mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Une victoire douloureuse du Sambre-Avesnois
Une victoire douloureuse du Sambre-Avesnois
9 Décembre 2013 | National > Nationale 1F

« On mérite largement le match nul. On repart avec une joueuse (Aminata Sow) pétée pour plusieurs mois. On repart avec la défaite sur une décision arbitrale plus que litigieuse… » Fabrice Bertrand, l’entraîneur Havrais, était furieux à l’issue d’une rencontre dans laquelle la Sambrienne Léonie Leroy a lourdement subi le rôle involontaire de punching-ball pour l’empêcher d’enfoncer le clou de la défaite. En effet, lors de la première période, les Havraises ont tenté d’imposer leur rôle d’équipe réserve comportant deux joueuses (Sow et Desgrolard) évoluant régulièrement avec l’équipe première évoluant en LNF où elle se classe en quatrième position ! Il est vrai que le Sambre-Avesnois a fait le yoyo jusqu’au but de Paula Gondo (10-10, 20e) avant de dérouler pour mener la partie, au grand dam des visiteuses et de leur entraîneur, jusqu’à la pause atteinte sur le score de 17 à 14.

En seconde période, quoi qu’on en dise, Le Havre a toujours été à la traîne malgré son jeu très physique. Le SAHB a mené durant les trente minutes avec un écart confortable (28-24, 50e ; 31-28, 58e) grâce à un collectif guerrier que seules Juliette Guerrier et Marine Desgrolard ont fait trembler pour ramener le score à 31-30.

La victoire des locales dans une salle comble n’a toutefois pas empêché Thierry Micolon, l’entraîneur sambrien de tirer les leçons du match : « Avec des filles d’un centre de formation qui continuent de progresser et avec deux joueuses qui jouent au niveau supérieur, je savais que le niveau d’opposition n’aurait pas été celui que l’on voyait de la part du Havre sur les parquets de N1 tous les week-ends. On s’était préparé à cela et notre attaque a su être performante. À force d’y travailler, on a réussi  à mettre en jeu les adaptations nécessaires. Les choix de Caroline Coulbrant étaient bons et le rôle de Paula Gondo a été essentiel. Par contre, le secteur défensif est encore défaillant. Ça fait deux matches qu’on joue sans  gardiennes ! Quant à la dernière minute de jeu, les consignes ne sont toujours pas appliquées… »

Jean-Pierre MALEWICZ pour

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités