mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LNH: Un an après, Issam Tej a tourné la page
LNH: Un an après, Issam Tej a tourné la page
5 Octobre 2013 | France > LNH

C'est le "clasico" que tous les passionnés attendent. Quelques heures avant celui du football à Marseille, Montpellier retrouve la capitale et vient défier un PSG en manque de repères. Il y a un an, en championnat, dans un contexte assez "spécial", les Parisiens s'étaient largement imposés. Le pivot Issam Tej n'a rien oublié mais veut tourner la page.  

Voilà plus de dix ans qu’Issam Tej promène son imposante carrure sur tous les terrains de 1ère division. Onze saisons dont huit passées à Montpellier enfermé dans la "boîte" à se bagarrer pour bonifier le moindre ballon ou tout simplement bouter hors du champ de tir les attaquants adverses. Roublard comme pas un, connaissant toutes les ficelles du métier, le pivot héraultais est un des meilleurs spécialistes sur son poste. Au MAHB, il a tout vécu, les titres (5 fois champion de D1, autant de coupes de France, 4 coupes de la Ligue et deux trophées des champions), les joies, les peines comme ce sinistre 30 septembre 2012 où à l’issue d’un certain PSG-Montpellier, neuf joueurs seront arrêtés et placés en garde à vue dans l’affaire des paris suspects. Lui-même sera inquiété un jour plus tard et mis à son tour, en examen. L’homme a été profondément meurtri par ces péripéties et même si les cicatrices ne sont pas encore refermées, il veut passer à autre chose, repartir de l’avant. Pour lui, ce clasico dominical est (presque) un match comme les autres. La revanche a déjà eu lieu. Le 25 mai dernier lorsqu’à Bercy, Montpellier a battu le PSG en finale de la Coupe de France (35-28).

En championnat, le MAHB a réalisé un sans faute depuis le début de la saison. Tout n’est pas parfait, l’effectif a été remanié, il a fallu intégrer de nouveaux éléments. Mercredi en coupe de la Ligue, les Héraultais ont sué à grosses gouttes pour écarter à Bougnol, le promu dijonnais. Après une 1ère période à oublier (10-12), Issam Tej et ses partenaires ont repris les commandes dans le second acte pour finalement s’imposer assez largement (33-21).

Face à Dijon, le match de dimanche était-il déjà dans toutes les têtes ?
Sans doute. Ce match servait aussi de préparation à celui contre Paris. D’ailleurs au début, ce n’est pas l’équipe-type qui a été alignée. Mais ce n’est pas plus mal qu’en 1ère période, on ait connu quelques difficultés. Dijon, on les avait joués deux semaines avant, donc on connaissait leur niveau de jeu. Pour nous, l’essentiel c’était d’être dans le rythme de la compétition avant d’aborder le grand match qui nous attend.

Paris n’est pas au mieux, c’est peut-être le moment idéal pour les rencontrer ?Et tu crois que le PSG va se laisser faire ? Au contraire, les joueurs qui sont dans cette équipe se retrouvent toujours lors des grandes occasions. Paris a de grandes ambitions et l'effectif pour y parvenir. Les difficultés qu’ils rencontrent, c’est plus dans la tête qu’autre part. Tout le monde parlait de Paris qui allait être imbattable mais la réalité c’est que le championnat est dur et que personne ne veut faire de cadeaux.

Les saisons passées, Montpellier disputait deux matches par semaine, c’est le cas du PSG, cette année…
La fraîcheur et la récupération ne sont pas les mêmes. Mais tous les joueurs de Paris étaient habitués à un tel rythme avant d’être au club. Ceux qui arrivent d’Allemagne avaient des fréquences de matches plus élevées. Donc, ce n’est pas un handicap.

Cette saison, Montpellier a recruté Omeyer mais aussi de jeunes joueurs…
Le club fait tout simplement un pari sur l’avenir. Mais il ne faut pas croire que ces jeunes sont inexpérimentés. Les Slovènes (Gaber et Dolenec) sont en équipe nationale et ont déjà disputé la Ligue des Champions, Diego Simonet, tout le monde le connait et il est maintenant un des piliers de l’équipe d’Argentine. Très jeune, il a eu des responsabilités et ça lui sert maintenant. Quant à Titi, il sécurise toute l’équipe. Le groupe a accueilli des nouveaux joueurs, mais c'est vrai, il faut encore travailler les automatismes.

Montpellier a perdu sa couronne, quel peut être l’objectif aujourd’hui ?
C’est redevenir les meilleurs ! Une page s’est tournée, on a payé assez cher ce qui est arrivé en dehors du terrain, la sérénité et la confiance sont revenues. Désormais, il faut que Montpellier retrouve son rang. En France et en Europe.

Il y a un an, on était en pleine affaire des paris, inévitablement, on y repense…
Le club n’a-t-il pas assez payé pour cela ? Il y a une procédure en cours, la justice fait son travail, tout le monde s’est exprimé. J’estime que la page de l’année dernière est tournée. L’essentiel, c’est le club qui a lutté pour ne pas sombrer ! L’image de Montpellier doit être défendue sur le terrain. On a apporté un début de réponse en finale de la Coupe de France en mai, il faut poursuivre dans cette voie.

Vous allez donc battre Paris ?
On va tout faire pour.

Veillée d'armes à Montpellier, veillée d'armes à Paris où après la défaite en Ligue des Champions à Skopje (face au Metalurg), tout le monde s'est remis au travail. Depuis le trophée des champions et l'élimination face à Chambéry, les joueurs de la capitale sont en manque de repères. La confiance s'est effritée et il est désormais urgent de retrouver un peu plus de sérénité dans l'approche des échéances. "Il y a c'est vrai, un manque de coordination collective, conçoit Ibrahima Diaw (notre photo), c'est normal car il y a des automatismes à avoir avec de nouveaux joueurs. On ne peut pas dire que c'est catastrophique mais comme tout le monde veut que cela tourne correctement, il y a une certaine impatience." Sauf que le PSG n'a plus le temps de tergiverser. L'équipe n'est pas totalement au point, certes, mais les grosses échéances arrivent déjà. En championnat avec cette réception de Montpellier mais surtout en Ligue des Champions avec dans une semaine, un 2ème déplacement à Skopjé cette fois contre le Vardar et en suivant, la venue du Barcelone de Nikola Karabatic. "Il va en effet falloir montrer vraiment de quoi on est capable sans se mettre plus de pression. La marge d'erreur est étroite surtout si on veut jouer les 1ers rôles." Réhabilité par la tournure des évènements, Ibrahima Diaw a repris sa place au milieu de la défense parisienne. A bientôt 34 ans, son envie de jouer et de tout donner au sein d'un club où il a fait ses débuts professionnels en 2003, est intacte. Même si encore cette saison, la concurrence est encore plus forte en raison de la qualité de l'effectif. "Par rapport à l'an passé, je n'ai pas changé. Au début, cela s'est vu que le coach ne comptait pas sur moi mais j'ai continué à travailler. Quand ça s'est mis à moins bien tourner, il a fallu revenir en arrière, avec des éléments qui connaissaient déjà le groupe." L'entraîneur Philippe Gardent a multiplié les combinaisons, tourné le problème dans tous les sens, changé d'options défensives mais la formule idéale n'est toujours pas trouvée. Le PSG parvient à remporter certains de ses matches... chichement. Le match face à Montpellier arrive-t-il au bon moment ? "Il n'y a pas de bon ou mauvais moment. Nous ne sommes pas en crise, martèle l'arrière franco-sénégalais. Mais gagner contre eux faciliterait pas mal de choses. Il faut se montrer disciplinés avant de mettre un petit grain de folie dans le jeu." Le plaisir et le spectacle attendront. C'est d'assurance dont le PSG a le plus besoin en ce moment.  


PARIS ST GERMAIN HANDBALL - MONTPELLIER HANDBALL
Pronostic : Montpellier

Arbitres / Délégué (D) :
PICHON STEVANN
REVERET LAURENT
DUJARDIN ROBERT (D)
Date et Heure :
Le 06/10/2013 A 16:15:00
Lieu : 
Halle Carpentier
81, boulevard Masséna - PARIS 13
Lien Google Maps vers la salle

Deux autres matches sont au programme en clôture de cette 4ème journée...

CESSON RENNES M - HBC NANTES
Pronostic : Nantes

Arbitres / Délégué (D) :
BOUNOUARA MOURAD
THOBIE RICHARD
LOUETTE OLIVIER (D)
Date et Heure :
Le 06/10/2013 A 16:00:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Allée de Champagne - CESSON SEVIGNE
Lien Google Maps vers la salle

*****************************

USAM NIMES GARD - FENIX TOULOUSE HANDBALL
Pronostic : Nîmes

Arbitres / Délégué (D) :
CHARPENTIER FRANCK
CARMAUX THIERRY
VICENT GEORGES (D)
Date et Heure :
Le 06/10/2013 A 17:00:00
Lieu :
Le Parnasse
Route de St Gilles - NIMES
Lien Google Maps vers la salle

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités