mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LNH: Valentin Porte et Toulouse s'invitent sur le podium
LNH: Valentin Porte et Toulouse s'invitent sur le podium
9 Février 2014 | France > LNH

Valentin Porte reste sur la dynamique de l'Euro. Ce samedi, l'arrière droit médaillé d'or a été un des artisans de la victoire de Toulouse face à Tremblay. Le Fénix s'installe seul à la 3ème place du podium derrière les co-leaders Dunkerque et le PSG qui se sont neutralisés lors de cette 14ème journée de LNH.   

A Toulouse, les internationaux présents au dernier Euro pètent la forme. Notamment les deux Français rentrés au pays avec la médaille d’or autour du cou. Face à Tremblay, Jérôme Fernandez et Valentin Porte (8 buts chacun) ont récité leur leçon. Jamais les Hauts Garonnais ne se sont sentis en danger, ils ont pris l’avantage dès la 4ème minute et ont maîtrisé la rencontre jusqu'à son terme. L’équipe francilienne a le plus souvent ressemblé à un laboratoire où pas grand-chose n’a fonctionné. Onze pertes de balle, Drouhin l’habituel canonnier peu utilisé, tout comme Oussama Boughanmi pourtant excellent lors de la dernière CAN, cinq pénaltys ratés, des tirs lâchés un peu n’importe comment, bref, pendant 60 minutes, Tremblay a cherché en vain un semblant de collectif. En face en revanche, tout a été calibré au millimètre, pesé au milligramme et distillé au millilitre. Les buteurs ont parfaitement rempli leur rôle, la défense a tenu le choc et les gardiens ont été efficaces au bon moment. Bilan : une 9ème victoire en championnat qui permet aux Toulousains d’occuper seuls la 3ème place de la LNH.

Parmi les joueurs du Fénix, Valentin Porte sur son nouveau poste d’arrière droit était particulièrement très attendu. L’international tricolore a encore prouvé ce samedi soir qu’il était dans la continuité de son éblouissante prestation lors du dernier Euro.

Valentin, pas besoin de te demander si tu vas bien ?
Ben, ça va pas mal, merci. On s’était bien préparé pour ce match, je pense qu’on était attendu à Tremblay, surtout moi (sourires). La semaine s’est très bien passée au sein d’un groupe très solidaire et on a bien négocié cette rencontre.

Pourtant après l’Euro, Jérôme et toi, vous auriez pu vous éparpiller…
C’est vrai que pour s’y remettre, cela aurait pu être difficile. En ce qui me concerne, j’ai profité des "festivités" d’après Euro pendant deux ou trois jours mais je suis resté concentré sur ce qui m’attendait avec le club. Je ne savais pas par contre, si j’allais pouvoir rester sur cette dynamique d’autant que j’avais encore les séquelles de ma blessure.

Est-ce que tu t’attendais à être si performant dès la reprise ?
Honnêtement, non. Je savais que j’allais être attendu par la défense très physique de Tremblay. Mes coéquipiers ont beaucoup bossé pour moi notamment Danjel Andjelkovic qui a souvent percuté, j’ai pu shooter à 9 m, c’est devenu ma spécialité (rires). J’ai joué comme un vrai arrière droit.

Sur ce match à Tremblay, vous n’avez jamais été en danger…
On s’est quand même fait peur. On mène rapidement de cinq buts et on se fait remonter mais le collectif a toujours pris le dessus.

Vous êtes 3ème, à partir de quel moment, va-t-on pouvoir y croire ?
Tout simplement, on pourra faire un vrai bilan à la fin du mois puisqu’on aura joué Chambéry et Paris. Ces deux matches sont des tournants pour nous.

Les 2 points en moins de Montpellier arrangent bien les choses…
Le règlement a été appliqué mais Montpellier reste pour moi très dangereux. Ils ne vont pas se contenter de subir cette sanction. Ils vont réagir et rattraper ce handicap. L’important pour nous c’est d’engranger les victoires pour distancer le plus de monde.

Vous serez plus frais que Chambéry et Paris qui disputent l’Europe…
C’est possible que les deux y laissent des plumes. Nous, on va bien récupérer pour aborder ces deux rencontres dans d’excellentes conditions.

A Toulouse, on est conscient que le statut est en train de changer ?
Non, au contraire. Je sens un groupe qui évolue sans trop se poser de questions, sans trop calculer. On essaie de prendre du plaisir dans ce qu’on fait. On ne se dit pas encore «on est 3ème, on peut aller chercher l’Europe, etc…» on garde notre état d’esprit et on verra bien ce qu’il en résulte à la fin.

L’autre bénéficiaire de cette 14ème journée s’appelle St Raphaël qui comme en demi-finale de la coupe de la Ligue une semaine plus tôt a été poussé dans ses derniers retranchements mais qui encore une fois, a sauvé sa tête face à Cesson grâce à une histoire de pénalty. Dans les 30 dernières secondes, le demi-centre Damir Batinovic a raté un pénalty qui aurait pu offrir le point du match nul aux Bretons. Les Varois ont conservé leur avantage et s’imposent d’un but grâce notamment aux sept réalisations de l’incontournable Raphaël Caucheteux (notre photo). St Raph' s’installe surtout à la 4ème place de LNH, ex aequo (en points) avec Montpellier qui en début de semaine a perdu 2 points sur tapis vert et qui la veille avait concédé le nul (29-29) à Nantes.   

A Dijon, certains ont cru que changer d’entraîneur résoudrait tous les problèmes. Pour gagner un match, il faut mettre une dose de révolte, une dose d’agressivité. C’est ce qui a manqué à Nîmes, aux joueurs d’Ulrich Chaduteaud (notre photo), le remplaçant de Denis Lathoud. Les lendemains qui arrivent risquent de ne pas être de tout repos. Montpellier, Chambéry, Nantes, Dunkerque et Toulouse sont les cinq prochains adversaires des Bourguignons. On ne voit pas comment du côté du DBHB, la 2ème partie de saison pourrait être différente de la 1ère.  L’Usam de son côté a fait un pas conséquent vers le maintien. Rien n’est acquis mais les Nîmois ont encore une fois démontré qu’il serait très complexe de les prendre en défaut au Parnasse. Les deux prochains déplacements à Nantes et Dunkerque restent toutefois un véritable examen de passage.

Dunkerque co-leader avec le PSG, a clôturé hier par une victoire face à Sélestat cette  14ème journée de championnat de D1. Avec un 8-2 au bout de 12 minutes, les Nordistes se sont contentés de gérer leur avance et ont contraint les Alsaciens à courir après le score. Avec un Vincent Gérard encore une fois au sommet (18 arrêts), Dunkerque a pratiquement fait cavalier seul en seconde période en accentuant son avance (score final: 30-22)

PARIS ST GERMAIN - U.S IVRY      34 - 29 (Mi-temps : 13-9)

Statistiques du match

Date et Heure :
Le 05/02/2014 à 20:30:00
Lieu :
Georges Carpentier
81, bd Massena
PARIS

*****************************

CHAMBERY SAVOIE HB - PAYS AIX     32 - 24 (Mi-temps : 17-15)

Statistiques du match

Date et Heure :
Le 05/02/2014 à 20:00:00
Lieu :
LE PHARE
800 avenue du Grand Arietaz
CHAMBERY

*****************************

HBC NANTES - MONTPELLIER         29 - 29 (Mi-temps : 13-14)

Statistiques du match

Date et Heure :
Le 06/02/2014 à 20:45:00
Lieu :
BEAULIEU
RUE ANDRE TARDIEU
NANTES

*****************************

SAINT RAPHAEL  - CESSON RENNES    26 - 25 (Mi-temps : 15-12)

Statistiques du match

Date et Heure :
Le 07/02/2014 à 20:00:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
Rue des Chataigniers
ST RAPHAEL

*****************************

USAM NIMES - DIJON      31 - 24 (Mi-temps : 14-10)

Statistiques du match

Date et Heure :
Le 07/02/2014 à 20:30:00
Lieu :
Le Parnasse
Route de St Gilles
160 avenue du Languedoc
NIMES



TREMBLAY - FENIX TOULOUSE      23 - 27 (Mi-temps : 12-14)

Statistiques du match

Date et Heure :
Le 08/02/2014 à 20:45:00
Lieu :
PALAIS DES SPORTS
RUE JULES FERRY
TREMBLAY EN FRANCE

*****************************

DUNKERQUESELESTAT           30 - 22 (Mi-temps : 14-9)

Statistiques du match

Date et Heure :
Le 09/02/2014 à 18:00:00
Lieu :
DEWERDT (Stade de Flandres)
Salle Dewert
Avenue de Rosendael
DUNKERQUE

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités