mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
D2F : Dijon lance son sponsoring sur internet
D2F : Dijon lance son sponsoring sur internet
4 Mars 2014 | France > LFH
Parti pour remonter en LFH sportivement, le club de Dijon a lancé il y a une semaine une opération de récolte de fonds via internet pour aider le club à monter un budget viable dans l’élite. En s’offrant, par la même occasion, un joli coup de pub.

Dijon va bien. Sur le terrain en tout cas. Sans défaite depuis le 20 septembre 2013 (2e journée, face à Yutz), le club bourguignon trône tranquillou sur la deuxième division où il compte cinq points d’avance sur les Yussoises, qui ne peuvent monter dans l’élite (pas le statut de VAP) et un de plus sur Cannes, 3e. Autant dire que sauf improbable enchaînement de catastrophes, le Cercle Dijon Bourgogne retrouvera l’élite quittée la saison dernière. Mais ça, c’est pour le côté sportif.

Dans le même temps, les dirigeants travaillent sur le budget de la saison prochaine, lequel doit atteindre les 800.000 euros, ticket d’entrée obligatoire en LFH. Et dans cette optique, Dijon a lancé une opération dite de crowdfunding (littéralement « financement public ») via un site spécialisé dans le sponsoring, avec un objectif : récolter 8000 euros avant le 7 avril prochain.


« L’idée est née en discutant avec les supporters fin 2013, raconte Karine Savina, la présidente du CDB depuis l’été 2012. On a l’habitude de demander aux institutionnels mais on s’est dit : pourquoi pas les particuliers ? »  Avec un palier plus petit que celui pensé en premier lieu, Dijon vise surtout un petit coup de pouce, alors que ce sont le conseil général (qui a baissé de 50 000 € sa subvention l’été dernier, lesquels ne sont pas encore promis en cas de remontée), la ville, le Grand Dijon et le conseil régional qui mettront le plus la main à la poche. « Il nous manque 50 à 80 000 € à trouver pour l’an prochain », annonce Savina. Au moins pour atteindre le minimum nécessaire, sans s’interdire de viser un peu plus haut.

Surtout, l’opération fait beaucoup parler depuis son lancement. « Cela fait 15 à 20 entretiens que je donne à ce sujet », sourit la présidente bourguignonne, un brin fataliste quand même. « Quand on crie qu’on a besoin d’argent, nous sommes entendus à moitié. Alors que là, depuis le début de la récolte, on parle de Dijon sur les réseaux sociaux, nous faisons le buzz ! »


Après une semaine, 15% de l’objectif ont été récoltés. Déjà un premier succès, d’autant que ce sont surtout des supporters du club qui ont donné, assure la dirigeante. Commence désormais une phase plus éloignée du cadre bourguignon, en espérant toucher un public sensible au club qui a vu passer des joueuses comme Véronique Pecqueux-Rolland (championne du monde 2003), a atteint la finale de la Coupe de France la saison passée et compte aujourd'hui de nombreuses internationales jeunes françaises. 

« Et il n’y a pas de petits dons, que des dons qui nous font grandir et nous permettent d’avancer », plaide Karine Savina. Pour que la fulgurante remontée handballistique ne soit pas bloquée par des considérations extra-sportives.


Informations pratiques
Pour soutenir le Cercle Dijon Bourgogne, cliquez sur ce lien…
http://fr.sport.sponsorise.me/cdb/ 
… Et suivez les instructions après avoir choisi votre montant (et au passage votre « récompense ») sur la colonne de droite.

© Pierre Menjot
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités