mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC : Et dire qu’il faut remettre ça mercredi !
LDC : Et dire qu’il faut remettre ça mercredi !
17 Novembre 2013 | Europe > Champion's League

Dunkerque est toujours à la recherche des ses premiers points dans la Poule B de la Champion’s League. La venue du roi d’Allemagne, le TWH Kiel a été une longue souffrance pour les Nordistes. Et le pire c’est que le match retour est programmé dès mercredi et que la Sparkassen Arena est un bastion quasi imprenable.

Pourtant on aura encore vu quelques très jolies choses côté USDK. Baptiste Butto aura été insolent de réussite dans ses prises de risques, Théophile Causse aura montré tout son potentiel sur le côté droit et Pierre Soudry reste d’une constance impressionnante à ce niveau, malgré cette fois des difficultés pour passer au dessus du mur de la Baltique. Mais, tout cela est largement insuffisant pour faire douter la machine de guerre qu’est le champion d’Allemagne, même si elle n’aligne que 13 joueurs sur la feuille de match. Car jamais Dunkerque ne va proposer une solidité dans tous les secteurs de jeu simultanément… En première période, la défense aura bu le bouillon complet et les gardiens, que ce soit Vincent Gérard ou William Annotel, ne vont pas parvenir à faire le moindre arrêt sur ces trente premières minutes. Alors, l’USDK avait beau trouver la faille régulièrement via Kornel Nagy, Baptiste Butto ou Benjamin Afgour et autre Pierre Soudry, cela ne suffisait pas à contrer la déferlante allemande vers les buts dunkerquois. Filip Jicha déclenchait à 10 mètres sans opposition, Aron Palmarsson se jouait du contre et les contre-attaques fusaient et défilaient à un rythme infernal que Dunkerque ne pouvait suivre avec en guest un Niklas Ekberg qui ne ratait rien lui aussi. Et quand par talent ils se retrouvaient libres de toute défense, il fallait encore battre ce diable de Johan Sjöstrand. Résultat le – 6 à la pause ne sentait pas bon du tout… malgré les 13 buts inscrits, Dunkerque en avait encaissé la bagatelle de 19 !

La seconde période allait être d’un tout autre tonneau ! On passera sur le fait qu’elle fut beaucoup plus heurtée, et on peut penser que le match retour de Bastien Lamon pourrait être compliqué, lui qui va sécher Gudjon Valur Sigurdsson d’un bon taquet hors du jeu. On évitera de parler du rouge sec de René Toft Hansen coupable d’une corde à linge somptueuse sur Théophile Causse ou de celui servi direct par la paire espagnole à Guillaume Jolie pour un 7 mètres en pleine face de Johan Sjöstrand qui pourtant avait un peu bougé. On s’attardera plus sur la seconde période de Vincent Gérard qui après avoir fait son premier arrêt à la 35° minute, va en enquiller 10 dans la foulée. On parlera de la défense du duo Grocaut – Afgour sur les pivots allemands et de la mise sous l’éteignoir de la mitraillette d’Heidelberg, le suave Christian Zeitz qui va rester aphone en attaque pendant 30 minutes, mais pas manchot en défense, comme à sa grande habitude. Mais pendant le même temps, l’attaque nordiste partait complètement en brioche et plus rien de correct ne fonctionnait. 3 buts en 15 minutes, voilà ce que pouvait inscrire la table de marque côté Dunkerque en début de seconde période. Alors, certes la déferlante teutonne était endiguée, mais le trou ne comblait pas pour autant. Il aura suffit d’un bon passage de Wael Jallouz pour que la fin du match soit même un peu cruelle pour l’USDK qui va finir sur un moins 8 qui ne rend pas très optimiste pour le match retour. Après avoir gagné sur le fil à Plock, puis de 4 buts à Porto, le TWH a fait bien mieux en France !

A Dunkerque, Stade de Flandres
Le dimanche 17 novembre à 18h45
Dunkerque HB Grand Littoral - THW Kiel : 21 - 29 (Mi-temps : 13-19)

2 500 spectateurs
Arbitres :
MM : Gregorio Muro San Jose et Alfonso Rodriguez Murcia (Espagne)

Evolution du score : 3-3 5°, 5-8 10°, 7-11 15°, 9-13 20°, 11-16 25°, 13-19 MT - 14-21 35°, 15-22 40°, 16-24 45°, 17-25 50°, 18-26 55°, 21-29 FT.

La réaction de Patrick Cazal : « J'aurais aimé voir mes joueurs plus agressifs, on a le sentiment qu’ils ne sont pas rentrés à 100% dans le combat mais on ne peut pas être déçu de perdre face à cette équipe au talent immense. Je ne suis pas triste de la défaite, je suis heureux qu'on ait pu se frotter à la meilleure équipe du monde, ce qui nous a encore permis d'apprendre beaucoup. »

Dernière Journée | Journée 5
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Kolding - Copenhague Kielce 29 24 17/11 >>
Dunkerque Kiel 21 29 17/11 >>
Porto Plock 20 24 16/11 >>
Prochaine Journée | Journée 6
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Kielce Kolding - Copenhague   24/11  
Kiel Dunkerque   20/11  
Plock Porto   21/11  
Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But - Sér GAP
1 Kolding - Copen. 8 5 4 1 0 123 113 3 2
- Kielce 8 5 4 1 0 156 132 -1  
3 Kiel 8 5 4 1 0 152 141 1 -2
4 Plock 4 5 2 3 0 135 132 1  
5 Porto 2 5 1 4 0 112 136 -1  
6 Dunkerque 0 5 0 5 0 108 132 -5  

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités