mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mohamed Mokrani retrouve Issam Tej
Mohamed Mokrani retrouve Issam Tej
1 Février 2014 | France > Coupe LNH

La 2ème demi-finale de la Coupe de la Ligue oppose Dunkerque à Montpellier, les deux derniers tenants du Trophée. Au-delà du résultat, des duels seront à suivre. Celui des gardiens entre Titi Omeyer et Vincent Gérard, celui des pivots entre les deux rivaux de la CAN, Mohamed Mokrani et Issam Tej.

D’un côté, Mohamed Mokrani (1.86 pour 97 kg annoncés), de l’autre Issam Tej (1.88, le quintal dépassé). Point commun: figurent parmi les meilleurs spécialistes au poste de pivot. L’un a évolué en équipe de France avant de choisir l’Algérie de ses origines, l’autre est un des rouages essentiels de la sélection tunisienne. Deux roublards des zones qui se retrouvent face à face pour la 2ème fois en à peine une semaine. Samedi dernier, à Alger, à la Coupe d’Afrique des Nations, l’Algérie du Dunkerquois s’est imposée en finale face à la Tunisie du Montpelliérain. « On courait après le titre depuis 1996, argumente Mohamed Mokrani. Il était temps ! On a offert beaucoup de plaisir au peuple algérien. » Ces supporters, si attachants, si fervents, parfois même un peu trop, ont joué un rôle primordial dans la consécration de leur équipe. « On a senti que le public était en manque, la salle était bouillante, je ne m’attendais pas à un tel engouement. » Le pivot nordiste a pris l’avantage sur son vis-à-vis héraultais, la Tunisie qui espérait réaliser la passe de trois trophées consécutifs, a sans doute payé au prix fort, une débauche plus importante d’énergie. « On est arrivé sur cette finale, assez fatigués, souffle Issam Tej. Les hasards du tirage (il esquisse un sourire) nous ont fait jouer l’Egypte en trois jours. » Mais pas le temps de savourer pour l’un ou de gamberger pour l’autre, le retour vers la France étant programmé en début de semaine. « Je n’ai rien célébré mais ce n’est pas grave, là n’est pas l’essentiel, assure Mohamed Mokrani. Mon quotidien, c’est Dunkerque. Je viens de gagner un titre avec la sélection, j’ai envie de poursuivre dans cette voie avec le club. Nous sommes les tenants de la coupe de la Ligue et nous voulons garder le trophée. » Avant de prétendre à la finale, l’USDK devra écarter Montpellier. Ce qui ne sera pas une mince affaire, tant l’équipe de Patrice Canayer a une envie de reconquête.



La saison dernière, le titre en D1 a été laissé au PSG, la 2ème place en Ligue des Champions et la coupe de la Ligue à Dunkerque, la Coupe de France étant le seul lot de consolation. « Il faut très rapidement se remettre dans le rythme, encourage Issam Tej. Je ne pense pas que l’expérience soit la notion la plus importante pour remporter cette coupe de la Ligue. L’envie de gagner et l’état de fraîcheur de chacune des équipes concernées seront importants. » Mais alors, si Montpellier veut jouer sur plusieurs tableaux avec le championnat qui redémarre la semaine prochaine par un difficile déplacement à Nantes, ne convient-il pas de doser ses efforts ? « Non, martèle le pivot tunisien. On a montré par le passé qu’on savait mener de front plusieurs compétitions. Ce week-end, on peut repartir de Chambéry avec en poche, l’assurance d’un billet pour l’Europe. Le club depuis qu’il existe se nourrit de titres. Même si notre objectif premier est de gagner le championnat, il ne faut rien négliger. Et cela commence par Dunkerque dès ce samedi. » Qui sera donc le favori de cette demi-finale ? Les Héraultais et leur expérience avec 8 succès dans l’épreuve ou les Nordistes, leaders (au goal average particulier) du championnat de Division 1 ? « Ce sera en terrain neutre, fait remarquer Mohamed Mokrani. Nous sommes devant eux au classement mais cela ne veut rien dire, tout peut changer très vite. Et puis Montpellier a retrouvé une pièce maîtresse non négligeable. Ils ont récupéré Thierry Omeyer et quand on voit ce qu’il a réalisé sur l’Euro, il faudra se méfier. » En effet, "Titi" is back ! Il a participé avec les autres Bleus au SAV (service après victoire) en début de semaine sur Paris mais dès mercredi, il était à l’œuvre à Bougnol. « Je suis bluffé, s'enthousiasme Issam Tej. Il s’est arrêté trois mois sur blessure, il s’est entraîné dès qu’il a pu, il part pour l’Euro, continue les réglages et quand il le faut, il nous sort le grand jeu. Je ne pensais pas qu’il reviendrait si vite à ce niveau. Tant mieux pour la France ! Tant mieux pour Montpellier ! »  Le duel facial programmé avec un certain Vincent Gérard, une de ses doublures en équipe de France s’annonce palpitant. De la prouesse des gardiens pourrait dépendre le sort de cette demi-finale. Mais Mohamed Mokrani et Issam Tej auront un rôle important à jouer.


   
Si Dunkerque se présente quasiment au complet, Montpellier n'alignera ni Felipe Borges (opéré de la rotule et absent 3 mois) ni Dragan Gajic (entorse à la cheville). Pour composer son groupe, Patrice Canayer a incorporé deux jeunes du centre de formation (l'arrière gauche Jean Loup Faustin et l'ailier gauche Arthur Anquetil). L'entraîneur héraultais dispose également de ses quatre internationaux médaillés d'or, Titi Omeyer, Mathieu Grébille, Michaël Guigou et William Accambray (notre photo ci dessus).

                  
                      Le programme des finalités de la Coupe de la Ligue

Samedi 1er février 2014
1ère demi-finale (14h30)PSG Handball - St Raphaël sur Canal+
2ème demi-finale (16h45)Montpellier - Dunkerque sur Sport+
Dimanche 2 février 2014
Finale   (17h00)sur Canal+
© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités