mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LNH : Zens veut "montrer ce qu'il est devenu" à Montpellier
LNH : Zens veut "montrer ce qu'il est devenu" à Montpellier
20 Décembre 2013 | France > LNH
Présentation de la 13° journée de D1M (fin)
Il avait beau avoir une qualification en Coupe de France à assurer à Monaco (victoire 30-25), cela fait longtemps que le Nîmois Nicolas Zens pense au derby qui l'attend à Montpellier, où il a été formé. Elu meilleur demi-centre de D2 l'an dernier, le Strasbourgeois revient sans rancune mais avec une énorme envie, celle de faire tomber les Héraultais dans leur Arena.

Il fait partie de ces anciens Montpelliérains exilés qui ont trouvé refuge ailleurs comme Raphaël Caucheteux, Alexandre Tomas (Saint-Raphaël), Vincent Gérard (Dunkerque), Jordan François-Marie(Sélestat) ou… son coéquipier, Rémi Desbonnet (photo ci-dessous). Nicolas Zens va effectuer samedi les 54 kilomètres qui séparent Nîmes, sa ville d'adoption, à l'Arena de Montpellier, où il a passé quatre saisons en formation, pour le premier derby depuis le retour des Gardois en LNH.

Bien lui en a pris : pour sa première année dans son nouveau club, le petit (1,78 m) demi-centre a été élu meilleur joueur de D2 à son poste et a mené les Verts vers le titre. A l'image de son équipe, Zens faiblit un peu après un excellent début de saison (11e avec 1 victoire lors des six derniers matches). Ce qui ne l'empêche pas de vouloir ramener la victoire de son ancien fief.

Nicolas, comment expliquez-vous la baisse de régime de Nîmes après le très bon début de saison ?
Vraiment, je ne sais pas trop. On a perdu des points contre des adversaires directs pour le maintien (Ivry, Aix, Sélestat) alors qu'on a bien joué contre les grosses équipes. Inconsciemment, on se met peut-être au niveau de nos adversaires… Si on suit cette logique, on devrait faire un bon match contre Montpellier, c'est le point positif (sourire).

Pas favori chez le 3e, Nîmes va à Montpellier pour faire un résultat alors ?
Carrément, on va essayer de récupérer les points perdus contre Aix, c'est un match vraiment important qui nous attend. Dès la défaite contre Aix, on s'est projetés vers ce déplacement en se disant qu'on devait le gagner. En plus ils ont lancé quelques défis vidéo avant bien avant le derby, histoire de faire monter la sauce…

Justement, qu'est-ce que ce derby a de si particulier ?
C'est toujours des rencontres très physiques, avec pas mal de coups. Et au-delà du handball, il y a une véritable rivalité entre les deux villes, qui dépasse le sport. Là, ça se jouera à l'Arena, la salle sera pleine, avec beaucoup de Nîmois. Et j'aurai énormément d'amis sur place, alors si on gagne, je pourrai chambrer un peu…

Qu'est-ce que cela vous fait à vous, formé à Montpellier, de jouer contre votre ancien club, vos anciens coéquipiers ?
On veut toujours briller face à son ancien club, on a envie de montrer qu'on a progressé, ce qu'on est devenu. C'est une petite pression supplémentaire mais elle est positive. C'est ça qui est intéressant.

Est-ce une déception de ne pas avoir réussi au MAHB ?
Une déception, non. Bien sûr, ne pas avoir pu jouer dans ce grand club, c'est dommage. Mais j'ai fait le bon choix en partant à Nîmes, j'ai pu évoluer en jouant davantage. Si j'espère y revenir un jour ? Il faudra que je travaille pour y songer, mais ce n'est pas la priorité pour l'instant.

Comment jugez-vous votre progression depuis votre arrivée dans le Gard ?
Je suis vraiment satisfait de ce que je réussis là-bas. J'ai eu des responsabilités tout de suite et ça s'est très bien passé. J'ai fait une bonne première année, été élu meilleur demi-centre de D2. Cette saison, même s'il y a un gros écart avec la LNH, ça se passe plutôt bien. Et j'essaie toujours de progresser.

Revenons au match de samedi. Quelle sera la clé ?
Il faudra être très agressifs en défense. Ils ont des joueurs très rapides en face comme Guigou, qui joue sur la base arrière, ou Simonet, et il faudra les contenir. On a besoin de bien défendre pour récupérer des balles et jouer rapidement les contre-attaques, où nous devrons perdre le moins de ballons possible. Comme on a fait à Paris.

Vous pensez vraiment pouvoir gagner chez le 3e ?
Bien sûr, Nîmes peut gagner ! On les a chahutés en Coupe de France l'an dernier chez nous (28-30 pour Montpellier) et on aurait sans doute gagné si Guigou ne nous avait pas fait aussi mal en fin de match. On espère faire encore mieux samedi.

A la recherche d'un nouveau club
Arrivé à l'été 2012 à Nîmes en provenance de Montpellier, Nicolas Zens (2,2 buts par match) termine son contrat avec le club gardois, qui a choisi de ne pas le conserver dans son effectif pour faire laisser la place à d'autres joueurs. Le demi-centre va donc chercher un club intéressé par son profil. « Je n'ai pas encore de pistes car c'est tout frais. En tout cas, je ne me ferme aucune porte, même à l'étranger », confie le joueur. 

*****************************

MONTPELLIER HANDBALL - USAM NIMES GARD

Pronostic : Montpellier

Arbitres / Délégué (D) :
Aucun arbitre renseigné
Date et Heure :
Le 21/12/2013 A 15:05:00
Lieu :
ARENA
Route de la Mer
PEROLS

Lien Google Maps vers la salle

*****************************

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités