mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Nantes signe un match XXL
Nantes signe un match XXL
12 Décembre 2013 | France > LNH

Admirable d'abnégation, le HBC Nantes s'est une nouvelle fois imposé face au Paris Saint Germain. Une soirée de fête à la Beaujoire pour un club qui fête tout juste ses 60 ans d'existence... avec cerise sur le gâteau un record d'affluence en LNH.

Du grand spectacle en perspective, le HBC Nantes s'était paré de lumière pour recevoir le champion de France. Dans la toute nouvelle salle XXL du parc des expositions de la Beaujoire, pas moins de 9357 spectateurs s'étaient massés en nombre... le club Nantais établit ici le record d'affluence en LNH. D'où l'obligation pour chacune des deux équipes d'allier le spectacle au résultat. A ce petit jeu, c'est le PSG qui se met le premier en action (1-3, 6'). Le coach local Thierry Anti fait confiance d'entrée à Nicolas Tournat... choix osé mais payant dès l'entame car l'international junior Français est le premier à faire trembler les filets de Patrice Annonay. Entre mauvais blocs et pertes de balle étonnantes, Paris peine à trouver la faille sur attaque placée. Les montées de balle du tandem Narcisse - Abalo permettent toutefois aux blancs de la Capitale de conserver l'ascendant au tableau d'affichage (6-7, 14').

Pas de faux-fuyant quand il faut se lancer dans la bagarre... à voir la détermination de Roch Feliho sur Mikkel Hansen, la phase d'observation n'a plus lieu d'être... passé le premier quart d'heure. Nantes intensifie la pression défensive sur l'arrière-garde Parisienne et notamment sur un Marko Kopljar dans l'étau (9-7, 17'), Valero Rivera en profite pour mettre le "H" sur de bons rails à la 18ème minute. Plein centre, Alberto Entrerrios se joue presque trop facilement des tours de contrôles adverses et O'Brian Nyateu, revenu en grâce, chipe un ballon au bon moment (13-9, 22'). Cette première période n'est décidemment pas la panacée pour les Parisiens. Une lenteur certaine sur les phases défensives et un manque d'inspiration latent en attaque, autant de défaillances que les Nantais exploitent au mieux. Heureusement, Patrice Annonay fait quelques parades déterminantes côté Francilien, un atout précieux qui permet au PSG de limiter l'impact Nantais (14-13, 26').

Mais Nantes tient à mettre Paris la tête sous l'eau. Comme Dunkerque face à ce même PSG, le HBCN met non seulement de l'enthousiasme dans son jeu mais sait aussi garder de la lucidité en toute circonstance. Dans une ambiance de folie, ce sont les Espagnols du "H" qui font monter la température, Maqueda retrouve son top niveau (9/13 aux tirs et 5 passes décisives). A la pause, Nantes est bel et bien à la hauteur de cette soirée de prestige (16-13, 30'). La réussite serait elle Nantaise ? A voir le premier but heureux de la seconde période de... Maqueda, on serait tenté de le croire. Enorme lui aussi, Alberto Entrerrios marque le but du +5 (19-14, 33'). Mais au retour des vestiaires, le plus frappant c'est en premier lieu Paris qui déjoue de façon inexplicable... des pertes de balle à foison indignes d'un standing de champion. Le "H" pourrait punir Paris mais Patrice Annonay s'interpose (21-17, 40'). Allié au sang-froid de Fahrudin Melic et le PSG tente tant bien que mal de raccrocher les wagons.

Aux abords du dernier quart d'heure, Nantes a besoin de souffler. Une perte de concentration et baisse de niveau de jeu guettent le "H" mais ce n'est l'affaire que de quelques minutes. Un homme tient à cet instant son équipe à bout de bras : Jorge Maqueda se montre stratosphérique (24-20, 46'). Et au relais Gunnar Jonsson est lui aussi à la hauteur de l'évènement (26-21, 51'). Poussé par un public de la Beaujoire impressionnant, les Nantais retrouvent de l'ardeur au travail. Le dernier quart d'heure est sous emprise Ligérienne. La défense Nantaise avance pendant que l'attaque Parisienne recule... un comble ! +7 à 6 minutes du coup de sifflet final, le "H" ne prend plus aucun but. Les arrières Nantais se sentent pousser des ailes... A tour de rôle, ils font plier le PSG. Particulièrement inspiré, Gunnar Jonsson fait le match de sa vie (7 buts à 100% de réussite). "Je me sens bien en ce moment, je n'ai pas de pression" confiera l'Islandais au sortir de ce match référence. Une seconde période magistrale (30-23, 57') que le "H" a su se rendre facile.... le PSG réduira le score sans gommer ses faiblesses. Les Nantais recevront au final et comme il se doit l'ovation d'un public en liesse.

Commentaires d'après-match :

Thierry Anti (entraîneur de Nantes) :
"Qu'on arrive à poser autant de problèmes au PSG ? Oui, on en est fier et il faut que ça continue. C'est quand même une très bonne équipe en face. De notre côté, il fallait rester serein, apporter un peu de calme et détecter les joueurs qui pouvaient sortir du projet de jeu avec la fatigue et la nervosité. Mais je n'ai pas eu trop de soucis à gérer. On a fait de bonnes rotations et on a su se re-détacher au bon moment. Quant au record... Ce qui est formidable, c'est la capacité du club à relever des défis comme celui-ci et de les réussir. Encore un pari gagné par le "H"... et je dis bravo aux supporters, aux bénévoles, à la Ville et bien sûr aux joueurs. Maintenant si on ne nous donne pas les championnats du Monde après ça... je ne comprends plus rien. On le mérite car le public ici aime le sport".

Alberto Entrerrios (arrière gauche de Nantes) :
"C'était une rencontre importante pour le club. Le public est venu en nombre. Toute la semaine, on est resté concentré par rapport à l'enjeu. Et au final c'est le match le plus complet de la saison. On est très content parce qu'on a tout donné ce soir. Je suis désolé pour mes amis de Paris qui passent un moment difficile".

Valero Rivera (ailier gauche de Nantes) :
"Tout était XXL ce soir ! C'est extraordinaire de jouer devant tant de personnes. Le public Nantais, c'est le meilleur public de France. Ca nous a aidé à rester concentré pendant tout le match. On n'avait pas de pression, on a juste pris du plaisir. Ca peut être un match clé pour la suite".

Roch Feliho (défenseur de Nantes) :
"Un match comme celui-ci, on ne doit se concentrer que sur nous, rester cohérent dans notre plan de jeu et de ne pas craquer dans les moments importants. C'était un gros match de notre part... Tout le monde nous attendait sur une victoire face à un gros, c'est ce qui nous manquait. Ca nous fait du bien. Et puis cette ambiance, le club s'est montré ambitieux et les gens ont répondu présents. On se devait de faire ce genre de match pour ces gens-là".

HBC NANTES - PARIS ST GERMAIN HANDBALL
30 - 26 (Mi-temps : 16-13)
Statistiques du match

Arbitres / Délégué (D) :
SAID BOUNOUARA
KHALID SAMI
RAYMOND LEGRAND (D)
Date et Heure :
Le 12/12/2013 à 20:45
Lieu :
HALLE XXL
PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE
NANTES

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités