mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC : Les chicons sont braisés pour Dunkerque
LDC : Les chicons sont braisés pour Dunkerque
20 Octobre 2013 | Europe > Champion's League

Au pays nantais, on fait cuire les carottes, dans le Nord on vient de braiser les chicons pour de bon cette fois en Champion’s League. En s’inclinant 22-21 dans un match triste à mourir techniquement à Porto, Dunkerque a cette fois enterré tous ses espoirs de qualification.

Même si comptablement, tout reste encore possible, avec encore les deux matches face à Kiel, qui en plus s’est incliné à Kielce et qui va devoir faire dans l’impeccable face à Dunkerque, des matches à Kolding et Plock et la réception de Kielce et Porto, on voit mal cette équipe de l’USDK venir prendre les 3 victoires indispensables à la qualification.

Encore une fois, la défense et surtout Vincent Gérard auront été impeccables. Le portier nordiste après une mise en route un peu compliquée face aux tirs malins des Lusitaniens, aura tenu son équipe à bout de bras, la laissant espérer quasiment jusqu’à la fin en une victoire qui aurait été salvatrice pour le moral mais de toute façon indigne d’un prétendant à un 8° de finale de Champion’s League. Une attaque totalement stéréotypée avec des enclenchements entre arrières récités jusqu’’à plus soif mais visiblement très bien étudiés à la vidéo par le staff de Porto. Des ailiers cantonnés à leur point de corner en attendant pendant de très longues minutes des décalages qui n’arrivent quasiment jamais et une impuissance totale dans leurs prises de risques, car le plus souvent faite en marche arrière tant la peur de se louper pouvait se sentir. Cela finira avec une superbe occasion de Christoffer Rambo, qui tout seul à 8 mètres plein centre va tuer un pigeon lusitanien et tous les espoirs dunkerquois par la même. En 4 matches, le gaucher norvégien a quand même accumulé les bourdes et les mauvais choix… Mais s’il peut cristalliser les manquements dunkerquois, le gaucher nordique n’aura pas été le seul à déjouer dans le money time. Le néo bleu Benjamin Afgour va se trouer par deux fois au shoot puis poser un mauvais bloc en supériorité numérique, son compère Espen Lie Hansen va se faire servir un pastis ultra frais par Hugo Laurentino l’attaque précédente.

Globalement et encore une fois, la base arrière n’aura vraiment existé que par la percussion de Pierre Soudry en première période même si son passage en demi-centre en seconde période pour faire souffler Kornel Nagy n’aura pas été aussi brillante. Mais il est clair qu’à Dunkerque, les absences auront encore énormément pesé ! Erwan Siakam manque énormément à gauche, Bastien Lamon out encore sur ce matche n’apporte pas son leadership et sa grinta alors que Mohamed Mokrani, opéré de sa fracture du nez aura lui aussi beaucoup manqué eu poste de pivot.

Reste à savoir sous quel mode l’USDK va pouvoir finir ce mini championnat qu’est la poule B de la Champion’s League. En mode apprentissage en y incorporant de plus en plus la jeune garde nordiste comme le jeune Nieto cet après-midi ou en mode guerrier ultime pour tenter de sauver une qualification que tout le monde sait comme quasi envolée avec cette 4° défaite en 4 matches.

A Porto, Dragao Caixa
Le dimanche 20 octobre à 15h00
FC Porto Vitalis - Dunkerque HB Grand Littoral : 22 - 21 (Mi-temps : 13-11)

2 000 spectateurs
Arbitres :
MM Vaclav Horacek et Jiri Novotny (République Tchèque)

Evolution du score : 1-2 5°, 5-4 10°, 7-6 15°, 9-6 20°, 11-9 25°, 13-11 MT - 14-14 35°, 17-16 40°, 18-19 45°, 18-20 50°, 21-20 55°, 22-21 FT.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités