mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Gardent:«Une des périodes les plus chiantes de ma carrière»
Gardent:«Une des périodes les plus chiantes de ma carrière»
17 Décembre 2013 | France > LNH
Présentation de la 13° journée de D1M.
Paris reste sur deux défaites de suite avant de recevoir Tremblay, relégable, mercredi. L’entraîneur Philippe Gardent accepte la pression mais avoue vivre une période « préoccupante ». Le même soir, le Saint-Raphaël de Caucheteux va tenter de confirmer sa montée en puissance chez la lanterne rouge, Ivry.

Les rumeurs de limogeage et le fantôme de Dujshebaev peuvent roder, Philippe Gardent n’en a que faire. L’entraîneur du Paris Saint-Germain le sait : les deux défaites que son équipe vient de subir, à Dunkerque (25-21) puis à Nantes (30-26), l’ont mis en difficulté, tant les dirigeants qataris s’embarrassent peu des sentiments (Antoine Kombouaré, son homologue du foot, avait été viré en 2011 alors que Paris était leader du Championnat).

Mardi, c’était bien « Boule » qui dirigeait l’entraînement du PSG avant d’accueillir Tremblay, 13e, le lendemain soir. Juste avant, l’ancien Chambérien a tenu son point presse pendant un quart d’heure, avec une consigne pour les journalistes : poser une seule fois la question de son avenir et ne plus insister. Alors on a essayé de tourner autour du pot. Et Gardent ne s’est jamais défilé.

Philippe, comment s’est passée la semaine depuis le match à Nantes ?
On sort de deux défaites, on n’avait pas trop l’habitude… On a revu ce qui n’allait pas, on a eu des réunions collectives pour en discuter et tenter de se remobiliser. Avec Thierry Perreux (son adjoint), on essaie de remettre les choses dans le bon sens. Il faut se remobiliser pour terminer dans les deux premières places et remplir l’objectif du club : jouer la Ligue des champions.

Qu’avez-vous pensé de la dernière défaite ? Et du match de Mikkel Hansen ?
Certains n’ont pas fait ce qu’il faut, c’est clair. La défense n’est pas au point, le rendement de certains n’est pas suffisant. Pour Mikkel, je pense la même chose que vous ; après tout, si vous posez la question, c’est que vous avez une idée là-dessus... Bien sûr qu’il n’est pas à son niveau, comme d’autres. 

«Si les joueurs n’étaient pas motivés, ce serait une faute professionnelle»

L’équipe ne semble pas progresser depuis le début de saison…
Disons qu’on est branché sur courant alternatif, même sur un même match. Contre Montpellier, notre première période est excellente et la seconde est ratée, et c’est ça depuis le départ. En ce moment, on sent les joueurs qui doutent un peu, puis il y a la fatigue des internationaux. Mais là, le moment est venu de faire moins confiance à son talent et davantage se sacrifier pour le collectif.

Sentez-vous la pression plus forte ces derniers temps ?
Quand on est entraîneur du PSG, forcément, on a la pression. C’était le cas il y a une semaine comme ça l’était aussi l’an dernier. Si j’ai eu des échanges avec les dirigeants ? Oui, et puisque je suis là en train de vous parler, c’est que ça va (sourire). Vous trouvez que j’ai l’air déprimé ?!

Reformulons la question : vous sentez-vous en danger ?
Disons qu’une saison est faite de bons et moins bons passages. Là, on est dans le second cas. Je vous avoue que je vis la période la plus chiante, la plus préoccupante de ma carrière. Mais c’est un moment intéressant à vivre comme entraîneur. Depuis Nantes, c’est devenu envahissant à tous les niveaux, on en parle beaucoup.

Pensez-vous être toujours l’homme de la situation ?
En tout cas on ne lâchera pas avec Thierry. Si nous sommes là c’est pour relancer l’équipe.

Et les joueurs, sont-ils motivés ?
Je l’espère ! Si ce n’était pas le cas, ce serait une faute professionnelle.


Tremblay espère faire un coup

Accroché à domicile par l’US Ivry pour le premier match de Dragan Zovko sur le banc, Tremblay a grignoté un précieux point au classement et se retrouve à égalité avec Dijon, premier non-relégable. Si leurs chances de s’imposer à Coubertin semblent bien minces, les banlieusards veulent y croire. « On y va pour gagner ! », annonce Mathieu Drouhin (notre photo ci-dessous), le meilleur buteur tremblaysien (4,8 buts par match), qui a quelques idées en tête après avoir vu le match des champions de France à Nantes. « C’est le meilleur moment pour les prendre. On voit que leur jeu est individuel en attaque, qu’on peut les gêner en mettant de l’agressivité en défense. Ils sont à notre portée et on n’a rien à perdre. » Paris, en revanche, perdait beaucoup avec une 3e défaite de rang.


Tremblay aura aussi un œil (au moins une oreille) à Ivry mercredi soir puisqu’ l’USI reçoit Saint-Raphaël dans un match ô combien important pour sa survie. Dernier de LNH sans être largué pour autant (un point de moins que Tremblay et Dijon), le club val-de-marnais ne peut plus se permettre de laisser des points à domicile.

Sauf qu’en face s’avancera Saint-Raphaël, vivifié par sa victoire face à Montpellier d’un petit but marqué par Olsen à la dernière seconde (31-30). Et les Varois, qui sont sur trois victoires actuellement, ne veulent pas stopper leur série de sitôt. « Tous les matches sont importants », prévient Raphaël Caucheteux (photo du bas), l’ailier gauche toujours aussi efficace (7/8 face à Montpellier) de Saint-Raph’. Mais les hommes de Gaudin se montrent prudents. « Ce sera très différent de Montpellier, poursuit le 10e meilleur buteur du Championnat. On connaît Ivry, ce ne sera vraiment pas facile et on s’est remis au boulot pour gagner. »

Après des premiers matches mitigés, notamment à l’extérieur, le collectif varois commence à se trouver au fur et à mesure que les recrues s’intègrent. « Les étrangers qui sont arrivés sont très forts individuellement, on le voit, explique l’international français. Mais le Championnat de France n’est pas facile et ils ont eu du mal collectivement au début. Là, ils commencent à parler français et c’est de mieux en mieux. »

Celui qui vient de prolonger pour 3 saisons au SRVHB ne manque en tout cas pas d’ambition, au niveau personnel (« l’équipe de France ? Pourquoi pas ! ») comme collectif. « Le match de Montpellier, on l’aurait perdu il y a deux ans. Là, on grandit, l’équipe se forme avec les recrues. Si on continue, on peut aller chercher quelque-chose de sympa. » 

PARIS HANDBALL - TREMBLAY EN FRANCE HANDBALL

Pronostic : Paris

Arbitres / Délégué (D) : 
Aucun arbitre renseigné
Date et Heure : 
Le 18/12/2013 A 20:00:00
Lieu : 
Pierre de Coubertin
82, avenue Georges Lafont
PARIS

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

UNION SPORTIVE IVRY HANDBALL - SAINT RAPHAEL VHB

Pronostic : Ivry

Arbitres / Délégué (D) : 
Aucun arbitre renseigné
Date et Heure : 
Le 18/12/2013 A 20:00:00
Lieu : 
Gymnase Auguste Delaune
16 rue Robespierre
IVRY SUR SEINE

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

*****************************

PAYS AIX UNIVERSITE CLUB HANDBALL - HBC NANTES

Pronostic : Aix

Arbitres / Délégué (D) : 
Aucun arbitre renseigné
Date et Heure : 
Le 18/12/2013 A 20:30:00
Lieu : 
VAL DE L'ARC
33, CHEMIN DES INFIRMIERS
AIX EN PROVENCE

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

DIJON BOURGOGNE H.B. - FENIX TOULOUSE HANDBALL

Pronostic : Dijon

Arbitres / Délégué (D) : 
Aucun arbitre renseigné
Date et Heure : 
Le 18/12/2013 A 20:30:00
Lieu : 
Jean-Michel Geoffroy
17, rue Léon Mauris
DIJON

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

CESSON RENNES METROPOLE HB - SELESTAT ALSACE HANDBALL

Pronostic : Cesson

Arbitres / Délégué (D) : 
Aucun arbitre renseigné
Date et Heure : 
Le 18/12/2013 A 20:45:00
Lieu : 
PALAIS DES SPORTS
Allée de Champagne
CESSON SEVIGNE

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités