mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Fleury joue de son expérience
Fleury joue de son expérience
12 Janvier 2014 | France > LFH

Retour à la LFH concluant pour Fleury... le dauphin du championnat a su accélérer au bon moment pour s'assurer d'une victoire facile en terre Nantaise.

L'hiver n'a pas rebuté les passionnés du hand Nantais, quelques 1.400 spectateurs se sont ainsi massés dans les travées du Vigneau pour soutenir le NLA... mais aussi pour admirer la belle mécanique Fleuryssoise. Et bien que les pertes de balle ont jalonné ce match de reprise, la partie fut plaisante de bout en bout. A commencer par ce début de rencontre intense où les engagements sont rapides : les Nantaises veulent soutenir la comparaison avec l'invité de marque... et le premier coup d'éclat est signé Estelle Nze Minko, auteure d'une lucarne millimétrée (3-2, 5'). Aucun round d'observation entre Ligériennes et Orléanaises, Fleury n'est pas en reste... comptant notamment une Darly Zoqbi attentive dans sa cage.

Les panthères de Fred Bougeant gardent un temps d'avance (5-6, 14')... Premier quart d'heure équilibré durant lequel Laura Kamdop fait admirer sa puissance plein centre. Et si l'attaque placée met sans conteste du temps à se mettre en route, Beatriz Fernandez et Karolina Siodmiak sont là pour fluidifier au maximum le jeu visiteur (6-8, 16'). Côté Ligérien, la défense est en place, Katarina Tomasevic attire les premiers ballons vers elle... et le chassé-croisé est incessant lors de cette première période (8-8, 20'). En difficulté face à l'impressionnant bloc adverse, Nantes doit toutefois courber l'échine peu avant la pause (8-11, 25'), les montées de balle, signées le plus souvent de Manon Houette, font mouche... Une première alerte dans le camp Nantais mais les Roses ont à cœur de résister le plus longtemps possible. A l'image de Gaëlle Le Hir à point nommé pour égaliser (11-11, 28'), le NLA limite la montée en régime Fleuryssoise.

Mais ce n'est que provisoire car le retour des vestiaires sera terrible : Nantes se fait punir dès l'entame de la seconde période. La recette est simple... Fleury intensifie le combat défensif pour mieux mettre sur orbite les flèches du contre assassin. Manon Houette (8/13 aux tirs dans ce match) est la reine est la matière (11-14, 32'). Le côté gauche Fleuryssois impressionne, les minutes défilent et le NLA voit s'éloigner son adversaire du jour sans pouvoir trouver la parade. De l'expérience à revendre et une redoutable efficacité pour Fleury qui creuse ici un écart devenu abyssal (11-17, 39').

Nantes insiste systématiquement plein centre : coupée de ses ailes, la base arrière Rose tente de trouver vainement son pivot. Mais là où une Solène de la Bretèche aurait été une alternative crédible, la direction de jeu côté NLA s'enferme dans l'entonnoir. Les passes mal assurées et tirs contrés font mal. Stéphane Moualek tente plusieurs options défensives sans pouvoir perturber le jeu des Panthères... Fleury s'en accommode, appliquant à la lettre le scénario prévu. Sans oublier que Manon Houette et Marta Lopez Herrero aiment flâner sur les grands boulevards (13-21, 46').

A voir le sourire aux lèvres de Marta Mangué à la 48ème, l'issue du match ne fait plus aucun doute. Et si le manque de rythme de part et d'autres se fait cruellement sentir aux abords du dernier quart d'heure de jeu, le visiteur Orléanais tient à finir la partie de la meilleure des façons. Et Nantes ne parviendra pas à réduire son handicap. L'écart de +6 à +7 ne varie plus, le public s'est fait une raison et le dernier quart d'heure n'est qu'anecdotique... tout juste permet il à Audrey Bruneau et Christelle Manga de faire leur entrée. Preuve des multiples options que Fred Bougeant a dans sa panoplie... mais qu'il n'a pas eu à se servir pour écarter l'hôte du jour.

Au final, Nantes a fait preuve d'une belle combativité mais doit constater l'écart qui le sépare des meilleurs. Une saison dans l'élite en forme d'apprentissage du haut niveau... avec non plus les play-offs mais bel et bien le maintien dans le viseur. Dans le camp Fleuryssois, on se félicite d'une rentrée sérieuse tout en pensant à ce calendrier de janvier surchargé... et au choc qui arrive face au rival Messin.

Commentaires d'après-match :

Stéphane Moualek (entraîneur de Nantes) :
"L'énergie que l'on avait en première période et le temps mort de la pause ne nous ont pas forcément fait du bien. Le début de seconde a été très difficile défensivement. Il nous a manqué cette agressivité dans les duels, on les a gagné en première mi-temps... Mais au moment où ça marche moins bien en défense et que l'on commence à être hésitant en attaque, on retrouve ce NLA qui lâche des ballons et se prend des contres. C'est un vrai problème de confiance. Mais on travaille pour les prochaines échéances, il faut que l'on continue à montrer les crocs".

Frédéric Bougeant (entraîneur de Fleury) :
"On voulait maîtriser tactiquement notre sujet parce qu'on a un grand match qui arrive mercredi. Ici si on ne jouait pas juste tactiquement, on savait que l'on pouvait gaspiller beaucoup d'énergie. Je suis content de l'application des consignes. On a accéléré en deuxième mi-temps avec l'envie de mettre du rythme. On se doutait bien que Nantes aurait un coup de pompe, on a eu énormément d'option sur les grands espaces et on a perdu beaucoup moins de ballons en seconde période. On a géré tranquillement les efforts, c'est un bon match à l'extérieur, mes filles ont été sérieuses".

NANTES LOIRE ATLANTIQUE HB - FLEURY LOIRET HANDBALL
21 - 27 (Mi-temps : 11-12)
Statistiques du match
Arbitres / Délégué (D) :

BONAVENTURA Charlotte
BONAVENTURA Julie
DUPAU Jean-Luc (D)
Date et Heure :
Le 11/01/2014 A 20:30:00
Lieu :
LE VIGNEAU
BD SALVADOR ALLIENDE
ST HERBLAIN

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités