mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LNH: Carrosse doré pour Cesson à Montpellier
LNH: Carrosse doré pour Cesson à Montpellier
10 Octobre 2013 | France > LNH

A la ramasse contre Paris et Nantes, Cesson-Rennes a véritablement créé la surprise ce jeudi soir en allant s'imposer à Montpellier (32-34). Sans solution offensive, dépassés dans le rythme et l'envie, les Héraultais malgré un bon Thierry Omeyer perdent du terrain sur Paris et Dunkerque.  

C'est à se demander si quand ils en ont le temps, Benoit Doré (notre photo de tête) et Yann Genty ne font pas un petit détour par Brocéliande, située à 45 minutes de leur domicile. Dans la forêt mythique, les deux Bretons trouvent sans doute toutes les vertus nécessaires pour produire le genre de match qu'ils ont réalisé ce jeudi soir. Ils ont non seulement excellé dans leur prestation (10 buts pour l'ailier gauche et une vingtaine d'arrêts pour le gardien) mais ont entraîné dans leur sillage, tous leurs coéquipiers. Car contrairement à son adversaire, c'est en équipe solidaire que Cesson est allé s'imposer à Bougnol.   

Et ce n'était pas gagné d'avance avec un effectif décimé après les forfaits sur blessure de Suty, Celica et Hochet et surtout face à des Héraultais au complet et qui ne s'étaient pas inclinés à domicile depuis le 12 avril dernier. Les joueurs de David Christmann s'étaient persuadés qu'ils n'avaient rien à perdre et que s'ils avaient pris la foudre lors de leurs précédents "gros" tests face à Paris et Nantes, il fallait que cette fois-ci, ils soient moins timorés et tentent crânement leur chance. Ils vont très rapidement imposer leur rythme face à un adversaire peu habitué à être secoué de la sorte (1-4 à la 4ème). Pourtant Montpellier va recoller et prendre enfin l'avantage (7-6 à la 11ème). Le diesel avait trouvé une assez bonne carburation et personne ne donnait cher du sort des petits bretons. C'était sans compter sur leur opiniâtreté à ne rien céder en défense avec un phénoménal Romaric Guillo en poste 3 et les relances assassines de Yann Genty qui non content de dégoûter les Grébille, Dolenec et consorts, va distribuer des caviars à ses coéquipiers. Plus les minutes tournaient, plus Cesson s'installait avec un culot monstrueux dans ce rôle inversé de maître de cérémonie. Montpellier bafouillait son handball et sur le banc, Fabrice Grasset (qui remplaçait Patrice Canayer suspendu) ne trouvait aucune voie pour y remédier. Seul Thierry Omeyer va bien tenter d'écoper mais le portier de l'équipe de France va se retrouver bien isolé (9-14 à la 19ème). Dans ces dix dernières minutes avant la pause, les Héraultais vont profiter d'un gros temps faible adverse pour remettre grâce à Issam Tej et Michaël Guigou de l'ordre au tableau d'affichage (16-14 à la 28ème). Le 7-0, était dur à encaisser, tout était à refaire. Mais les Bretons allaient-ils produire dans le second acte, la même intensité que dans le premier ?

Une longueur de retard à la mi-temps (16-15), Cesson va rester fidèle à ses principes et Benoît Doré (vous savez, le trublion espiègle de la forêt de Brocéliande) relancer la machine. Les Bretons ne vont jamais se compliquer l'existence, récitant un handball de tableau noir, à la fois simple et plaisant à suivre. Montpellier va encore garder le contact mais le perdre très rapidement (18-21 à la 36ème) et retomber dans ses travers (pertes de balles, tirs lâchés trop rapidement, repli approximatif), ne profitant pratiquement pas d'une double supériorité numérique (21-27 à la 44ème). Tout allait mal pour le MAHB qui perdait William Accambray sur un contact (pommette explosée). Comme en fin de 1ère période, les Cessonnais allaient pourtant accuser le coup et mettre les Héraultais dans la même situation qu'ils avaient connue, quatre jours plus tôt, à Carpentier face à Paris. Les partenaires de Dragan Gajic (meilleur buteur avec 11 réalisations dont 5/5 à 7 m) emballaient enfin la rencontre et partaient à la poursuite du chrono. La défense 4-2 semblait produire ses effets et l'avance de Cesson se réduisait (32-34 à 1'20 du buzzer). Par deux fois, Titi Omeyer va s'interposer mais le ballon sera rendu aux joueurs de David Christmann qui préserveront ce crédit de deux longueurs.

Cesson est décidément le bourreau des équipes languedociennes. Après s'être imposé en terre nîmoise, l'avant-dernier budget de la D1 (bien loin derrière son hôte du jour), récidive à Bougnol. Pour le MAHB, c'est une bien mauvaise soirée. "On n'est pas capable de faire un match plein, soufflera Michaël Guigou, en fin de rencontre. Il faut arrêter de penser au titre ou à autre chose. Surtout à la maison, nous n'avons pas le droit de produire ce genre de prestation." Montpellier perd son 4ème point en deux matches d'affilée et du terrain sur le PSG et Dunkerque (St Raphaël qui joue ce vendredi face à Sélestat peut "sauter" devant les Héraultais). Mais le championnat est encore long....

MONTPELLIER  - CESSON RENNES  
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
ANICET JEAN-PATRICK
FERRANDIER FREDERIC
RENON JEAN-YVES (D)
Date et Heure :
Le 10/10/2013 à 20:45:00
Lieu :
Gymnase Rene Bougnol
Avenue du Val de Montferrand -  MONTPELLIER

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités