mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mondial Feminin: Le Handball danse la Samba
Mondial Feminin: Le Handball danse la Samba
22 Décembre 2013 | International > Mondial

Hommes et femmes confondus, le Handball possède un champion qui n’est pas européen pour la seconde fois seulement après les Sud-Coréennes (1995) ! Le Brésil a décroché un titre mérité et indiscutable en dominant la Serbie malgré 20000 spectateurs acquis à la cause serbe.

Il leur aura fallu des nerfs pour remporter ce Graal après lequel les Brésiliennes couraient depuis des années. Des nerfs mais aussi du talent, dont quelques uns se sont mis en pleine lumière dans la Kombank Arena ce dimanche après-midi. Et en parlant de talents, les regards vont inévitablement se tourner vers Mayssa Pessoa, ou plus exactement Mayssa De Oliveira Pessoa, car au vu de ce que l’ancienne gardienne d’Issy a réalisé en fin de match, on peut baisser le chapeau très bas et épeler son nom dans sa totalité pour qu’il résonne dans l’arène serbe ! En à peine un quart d’heure, elle va écœurer la Serbie, rendre aphones les Cvijic, Damjanovic, Krpez et autre Lekic et surtout elle va gagner ses deux derniers duels pour envoyer le Brésil sur le toit du Monde. Une autre joueuse sortie du banc, aura eu un impact sur cette fin de match sous haute tension… La puce Deborah Nunes, 1.59m et à peine 20 ans, placée en demi-centre va complètement enrhumer Jelena Eric sur le côté gauche de l’attaque auriverde pour crucifier la Serbie par ce 21ème but… Mais si les dernières minutes et leurs héroïnes resteront inévitablement dans les mémoires du jeu, il est clair qu’avant le Brésil avait fait du très bon boulot.

D’abord défensif, en mettant Sanja Damjanovic dans le dur pour un 4/15 final qui va faire très mal aux espoirs serbes. En limitant ensuite et autant que faire ce peut, l’influence d’Andrea Lekic qui perdra plus de balles qu’elle ne livrera de caviars. Mais surtout le Brésil ne va jamais s'affoler, même quand les sanctions pleuvaient après des défenses limites. C’est dans les moments où il faut tout son sang froid, garder ses nerfs que le Brésil va faire la différence. Jouant superbement ses infériorités numériques, sachant ne pas emballer plus que de raison un match qui lui ne demandait qu’à s’embraser et surtout donnant la balle à celles qui savent la porter quand elle devient de plus en plus lourde. Et sur ce point, avec une Alexandra Nascimento, les Sud Américaines avaient la perle ultime. Jamais d’affolement, toujours le geste juste, la magnifique ailière droite et meilleur joueuse du monde 2012 va donner le tempo à son attaque. Avec elle, Ana Rodrigues va apporter toute sa grinta, avec en point d’orgue, ce 22ème but sorti de nulle part, une lucarne croisée à presque 10 mètres devant le mur adverse. Ce but qui va tuer les dernières lueurs de rêve de la Serbie et faire baisser la tête à 20 000 personnes.

Même si Katarina Tomasevic aura été royale en seconde période avec notamment deux 7 mètres sortis coup sur coup, même si Dragana Cvijic va peser de tout son talent jusqu'à ce raté de la 58ème. Même si le duo des Jelena (Nisavic et Zivkovic) montrera de très belles choses sur les duels offensifs. Il n’y en avait pas encore assez pour offrir un sacre à la Serbie, 40 ans pile après celui de la Yougoslavie en 1973. Non c’est le Brésil qui monte sur la plus haute marche du podium. Un rayon de lumière venu du pays de la Samba et du foot mais aussi désormais du Handball. Aux instances internationales de savoir mettre tout cela en forme pour rendre ce sport plus universel qu’il n’était. Avec la Serbie et le Danemark autour d’elles, les Brésiliennes ont un paquet de médailles à leur côté, mais aujourd'hui ce sont elles qui ont la plus belle. Et après ces quinze jours de compétition, rien n'est plus mérité.

A Belgrade, Kombank Arena
Finale du championnat du Monde
Brésil - Serbie : 22 - 20 (Mi-temps : 13-11)

19 647 spectateurs
Arbitres :
MM GARCIA I et MARIN LORENTE A (Espagne)

Evolution du score : 3-1 5°, 5-5 10°, 6-7 15°, 7-8 20°, 10-10 25°, 13-11 MT - 16-12 35°, 16-14 40°, 18-16 45°, 19-17 50°, 19-19 55°, 22-20 FT.

Finales
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
Danemark FPologne F302622/12>>
Brésil FSerbie F222022/12>>

Réactions et album photos à venir avec pour la dernière fois de cette fabuleuse quinzaine, l'oeil de notre expert, Frédéric Bougeant, entraîneur de Fleury Loiret. 
© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités