mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EDF F : le rêve bleu résiste au piège japonais
EDF F : le rêve bleu résiste au piège japonais
15 Décembre 2013 | International > Mondial

Empruntées longtemps, maladroites parfois, en difficulté toujours, les Françaises ont passé sans briller l'obstacle japonais dimanche (27-19). L'essentiel est néanmoins ailleurs : les voilà en quart de finale, où elles joueront la Pologne, vainqueur de la Roumanie (31-29). Leur Mondial est déjà réussi mais personne, dans cette équipe, ne veut s'arrêter là.

Oubliez tout de suite les jeux de mots que vous espériez peut-être trouver dans ces quelques lignes, le best-of des blagues fleurissant ces derniers jours autour du Japon que vous pensiez lire, ou une analyse de l'ultra-atypique jeu japonais que vous imaginiez noter. Le coeur n'y est pas. Dans l'immédiat, il est parti souffler, après une heure de stress continu devant un match encore plus indécis qu'on le craignait entre des Françaises jusqu'ici invaincues et des Japonaises qui n'avaient rien à perdre. Si l'écart final peut paraître trompeur (27-19), les Bleues, bien qu'en tête à la pause (12-9), ont balbutié leur handball pendant 40 minutes, avant que les choix d'Alain Portes, conjugués à la fatigue adverse, ne fassent enfin la différence.

Pendant les trois quarts du match, les Françaises n'ont pas pu contenir les petits gabarits japonais en défense et ont perdu nombre de ballons, parfois peu aidés par des arbitres pas habitués eux non plus à voir ce handball-là. Sur la corde raide mais encore en vie grâce à une Zaadi qui grandit de jour en jour 4 buts dont 2 au coeur de la tempête) et une Alex Lacrabère toujours précieuse quand il faut faire jouer l'expérience (15-17, 41e), les Bleues ont trouvé en deux joueuses sorties du banc les jokers idéales pour anesthésier la folie nipponne. La première, Amandine Leynaud, a montré qu'elle était l'une des meilleurs gardiennes du Mondial et qu'elle pouvait à elle-seule changer le cours d'un match, surtout quand elle empêche l'adversaire de marquer pendant 16 minutes (7 arrêts sur 10 en 17 minutes au final). La seconde, Alice Lévêque, ô combien précieuse en défense pour gratter des ballons et couper les courses adverses, a rappelé que cette équipe de France jouait à 14 durant ce Mondial. Et sous leur impulsion, les Bleues ont enfilé un 12-2 salvateur pour éviter à Alain Portes de s'arracher quelques précieux cheveux.

Voilà l'objectif de départ fixé par Alain Portes, c'est à dire "gagner des matches couperets", atteint. Les sourires d'Amélie Goudjo et Julie Goïorani traduisaient la satisfaction des Bleues. Leur regard, pourtant, transpirait la détermination, celle qui doit porter l'équipe de France lors de son quart de finale, mercredi (à 17h30), face à la Pologne, tombeuse de la Roumanie (31 à 29). La rage de Nina Kanto (5/5 aux tirs), le métier de Pineau et Lacrabère (7 buts à elles deux), la fraîcheur d'Abdourahim (2/2) ne seront pas de trop pour porter nos Bleues vers un 12e succès en autant de matches sous Alain Portes, cette fois face à une équipe européenne, qui lui convient sans doute mieux.. Oui, croyons-le, l'équipe de France peut voir plus haut. Après tout, le rêve est toujours permis.

Zone mixte avec Yves Michel (envoyé spécial Handzone à Belgrade)

Allison Pineau (arrière de l'équipe de France): «Un match pénible pendant 45 minutes car ce sont des défenses qu’on ne rencontre pas tous les jours. Au quotidien, on n’a pas ce genre de choses, c’est atypique et je dirai même que c’est emm… Ce qui fait la différence sur le plan défensif par rapport à la Corée, c’est qu’elles sont vachement ‘’homme à homme’’ et beaucoup plus hautes, ça nous a posé beaucoup de problèmes en 1ère mi-temps. On a réussi à trouver la parade en seconde et après, forcément, elles avaient beaucoup moins de place et on a su être patientes, s’engouffrer dans les brèches et faire la différence sur la fin. Je dois dire que l’arbitrage ne nous a pas aidées, beaucoup d’exclusions temporaires, pour ma part, j’en prends deux et comme je n’ai pas l’habitude d’en prendre autant, je suis un peu frustrée. Mais bon, l’essentiel est fait, c’est le principal. En quarts, cela va monter d’un cran mais ce sera un adversaire plus classique. On attendra après le match Pologne-Roumanie. C’est bien, on va rentrer, souffler tout en ayant un œil sur la télé. »

Dounia Abdourahim
(arrière droite - c'est elle qui a été appelée pour suppléer Gnonsiane Niombla, blessée): « Je n’avais pas l’appréhension d’un 1er match, je savais que je n’avais rien à perdre. Depuis le début, j’avais une telle envie de jouer que je ne voulais pas me mettre une mauvaise pression. Du coup je me suis libérée en me disant, fais toi plaisir, prends tout ce qui a à prendre. J’espérais tant ce moment, être aux côtés des copines que je ne pouvais pas me rater. Et ça s’est plutôt bien passé, enfin… on a galéré assez longtemps mais il n’y a qu’une chose à retenir, c’est la victoire. On a trouvé la faille en lâchant plus les ballons et en jouant sans ballon contrairement à la 1ère mi-temps, où on était trop statiques. On est en quart, je savoure. J’ai une petite pensée pour ‘’Gnons’’, c’est elle que je remplace, c’est assez délicat à vivre pour elle. Je suis à la fois contente et gênée pour elle. Elle m’a tout le temps encouragé et donné des conseils, elle a pensé au groupe avant tout. On est toutes très soudées. »

Et plus tard dans la soirée sur Handzone, la chronique quotidienne de Fred Bougeant, l'album photos et l'histoire de 16 filles qui veulent rentrer le plus tard au pays ....

France - Japon : 29-17 (Mi-temps : 12-9)
Arbitres : Krichen et Makhlouf.

Dernière Journée | Tour 1 | Phase 1
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Allemagne F Angola F 29 21 15/12 >>
France F Japon F 27 19 15/12 >>
Pologne F Roumanie F   15/12  
Danemark F Monténégro F   15/12  
Hongrie F Espagne F   16/12  
Brésil F Pays Bas F   16/12  
Norvège F Rép. Tchèque F   16/12  
Corée du Sud F Serbie F   16/12  
© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités