mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Euro : L’Espagne voulait un peu plus de Bronze
Euro : L’Espagne voulait un peu plus de Bronze
26 Janvier 2014 | International > Euro

Pour une fois le match pour la médaille de bronze ne s’est pas offert au premier qui avait pris un petit avantage. Pendant 60 minutes, Espagnols et Croates ont bataillé plus que ferme et si finalement l’honneur de monter sur le podium final échouera aux victimes de la France, le match aurait pu basculer à de nombreuses reprises.

Ce fut aussi un mano à mano entre Domagoj Duvnjak et Joan Canellas, deux des plus beaux joueurs de cet Euro et maîtres à jouer pour leurs couleurs. Mais c’est plus sur les déficiences de quelques uns plus que ce duel au final presque nul que tout va se jouer. Sur les pertes de balles, ces tous petits rien qui vous font si mal à la tête tout d’abord. Quand, dans le money time, tout le monde était sur les dents et que l’écart naviguait entre 1 et 2 buts, la Croatie va avoir quelques vapeurs qui vont lui coûter cher. Denis Buntic qui prend un tir dans les cintres, Ivan Sliskovic qui oublie un ballon en route, Marko Kopljar qui l’avait devancé quelques secondes auparavant, tout un tas d’erreurs dont la Croatie ne se relèvera pas. Mais dire que l’Espagne n’a pas mérité sa médaille serait totalement inapproprié ! Certes, la fin fut compliquée, mais jamais les Espagnols ne vont perdre le fil de leur jeu. Leur base arrière était en difficulté face aux montagnes croates, qu’importe, les avants jouaient la charge de la cavalerie légère et Julen Aguinagalde trouvait des espaces là ou personne n’en aurait trouvé.

Enfin cela va aussi se jouer sur les performances des gardiens. Si Mirko Alilovic après un très bon début se faisait éteindre par la vitesse espagnole, le vétéran Venio Losert allait parfaitement prendre son relais et réaliser un bon match. Presque aussi bon voire meilleur statistiquement que le parisien José Manuel Sierra, mais dans les moments, chauds, quand tout se joue, le gardien espagnol va réaliser deux ou trois arrêts qui comptent carrément triple. De quoi redonner les ballons à Raul Entrerrios ou Jorge Maqueda pour continuer à mener la danse et ne pas donner trop d’espoirs à la Croatie.

Avec 6 joueurs LNH sur le parquet, 4 parisiens et 2 nantais, force est restée au moins représenté dans cette petite finale. Alors évidemment, les sourires du côté de Beaulieu seront de mise dans la semaine, la soupe à la grimace sera un peu plus côté Coubertin avec la paire croate qui va revenir de cet Euro avec un beau petit mal de tête à soigner rapidement.

A Herning, Jyske Bank Boxen
Le dimanche 26 janvier à 15h00
Croatie - Espagne : 28 - 29 (Mi-temps : 13-16)

14 000 spectateurs
Arbitres :
MM STARK Bogdan Nicolae et STEFAN Romeo Mihai (Roumanie)

Valéro Rivera (Ailier gauche de la Rioja et de Nantes) :
Valéro tu peux nous faire un petit bilan de ce tournoi qui ne t’a pas apporté sans doute tout ce que tu espérais ?

Nous on visait la finale mais c’est une déception de perdre une demi–finale et c’est vrai, qu’ensuite on doit remonter la pente pour assurer le match suivant. Je crois que nous étions très concentré et on a fait un très beau match contre les Croates.

Personnellement cela a été un tournoi difficile pour toi ? Physiquement ?
Non, c’est vrai que j’ai eu des douleurs mais l’important c’est d’être revenus avec une médaille. J’ai un peu des douleurs partout, de la fatigue.

Une médaille d’or, une médaille de bronze en deux ans, c’est un bon bilan ?
Oui c’est très bien, c’est très bien pour moi et j’espère que cela va continuer. Oui j’ai partagé plus le poste cette année mais je crois que cette année on pouvait se partager le temps. On peut être titulaire tous les deux. Il a des qualités, j’en ai d’autres et je crois qu’on se  complète  bien.

Que vous a-t-il manqué pour être en finale? De la fraicheur ?
Cela se joue à peu. Aussi contre la France. C’est dommage parce que je crois que nous méritions aussi d’être en finale, mais c’est la France qui y est et j’espère qu’ils vont gagner maintenant.

Un peu de repos avant la reprise avec Nantes qui s’annonce dense ?
Oui un peu de repos, mais vite fait car après on a Montpellier qui arrive et on doit être au top !

Statistiques du match

Evolution du score : 1-2 5°, 5-4 10°, 7-8 15°, 8-11 20°, 12-12 25°, 13-16 MT - 17-18 35°, 18-20 40°, 20-23 45°, 23-25 50°, 26-27 55°, 28-29 FT.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités