mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mondial:  l'Espagne sort, la Serbie, la Norvège et le Brésil passent
Mondial: l'Espagne sort, la Serbie, la Norvège et le Brésil passent
17 Décembre 2013 | International > Mondial

Coup de tonnerre sur le Mondial féminin en Serbie, l’Espagne s’est fait renverser face au revenant hongrois. La Serbie a eu chaud face à la Corée, le Brésil passe, tout comme plus attendue, la Norvège. Dès mercredi, on va assister à des quarts très alléchants.

Après l’élimination du Monténégro, champion d’Europe en titre, la veille, le second coup de tonnerre a retenti sur la compétition ce lundi, avec la sortie de l’Espagne qui faisait pourtant partie des favorites. Les filles de Jorge Duenas sont lourdement tombées en 8ème de finale (21-28) face à une équipe de Hongrie qui a maîtrisé la rencontre de bout en bout. La défense ibérique n’a eu que très peu de répondant face au génie de la reine Gorbicz (6 buts dont 4 à 7 m) et de ses partenaires. Même si l’Espagne a entretenu le doute en revenant à deux buts d’écart en seconde période, la Hongrie n’a jamais flanché et a écarté les assauts de la Fleuryssoise Marta Mangué (7 buts - notre photo de tête). L’Espagne rentre à la maison plus tôt que prévu et va laisser un vide sur ce Mondial.



L’autre sensation a failli avoir lieu quelques minutes plus tard à Belgrade. La Serbie et son public plus nationaliste que supporter de handball ont véritablement souffert face à des Coréennes que la France avait eu du mal à manœuvrer mais qui avaient craqué dans les dix dernières minutes. Dans un climat hostile, toute faute asiatique ou attaque placée étant copieusement sifflée (pour le fairplay, les Serbes repasseront), la Corée du Sud a toujours été derrière à la marque mais a su toujours revenir, lorsque l’écart se faisait conséquent. A huit minutes du terme et après un festival de leur gardienne, la "Nantaise" Tomasevic, les Serbes étaient largement devant et pensaient avoir le match gagné. Profitant d’une défense relâchée et des nombreuses pertes de balle adverses, l’équipe asiatique va revenir en inscrivant un incroyable 5-1 et atteindre les deux dernières minutes à égalité (28-28). La tension était palpable et dans les gradins, les spectateurs qui jusque-là étaient plutôt confiants, commençaient à se ronger les ongles. A douze secondes de la fin, les deux formations étaient toujours dos à dos et on se dirigeait vers une prolongation. Juste avant le gong, Jelenic Eric, l’ancienne de cette équipe (34 ans) remontait la balle et son tir aux 9 mètres, crucifiait la pauvre gardienne asiatique. Les joueuses des Balkans revenaient de loin, elles poursuivent leur chemin et pouvaient se congratuler sous les regards médusés de cette bien surprenante équipe de Corée. Au passage, on pourra noter que la France, qui l'a rencontrée en ultime match de poule, s’était imposée 27-22 et a donc fait mieux que la Serbie. Dans cette équipe portée par tout un peuple, il y a un peu de LFH puisque pas moins de six filles présentes ce lundi sur le parquet de la Beogradska Arena évoluent dans notre championnat. Parmi elles, la Messine Svetlana Ognjenovic tout heureuse de ne pas rentrer en Moselle prématurément. « On mérite de gagner puisqu’on a été devant pendant tout le match. Le public a été fabuleux et il nous a tout le temps soutenues. Il faut profiter d’être chez nous, ce que nous n’avons pas fait l’an dernier à l’Euro. On passe en quarts et on va prendre, parait-il la Norvège. C’est le champion olympique et le vice champion d’Europe, c’est un très gros morceau mais nous sommes capables de les battre. » 

On attendait véritablement le Brésil face aux Pays-Bas. Devant une assistance très intimiste (c’est avec le faible niveau global de l’arbitrage, une des plaies de ce Mondial), ces demoiselles "auriverde" avaient un statut à prouver, celui de meilleure nation d’Amérique du Sud dont les joueuses cadres évoluent en Europe, pour la plupart dans le club autrichien d’Hypo mais également en Hongrie, en Russie comme l’ancienne Isséenne Mayssa Pessoa et une en France, à Mios pour la petite ailière gauche Samira Rocha. Tout n’a pas été simple pour le Brésil. Les Néerlandaises ont trouvé des brèches au sein de la défense adverse et le score de parité après 22 minutes d’opposition (12-12), démontre l’âpreté des débats et surtout la qualité de cette équipe néerlandaise. C’est le moment choisi par la demi-centre Ana Rodrigues (notre photo) pour non seulement inscrire trois (7 sur l’ensemble du match) buts consécutifs et surtout, physiquement mais aussi psychologiquement, tuer le match. Deux buts d’avance à la pause, malgré les assauts vengeurs d’Abbingh (7 buts à son actif), le Brésil n’allait jamais être rejoint, l’entraîneur se permettant même de faire tourner son effectif. Les Cariocas font toujours partie de la fête serbe du handball, elles restent parmi les favoris, même si cela a été dur.

Dans l’autre quart de finale, la Norvège a battu assez facilement la République Tchèque de dix buts (31-21). Les championnes olympiques ont déroulé leur tapis rouge pour ce feu d’artifice auquel toutes les joueuses de champs ont participé. Heidi Loke que l’on annonçait en délicatesse avec un mollet, a apparemment résorbé son mal puisqu’elle a grandement participé à l’œuvre collective de son équipe (5 buts sur 5 tirs). C’est en défense que les filles du Nord ont mystifié leur vis-à-vis et après quelques contre-attaques rondement menées, elles étaient largement devant à pause (19-10). En seconde période, les camarades de Camilla Herrem n’ont eu qu’à gérer leur avance, pour finalement s’imposer de dix buts (31-21).

Ce mardi matin, on y  voit un peu plus clair concernant les quarts de finale à venir:

Mercredi 18 décembre 2013

A Novi-Sad  17h30  Pologne – France 
                  20h15  Danemark – Allemagne

A Belgrade 17h30  Brésil – Hongrie
                 20h15  Serbie – Norvège

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités