Aix ne va jamais baisser les bras et revenir au courage et à l’orgueil aidé en cela par les parades de Robin Cappelle (15 arrêts sur la seule 2ème période). Pourtant, St Raphaël reste au contact et parvient même à compter jusqu’à trois longueurs d’avance (22-25) à moins de 6 minutes du terme. Incapable d’inscrire le moindre but et surtout, contrer la furia aixoise, les Raphaélois vont totalement gâcher leur capital dans le money-time et encaisser un 4-0 sans retour. Pour Aix, c’est non seulement une bouffée d’oxygène sur le plan comptable mais également un excellent test face à une équipe qui sur le papier, apparait mieux armée. Mais comme pour toutes mécaniques de précision, il y a parfois des ratés.

Les semaines se suivent et se ressemblent malheureusement pour Ivry qui a connu à Toulouse, un scénario quasi identique à celui vécu face à Aix. Grâce à un énorme Gonzalo Perez de Vargas (notre photo) en 1ère période (où il a effectué 11 de ses 13 arrêts), les Hauts Garonnais ont été conquérants et ont fait cavaliers seuls jusqu’au dernier quart d’heure (22-16 à la 45ème). Il a suffi de quelques ballons cafouillés, de tirs mal cadrés, d’un relâchement manifeste en défense, d’arrêts de l’Ivryen Rémy Gervelas au bon moment pour que le Fénix se mette à douter et passer une fin de rencontre stressante.  Capable de renverser une situation qui ne lui était vraiment pas favorable, Ivry aurait pu repartir avec le point du match nul mais voilà, Toulouse est parvenu à maintenir le plus minime des avantages (25-24). Pour les Rossoneri, c’est la 3ème défaite consécutive et cela tombe plutôt mal avant d’attaquer une série à hauts risques en D1 avec deux déplacements, à Chambéry puis Dunkerque entrecoupés par la réception de Paris. 



Trente-huit buts inscrits en 1ère période (21-17), soixante-six au buzzer final (36-30), les attaques de Chambéry et Dijon ne se sont pas privées pour mettre à mal chacune des deux défenses. Si les Bourguignons étaient disposés d'entrée, à ne rien lâcher, ils se sont surtout heurtés aux contres meurtriers d'une attaque savoyarde bien en place et conduite à tour de rôle par Marko Panic (notre photo - un des meilleurs buteurs chambériens en compagnie de Cédric Paty avec 7 réalisations chacun). Souvent les hommes de Denis Lathoud vont avoir l'illusion de pouvoir revenir sans pour autant parvenir à leurs fins (18-16 à la 28ème). En seconde période, le scénario va nettement tourner en faveur des locataires du Phare qui vont très vite prendre un avantage conséquent (29-21 à la 41ème). Rien ne pouvait dès lors échapper à Chambéry d'autant que Maxime Diot, le "héros du Trophée des Champions", auteur d'un excellent match dans les cages (12 arrêts) va s'interposer dans une phase où ses coéquipiers allaient se montrer bien maladroits ou bien nerveux (avec notamment l'expulsion d'Edin Basic pour jeu dangereux). Malgré un léger fléchissement en fin de rencontre, les Savoyards vont garder le cap (36-30).

"Même si parfois, on a déjoué, on est satisfait de ce match nul et donc de ce 1er point de la saison" Sans sauter au plafond, Yassine Idrissi ne boudait pas son plaisir. Le gardien de l'Usam sait ce qui attend son équipe tout au long du championnat. Des matches comme ce samedi à Tremblay, tendus, âprement disputés et dont le dénouement n'intervient que dans les ultimes secondes. A la 59ème, les Franciliens pensaient avoir réalisé le plus dur et avec deux buts d'avance au compteur (27-25), la victoire était à portée de main. Cette dernière minute va leur paraître très longue. Trois montées de balle vont suffire pour renverser la tendance et offrir à l'équipe de Nimes, ce qu'elle était venue chercher, décrocher au moins un point face à ce qui est, pour le moment, un adversaire direct.  Même si par moments, les hommes de Stéphane Imbratta ont paru prendre l'ascendant sur leur vis-à-vis (17-13 à la pause et 21-17 à la 41ème), l'Usam ne s'est jamais affolé, a resserré les rangs et a toujours réduit l'écart. De part et d'autre, les gardiens ont rempli un rôle déterminant à des moments-clés. Dans ce domaine, Tremblay avec Ivan Gajic (16 arrêts) et Nîmes avec Rémi Desbonnet (13 arrêts) peuvent se féliciter de leur recrutement. Grâce à ce score de parité (27-27), les deux équipes sortent (momentanément ?) la tête de l'eau avec désormais, un besoin impératif de marquer les esprits par le 1er succès de la saison. Sélestat et Toulouse qui se déplaceront respectivement en Seine St Denis et dans le Gard dès le week-end prochain, sont prévenues.     

CESSON RENNES - PARIS ST GERMAIN    28 - 41 (Mi-temps : 15-22)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
BUY OLIVIER
DUCLOS SEBASTIEN
HERVOUET RENE (D)
Date et Heure :
Le 25/09/2013 à 20:30:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Allée de Champagne
CESSON SEVIGNE

*****************************

SELESTAT - DUNKERQUE    21 - 24 (Mi-temps : 9-14)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
BOUNOUARA MOURAD
THOBIE RICHARD
KEGLER THIERRY (D)
Date et Heure :
Le 25/09/2013 à 20:00:00
Lieu :
Centre Sportif Intercommunal 'Eugène Griesmar'
Quai Albrecht
SELESTAT

MONTPELLIER - NANTES   31 - 26 (Mi-temps : 16-12)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
BONAVENTURA CHARLOTTE
BONAVENTURA JULIE
CAILLET MICHEL (D)
Date et Heure :
Le 26/09/2013 à 20:45:00
Lieu :
Gymnase Rene Bougnol
Avenue du Val de Montferrand
MONTPELLIER

*****************************

PAYS AIX - SAINT RAPHAEL    26 - 25 (Mi-temps : 12-15)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
MORENO JEAN-PIERRE
SERRANO MICHEL
CREPAIN MARC (D)
Date et Heure :
Le 27/09/2013 à 20:30:00
Lieu :
VAL DE L'ARC
33, CHEMIN DES INFIRMIERS
AIX EN PROVENCE



FENIX TOULOUSEU.S IVRY    25 - 24 (Mi-temps : 13-9)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
ANICET JEAN-PATRICK
FERRANDIER FREDERIC
DUBEDOUT JEAN-PHILIPPE (D)
Date et Heure :
Le 27/09/2013 à 20:30:00
Lieu :
Palais des Sports de Toulouse
3 rue Pierre Laplace
TOULOUSE

TREMBLAY EN FRANCE - USAM NIMES  27 - 27 (Mi-temps : 15-13) Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
BOURGEOIS JEAN-FRANÇOIS
DENIS PATRICK
PETIT YANNICK (D)
Date et Heure :
Le 28/09/2013 à 20:00:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
RUE JULES FERRY
TREMBLAY EN FRANCE

*****************************

CHAMBERY DIJON    36 - 30 (Mi-temps : 21-17)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
PICHON STEVANN
REVERET LAURENT
BOTTI THIERRY (D)
Date et Heure :
Le 28/09/2013 à 20:00:00
Lieu :
LE PHARE
800 avenue du Grand Arietaz
CHAMBERY

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités