mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Toulouse confirme derrière Paris, Dunkerque et Montpellier
Toulouse confirme derrière Paris, Dunkerque et Montpellier
25 Octobre 2013 | France > LNH

Le trio de tête ne change pas mais Toulouse se mêle désormais à la bagarre des chefs. Le Fénix confirme sa belle progression et Wesley Pardin démontre que sa sélection en équipe de France n'est pas usurpée. En bas de classement, le disque va finir par se rayer. Cela ne s'arrange pas pour Tremblay.  

Toulouse, 4ème au classement de la LNH, il y a longtemps que cela n'était pas arrivé. Les Hauts-Garonnais profitent certes de certains autres résultats de cette 7ème journée mais confirment surtout les bonnes dispositions entrevues une semaine auparavant à Chambéry. Malgré un Wesley Pardin magistral, le Fénix va mettre une mi-temps et même plus (16-16 à la 40ème) pour se débarrasser d'une équipe de Sélestat très accrocheuse. "A la mi-temps on ne s’est rien dit de spécial, avouera Valentin Porte (notre photo de tête - un des meilleurs sur le champ) le problème n’était pas en défense, on ratait juste des shoots en attaque. Ce qui a changé par rapport aux autres années c’est qu’on s’est dit calmement que ça allait revenir tranquillement, donc en deuxième mi-temps on s’est plus concentré en attaque et on a vu le résultat, donc c’est là qu’on a grandi et c’est ce qui fait notre force aujourd’hui. On a vu cette semaine, notamment à la vidéo que Sélestat jouait lentement, notre but était d’enflammer le match, de jouer à notre rythme comme on l’a fait à Chambéry, c’est ce qui les a tué en seconde période". Les Toulousains vont appliquer à la lettre les consignes, profiter aussi des maladresses alsaciennes pour prendre un avantage conséquent (21-16 à la 46ème). Le Fenix va dès lors se contenter de gérer son capital atteignant même des proportions inespérées (29-20 à la 57ème) après le 7ème but personnel de Nemanja Ilic. Cet écart était maintenu au buzzer (31-22) et dans un palais des sports copieusement garni, le public toulousain et les joueurs réunis au milieu de la piste savouraient leur 3ème succès consécutif en championnat. Dans ses cages, Gonzalo Perez de Vargas avait été le héros des quatre dernières journées, l'Espagnol a trouvé ce vendredi, un relais idéal avec Wesley Pardin. Tout nouvellement sélectionné en France A, le Martiniquais a été le grand bonhomme de la soirée (une vingtaine de parades). " C’était difficile pour lui, reconnaissait Joël Da Silva, son entraîneur car selon certains, sa sélection en Equipe de France est liée à la proximité de Claude Onesta avec Toulouse. Certains journalistes lui avaient même demandé s’il ne vivait pas mal le fait d’être le numéro deux dans l’ombre de Gonzalo. Aujourd’hui je suis très fier de pouvoir dire que j’ai deux vrais gardiens...numéros un, qui en plus s’apprécient, s'encouragent et se donnent des conseils. C’est ce qui nous fera aller loin. Ce match est une bonne mise au point par rapport à tout ça. Ce soir beaucoup de gens vont se taire et je pense que c'est très bien." L'équilibre est précaire et à Toulouse chacun sait qu'il est difficile de rester au sommet. Surtout qu'après la trêve internationale, c'est St Raphaël qui frappera à la porte du palais des sports.

St Raphaël justement qui accueillait à guichets fermés le PSG handball et qui a su correctement résister pendant les dix premières minutes. Grâce à un José Manuel Sierra (14 arrêts) retrouvé, les Parisiens vont mettre ce qu'il faut pour faire la différence au tableau d'affichage. Un peu plus d'impacts sur la défense varoise derrière laquelle Djukanovic va se montrer moins à l'aise qu'à l'accoutumée (à peine 8 arrêts sur l'ensemble de la rencontre). Le PSG atteindra la pause en toute confiance et surtout avec six longueurs d'avance (12-18). St Raphaël ne va pas se décourager et remonter peu à peu son handicap grâce notamment au duo Caucheteux-Olsen. En cette 2ème période, les hommes de Christian Gaudin évoluaient (enfin !) au même niveau que ceux de Philippe Gardent (de 19-23 à la 39ème, la parité à 25-25 sera atteinte dix minutes plus tard). Allait-on assister au 1er revers de Paris en LNH ? Les joueurs de la Côte oubliaient quelques fondamentaux, perdaient quelques balles, ce dont allait profiter rapidement l'adversaire (25-30 à la 53ème). Le "zlatanesque" Mikkel Hansen (10 buts au total) était passé par là. St Raphaël qui ne peut toujours pas utiliser Xavier Barachet à 100% va rester à distance et concéder son 2ème revers consécutif en D1 (31-36).

Dragan Gajic (notre photo) est un homme heureux. L'ailier slovène caracole en tête du classement des meilleurs buteurs de LNH (61 réalisations dont douze ce jeudi) mais Montpellier rétablit l'équilibre après deux revers consécutifs en championnat. Les Héraultais eux mêmes ne s'imaginaient pas faire autant la loi (40-30) face à une équipe de Chambéry en panne de solutions. Les statistiques démontrent que rien n'a fonctionné dans le camp savoyard et l'entraîneur Mario Cavalli constatant dépité, les dégâts, a reproché à son équipe d'avoir "un peu trop joué dans le confort, de s'être compliqué la tâche et manqué de détermination". Le vainqueur du dernier Trophée des Champions qui s'était présenté pourtant au complet à l'Arena, se laisse distancer au classement. Quant à Montpellier, le temps de la reconquête du pouvoir est amorcé.

Dunkerque s'accroche ! Les Nordistes pour qui la balade en Ligue des Champions s'arrêtera vraisemblablement au terme des matches de poule avaient tout à perdre lors de leur voyage à Nîmes. L'Usam conquérant face à Toulouse, Dijon et Nantes comptait bien réaliser la passe de quatre. Face à la meilleure défense de la LNH, les Gardois n'ont rien lâché jusqu'au dernier quart d'heure. Jusque là, Yassine Idrissi (17 arrêts sur l'ensemble) avait fait le boulot. Chacune des deux équipes avait réussi à se neutraliser, l'écart au tableau d'affichage n'évoluant que très rarement (17-17 à la 42ème). C'est précisément à ce moment-là que Vincent Gérard s'est montré décisif dans les buts dunkerquois (3 parades en 1') et Nîmes va rater tout ce qui se présentait (17-20 à la 48ème). Cet handicap, la "green team" va le traîner comme un boulet jusqu'à la fin de la rencontre (23-25). Fin de série pour Nîmes, Dunkerque s'accroche à son siège de dauphin. 

 

Après deux défaites de rang, Nantes n'avait pas d'autre alternative que de s'imposer face à Tremblay (34-25). En crise de confiance depuis plus de huit mois, les Franciliens ont pourtant tenu le choc une bonne partie de la 1ère période  (13-12 à la 23ème) avant de s'écrouler. Avec un trio espagnol (Entrerrios-Rivera-Maqueda) très productif (20 buts à eux trois), le "H" s'est détaché peu avant la pause (16-12) avant de faire cavalier seul dans le second acte et compter jusqu'à douze longueurs d'avance au tableau d'affichage (30-18 à la 50ème). Les semaines se suivent et se ressemblent pour Tremblay qui depuis ce samedi soir, occupe, seul la dernière place du classement. Peut-être que dans les prochaines semaines, les dirigeants séquanodionysiens vont devoir sortir les lances à incendie.  

 

Désormais, Cesson est l'équipe dont tout le monde se méfie. Vendredi, Aix-en-Provence a bien cru vivre un début de cauchemar lorsque les Bretons ont comme à leur habitude, emballé la rencontre et faire la différence dès les premières montées de balle (1-5 à la 4ème). Les hommes de Jérémy Roussel vont longtemps buter sur l'incontournable Yann Genty dans les cages cessonnaises avant de refaire leur retard (12-12 à la 23ème). Peu après le retour des vestiaires, les Aixois passaient enfin devant et grâce à un Stojanovic de gala (notre photo - 10 buts sur l'ensemble) prenaient le large (20-16 à la 45ème). Au bord de l'asphyxie, Cesson va surtout profiter des erreurs de son vis à vis (pertes de balle, tirs trop rapides, exclusions) pour remonter la pente. Le partage des points va agrémenter la fin de la rencontre. Aix ne pouvait se satisfaire de ce score de parité (25-25) car en seconde période notamment, il y avait largement la place pour s'imposer. Au buzzer final, les avis étaient donc mitigés. Entre la satisfaction d'avoir eu un sursaut d'orgueil et arraché un point face à une des plus séduisantes équipes de LNH, et amertume, de ne pas avoir su concrétiser quelques actions déterminantes dans le money-time.

A Ivry, le sourire est revenu sur le visage des joueurs qui ont attendu la 7ème journée face à Dijon pour s'imposer dans le championnat de France version 2013-2014. Piqués dans leur orgueil depuis le début de la saison, les Rouge et Noir étaient décidés à marquer un grand coup. La 1ère période va garder tout son suspens jusqu'à la 16ème minute. Jusque là, les deux formations s'étaient neutralisées (9-9) mais les Bourguignons vont connaître un passage à vide monumental ponctué par des pertes de balle, des tirs mal cadrés, des fautes défensives et quelques arrêts de Farnçois Xavier Chapon. Ivry va passer un 8-0 jusqu'à la pause !!! A la mi-temps (17-9), Delaune était aux anges et se préparait à un second acte de même facture. C'était sans connaître les vertus de la bande à Lathoud qui ne va jamais se décourager et qui au retour des vestiaires, va grignoter petit à petit son retard grâce notamment à un excellent Nebosja Stojinovic dans les buts mais aussi profiter à son tour de la maladresse adverse. Comme en 1ère mi-temps, les rôles s'inversaient et tout était à refaire pour Xavier Lorgeré (notre photo) et les siens (19-19 à la 44ème). Ce dernier quart d'heure sera très tendu mais Ivry, plus expérimenté va tenir tête jusqu'au bout et signer grâce un but tout en finesse du jeune Romuald Kolle, une victoire au forceps (25-24). Pendant la trêve, Pascal Léandri va pouvoir travailler avec un peu plus de sérénité. La confirmation est attendue à Montpellier, le 6 novembre prochain.

Le tableau d'honneur avant la trêve internationale....

au rang des buteurs: Le Slovène de Montpellier Dragan Gajic est la meilleure gâchette de D1 (61 buts) devant Jérôme Fernandez (Toulouse - 50), Morten Olsen (St Raphaël - 48), Nemanja Ilic (Toulouse - 41) et Guillaume Saurina (Nîmes - 41)

au rang des gardiens: sans surprises, Yann Genty reste en tête (104 arrêts) devant Ivan Gajic (notre photo - Tremblay - 88), Yassine Idrissi (Nîmes - 86) et Cyril Dumoulin (Chambéry - 81) 

 

MONTPELLIER - CHAMBERY     40 - 30 (Mi-temps : 20-11)
Statistiques du match

Arbitres:
BADER CLÉMENT
WEBER LOIC
Date et Heure :
Le 24/10/2013 à 20:45:00
Lieu :
ARENA
Route de la Mer - PEROLS

*****************************

SAINT RAPHAEL - PARIS ST GERMAIN   31 - 36 (Mi-temps : 12-18)Statistiques du match

Arbitres:
BUY OLIVIER
DUCLOS SEBASTIEN
Date et Heure :
Le 25/10/2013 à 20:00:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Rue des Châtaigniers  -  ST RAPHAEL

*****************************

HBC NANTES - TREMBLAY     34 - 25 (Mi-temps : 16-12)
Statistiques du match

Arbitres:
REIBEL DENIS
DENTZ THIERRY
Date et Heure :
Le 25/10/2013 à 20:30:00
Lieu :
BEAULIEU
RUE ANDRE TARDIEU - NANTES

*****************************

USAM NIMES - DUNKERQUE    23 - 25 (Mi-temps : 12-11)
Statistiques du match

Arbitres:
DENIS PATRICK
BOURGEOIS JEAN-FRANÇOIS
Date et Heure :
Le 25/10/2013 à 20:30:00
Lieu :
Le Parnasse
Route de St Gilles
160 avenue du Languedoc  -  NIMES

*****************************

PAYS AIX  - CESSON RENNES     25 - 25 (Mi-temps : 13-14)
Statistiques du match

Arbitres:
KLEIN FREDERIC
ROLLAND JEROME
Date et Heure :
Le 25/10/2013 à 20:30:00
Lieu :
VAL DE L'ARC
33, CHEMIN DES INFIRMIERS  -  AIX EN PROVENCE

FENIX TOULOUSE - SELESTAT    31 - 22 (Mi-temps : 11-12)
Statistiques du match

Arbitres:
SAMI KHALID
BOUNOUARA SAID
Date et Heure :
Le 25/10/2013 à 20:30:00
Lieu :
Palais des Sports de Toulouse
3 rue Pierre Laplace  -  TOULOUSE



US IVRY -  
DIJON              25 - 24 (Mi-temps : 17-9)
Statistiques du match

Arbitres:
BADER CLÉMENT
WEBER LOIC
Date et Heure :
Le 26/10/2013 à 20:00:00
Lieu :
Gymnase Auguste Delaune
16 rue Robespierre  -  IVRY SUR SEINE


                          L'album d'une soirée au bord de la Garonne....

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités