mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Ça s'est joué à pas grand chose pour Saintes
Ça s'est joué à pas grand chose pour Saintes
13 Novembre 2013 | National > Nationale 1M

Encore dans le coup à l'entame du dernier quart d'heure, les Saintais ne sont pas parvenus à tenir la distance à Montpellier samedi soir. Valeureux dans l'effort mais plus tendres en défense, les joueurs de Nicolas Paquier s'inclinent sur le score de 36 à 32.

Si l'écart à l'arrivée peut paraitre difficile à encaisser, il ne reflète pas vraiment la physionomie de la rencontre. Avec seulement dix joueurs inscrits sur la feuille de match dont deux gardiens, les joueurs saintais ont fait jeu égal avec leur adversaire pendant près de 45 minutes avant de manquer de fraicheur physique dans les derniers instants de la partie. Ajoutez à cela une défense trop tendre qui a fini par faire la différence.

Dès les premières minutes, les Montpelliérains marquent la rencontre de leur empreinte par Lejonc avant que Verdier ne réplique (2-1, 3e). Les débats sont équilibrés durant cette première période avec toutefois un léger avantage à la jeune garde héraultaise (8-6, 16e). Pour la première fois de la rencontre, le vent change de direction à la 23e et l'US prend l'avantage12-13 grâce à Rémi Leventoux (en photo). Le mano à mano va se poursuivre pendant de longues minutes. Sur un penalty de Verdier, c'est bien l'US qui vire en tête à la mi-temps (17-18) avant que Villeminot n'égalise au retour des vestiaires. Jusqu'à la 37e minute et le but de François Woum-Woum, les Saintais maintiennent un bon tempo (21-21). Dans la foulée le corps arbitral exclut temporairement Manu Peraud. Une infériorité aussitôt exploitée par les joueurs de Fred Anquetil qui creusent le premier gros écart de la soirée (27-22, 40e). Mais les coéquipiers de Nico Pavillard vont beaucoup tenter pour rester dans la partie. Dans le sillage de Rémi Leventoux (7/8) ou encore Yannick Verdier (9/15), les joueurs saintais recollent au tableau d'affichage (28-27, 46e). Mais cette fougue libère forcément des espaces. Plus rapides en contres, les jeunes montpelliérains vont finir par faire la différence (32-27, 52e). Malgré le soutien des Cagouillots durant toute l'heure de jeu, les joueurs saintais ne reviendront pas et s'inclinent dans les dernières minutes sur le score de 36 à 32.

"Je pense que l'on ne fait ni un mauvais match, ni un très bon match", analyse Nico Paquier à l'issue de la rencontre. "C'était un match avec un rapport de force équilibré et un lot d'erreurs dans le jeu identique des deux côtés. Je crois sincèrement en revanche que l'arbitrage nous a été réellement défavorable et qu'il a beaucoup pesé dans la balance. Maintenant cela fait malheureusement partie du jeu et nous ne pourrons jamais changer cela. On va donc se concentrer sur nos erreurs surtout défensives pour être encore meilleurs et par conséquent se rendre moins dépendants de l'arbitrage."

La semaine prochaine, c'est l'équipe de Villeneuve-Loubet (4e) qui va se présenter sur le parquet du Grand Coudret. "Un gros match en perspective contre l'un des favoris de la poule", lance le technicien saintais. "Les joueurs méritent d'avoir beaucoup de public et d'encouragements samedi soir d'autant plus que malgré cette défaite, on reste sur une dynamique positive dans l'effort fourni sur le terrain."

Stats :
Pavillard (0e à 30e puis 41e à 60e, 11 arrêts sur 38 tirs) , (Rocher 30e à 41e, 2 arrêts sur 11 tirs) - Emerit 4/10, Emiel 1/2, Le Garrec; Leventoux 7/8 (dont 1/2 pen.), Peraud 2/3, Ristic 6/8 (dont 1/1 pen.), Verdier 9/15 (dont 4/6 pen.), Woum-Woum 3/8

Par Florian Macoin
Communiqué de presse de l'US Saintes

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités